🏝[Vlog de voyage] – Nouvel Ă©pisode : La RĂ©union : Saint-Leu – cascade de grand-galet [spĂ©cial-intolĂ©rance alimentaire]

Ceci n’est pas un vlog de voyage ordinaire ! Car j’emporte dans mes valises… + de 50 intolĂ©rances alimentaires. Suivez-moi dans l’aventure

👇 PLUS D’INFOS 👇

Je suis sur l’üle de la RĂ©union, Ă  Saint-Leu pour ĂȘtre prĂ©cis.

Et lĂ  je suis sur la plage et je voulais vous tenir au courant un petit peu de ce qui se passe pour moi…


â„č RESSOURCES UTILES

MA PAGE DE RESSOURCES :

http://blog-sans-gluten.com/0cghyt

TOUS LES EPISODES DE CE VLOG DE VOYAGE SONT ICI :

Et si vous prĂ©fĂ©rez la version texte c’est par ici !

 

J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires

Salut c’est Marc !

Je sors de l’eau.

Je suis sur l’üle de la RĂ©union, Ă  Saint-Leu pour ĂȘtre prĂ©cis.

Et lĂ  je suis sur la plage et je voulais vous tenir au courant un petit peu de ce qui se passe pour moi.

Je vous fais juste voir le lagon oĂč je suis parce qu’il est vraiment sympa.

J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires---plage-de-saint-Leu

 

Qu’est ce qui s’est passĂ© depuis que j’ai pris l’avion ?

 

Je vous avais dit que j’avais des soucis, parce que personne n’avait prĂ©vu un repas sans gluten et dans tous les cas il n’était pas adaptĂ© Ă  mes besoins.

J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires--deception-du-plateau-repas-sans-gluten-dans-l-avion

 

Donc j’ai Ă©tĂ© obligĂ© de manger des sandwiches et grĂące Ă  ça, j’ai rĂ©ussi Ă  arriver Ă  destination saint et sauf sans ĂȘtre malade !

J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires--jour-2

 

Par contre, ce qui s’est passĂ© ensuite, c’est que j’ai Ă©tĂ© super fatiguĂ©, donc je n’ai pas sorti la camĂ©ra pour filmer pour vous tenir au courant de ce qui se passe, et oĂč j’en suis de mon voyage


J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires--atterissage

 

Donc, la pour moi c’est dĂ©jĂ  la deuxiĂšme journĂ©e sur place.

J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires---arrivee-a-l-ile-de-la-reunion

J’ai rĂ©ussi Ă  survivre la premiĂšre journĂ©e, au niveau de mon alimentation sans gluten, sans lait sans oeuf, etc. etc. pour la simple raison qu’on a en fait louĂ© un appartement.

Et donc, grĂące Ă  cet appartement, on est totalement autonome.

Comme je n’avais pas trop le temps de prĂ©parer le voyage et d’organiser, on est parti de maniĂšre assez improvisĂ©e.

Du coup, ce qu’on a fait, c’est qu’on est allĂ© faire quelques courses dans un magasin bio que j’avais repĂ©rĂ© justement, simplement sur la carte, pas loin sur notre chemin.

Grñce à ça j’ai pu cuisiner un repas tout simple “vite fait, bien fait”, comme on dit !

La premiÚre journée on a un petit peu été se baigner.

On en a profitĂ©. Mais comme dit, on a eu besoin de repĂ©rer un petit peu pour savoir oĂč sont les magasins etc.

Parce que du cĂŽtĂ© oĂč je suis, moi, il n’y a pas grand chose.

Donc on a du passer par une ville, et c’est seulement là qu’on a pu faire quelques courses.

Et ensuite on est un petit peu dans la campagne donc c’est un peu diffĂ©rent.

Il y a une petite Ă©picerie au coin qui a des produits “pas bio” mais qui nous a permis de faire un repas aussi, pour le repas d’hier soir.

Et puis lĂ , aujourd’hui, donc c’est dĂ©jĂ  pour moi la deuxiĂšme journĂ©e sur place.

J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires--jour-3

On est localisĂ© Ă  Saint Leu pour les visites d’aujourd’hui.

On va sĂ»rement aller voir encore un petit peu, faire de la randonnĂ©e ou quelque chose dans l’aprĂšs-midi.

LĂ  pour l’instant on a fait le chĂąteau sable


Je vais vous montrer ce qu’il en reste parce que il est en piĂšces dĂ©tachĂ©es, on l’a fait trop prĂšs de l’eau.

Mais voilĂ , pour l’instant, tout se passe bien, je ne suis pas malade, je n’ai pas eu de soucis, parce que justement parce que j’ai essayĂ© de gĂ©rer de maniĂšre totalement autonome la partie repas.

LĂ  maintenant, je vais stopper la camĂ©ra pour vous
 ben lĂ  je vous montre d’abord mon chĂąteau.

Celui que j’ai fait avec ma fille.

Je ne sais pas si vous arrivez Ă  le voir comme il faut.

Donc lĂ  le soucis qui nous reste maintenant, c’est qu’on est proche de l’heure de midi du deuxiĂšme jour et on a profitĂ© de la mer, on a vu des beaux poissons


J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires--plongee-sous-marine-et-poissons

On a fait tout ce qu’il faut pour profiter de notre matinĂ©e.

Maintenant il y a le moment de panique !

Qu’est ce qu’on va manger à midi ?

Parce qu’on n’est pas trùs loin de chez nous, donc on pourrait rentrer à la maison, mais comme on voudrait profiter et aller visiter tout le sud de l’üle et continuer un autre chemin plus bas.

On va essayer de trouver quelque chose Ă  manger.

Donc on a un guide touristique avec quelques “bonnes adresses”.

On va voir si on arrive Ă  trouver quelque chose. Moi je vais vous laisser lĂ  pour l’instant, de ce passage de la vidĂ©o.

J’espùre qu’on va trouver quelque chose


Et que ce quelque chose ne va pas me rendre malade !

Donc voilĂ  !

On va croiser les doigts


On es parti d’abord de ce bord de plage à l’ombre des filaos.

On a trouvĂ© finalement l’endroit qu’on avait repĂ©rĂ© dans le guide touristique, le petit livre qu’on avait ramenĂ© avec nous.

On est tombĂ© sur le plat du jour qui Ă©tait un Steak de Marlin
 J’ai zappĂ© la sauce.

On s’en est sorti quand mĂȘme.

Pareil, j’ai passĂ© mon tour sur le dessert qui Ă©tait une crĂšme brĂ»lĂ©e


Mais bon, voilà, c’est la vie !

Ce qui est sympa, c’est aussi le paysage.

Parce qu’on Ă©tait vraiment au bord de l’eau.

On Ă©tait sur la plage pour manger.

Le repas été assez copieux.

Pas super diététique avec les frites !

Mais bon, on fait avec ! J’ai pas Ă©tĂ© malade et je suis trĂšs content de cette premiĂšre expĂ©rience de restaurant.

J’’Ă©tais assez retissant, assez inquiet au dĂ©marrage, et finalement tout c’est bien passĂ©.

Et puisqu’on n’a pas eu besoin de cuisiner et de rentrer exprĂšs Ă  la maison, on a pu profiter un peu mieux de notre journĂ©e.

Et donc, on est parti directement vers le Sud, plus sauvage.

Au dĂ©tour d’une route, Ă©videmment, puisque je me suis trompĂ© de chemin, on est arrivĂ© en haut d’une montagne qui n’Ă©tait pas celle qu’on visait au dĂ©part


J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires--montagnes

On est tombé donc sur un joli parc, et finalement un belvédÚre.

J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires--fleur-sauvage

Il aurait fallu sortir la corde pour faire de l’escalade.

J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires--vue-depuis-le-cap-blanc

On est revenu en arriĂšre, direction les trĂšs jolies cascades de grand-galet.

À noter aussi au passage, trĂšs particulier, on est tombĂ© sur des Ă©levages de vaches, des vaches rĂ©unionnaises, comme quoi quand on a envie de manger sans produits, ou quand on a besoin de manger sans produits laitiers, et que l’on est poursuivi par les vaches jusque Ă  l’Ăźle de la RĂ©union


Il y a quelques vaches rĂ©unionnaises, et les produits laitiers sont rares, mais quand mĂȘme prĂ©sents.

J’aurais prĂ©fĂ©rĂ© trouver plus de palmiers et de cocotiers, et moins de vaches


Mais bon, c’est la vie, c’est comme ça !
On trouve ces vaches seulement dans cette zone-lĂ  bien particuliĂšre.

Je n’en ai pas vues à beaucoup d’endroits dans l’üle.

Cette fois-ci, au lieu de grimper sur la montagne qu’on voit un petit peu sur la droite qu’on est en train de faire maintenant, on est en train d’aller pile tout droit vers la cascade le route devient de plus en plus serrĂ©e et monte de maniĂšre vraiment trĂšs raide sur la fin.

On a eu quelques petites frayeurs .

PlutÎt que de regarder et de faire la photo du touriste de base du bord de la route, puisque la cascade était accessible depuis la route, on a décidé de partir sur le petit chemin qui était en contrebas du parking.

On a traversé toute la rivÚre, et tous les rochers, pour rejoindre le bord de la cascade.
Pour ĂȘtre vraiment en dessous de la cascade !

Et je vous laisse voir les images, c’est assez impressionnant !

J-2-3---Vlog-de-voyage---special-intolerances-alimentaires--cascade-de-grand-galet

Sur le chemin du retour, puisqu’on Ă©tait informĂ©s du parcours, et puisqu’on l’avait fait dans l’autre sens. On a vu comme s’était Ă©troit, et comme c’était pentu


On a fait la descente avec le sourire et en claxonant Ă  chaque virage !

Et puis, toutes les bonnes choses ont une fin.

Problùme : il faut qu’on mange le repas du soir.

On va vite acheter quelques produits.

On est tombé sur un grand centre commercial.

On s’est rabattu sur une solution de produits surgelĂ©s que j’ai simplement prĂ©parĂ© rapidement.

Avec les ingrĂ©dients et les choses que j’avais sous la main.

Malheureusement notre fille s’est endormie pendant la prĂ©paration, donc elle n’a jamais eu l’occasion de goĂ»ter ce repas


Mais, voilĂ  !

J’ai essayĂ© d’aller vraiment au plus simple parce que s’il avait fallu Ă©plucher tous les lĂ©gumes; nettoyer, faire tout ça, bon, ça aurait Ă©tĂ© compliquĂ©.

Aller au restaurant, comme on l’a dit, on ne connaissait pas suffisamment bien.

On Ă©tait un petit peu inquiets, et un petit peu tard


Donc finalement, On s’est rabattus sur cette solution.

Ce n’est pas la meilleure maniùre d’aborder la gastronomie de l’üle !

Mais c’est le prix Ă  payer quand on ces contraintes qui sont les miennes, d’intolĂ©rances alimentaires assez nombreuses


On fait avec et on s’en contente.

Et finalement, on s’en est pris plein les yeux, on a beaucoup profitĂ©, donc on n’est pas plus inquiets que ça d’ĂȘtre passĂ© par

Cette case “produits surgelĂ©s” qui Ă©tait bio, quand mĂȘme, bon, sauf le poisson qui, lui devait ĂȘtre sauvage, voilĂ  ! Bref !

Bon ! On a encore passĂ© un jour sans avoir eu de problĂšme de santĂ©, Ă  cause d’intolĂ©rances alimentaires.

Donc, ouf ! Encore une journée qui a été positive.

Voyons si les jours suivants continuent Ă  se passer de la mĂȘme maniĂšre.

Moi je vais vous laisser. Je vous donne rendez-vous dans la prochaine vidéo.

A trĂšs bientĂŽt pour le prochain Ă©pisode !

Ciao, ciao !

[Pour dĂ©couvrir l’histoire dans son intĂ©gralitĂ©, rendez-vous directement dans la vidĂ©o en dĂ©but d’article !]


📽 DE QUOI PARLE MA CHAÎNE YOUTUBE ?

Vous ĂȘtes concernĂ©(e) par un changement alimentaire Ă  cause d’une maladie liĂ©e au gluten (maladie coeliaque, sensibilitĂ© au gluten non coeliaque, allergie au blĂ©).
Des intolĂ©rances alimentaires vous font souffrir (intolĂ©rance aux produits laitiers : lactose, casĂ©ine et protĂ©ines de lait de vache). Vous avez d’autres maladies chroniques…

Je ne me contente pas d’enlever le gluten, j’ajoute des informations nutritionnelles, de la vulgarisation scientifique, une dose de crĂ©ativitĂ© et quelques soupçons d’humour.


😼 QUI EST MARC WELTER ?

Je suis victime de nombreuses intolérances alimentaires.
Je parle de rĂ©gime sans gluten et sans lait, d’intolĂ©rances alimentaires, de nutrition-santĂ©
Je me sers de ma passion pour la bonne cuisine, de mon doctorat de Biologie, et de ma formation de thĂ©rapeute en nutrition-santĂ© globale pour vous apporter un Ă©clairage unique sur l’alimentation et la santĂ©.
J’ai l’ambition de crĂ©er quelque chose de grand, mais pour ça, j’ai besoin de vous.

Abonnez-vous maintenant pour faire partie de l’aventure !


👍 RESTONS EN CONTACT

Si vous me suivez seulement ICI, vous ratez des choses !

â–ș BLOG

â–ș FACEBOOK

â–ș TWITTER

â–ș GOOGLE+

â–ș LINKEDIN

â–ș PINTEREST

â–ș INSTAGRAM


🎶 CrĂ©dit musical :

Andrew Applepie


â˜Żïž DĂ©couvrez les clĂ©s de l’Ă©panouissement dans votre assiette Ă  travers une alimentation adaptĂ©e, variĂ©e, au service de votre santĂ© sur le long terme.



Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire