Bière sans gluten : 20 mg de gluten par litre est-ce légal ?

 

20 mg de gluten par litre de bière sans gluten, est-ce légal ?

Dans cet article nous allons parler de bière sans gluten. Et plus précisément de la notion de seuil légal de gluten dans un produit sans gluten.

Comme vous allez le constater, il y a une autre question très importante qui se pose, et que nous allons discuter ensemble dans cet article (et la vidéo qui l’accompagne).

Alors je n’ai qu’un conseil, regardez/lisez bien jusqu’au bout pour avoir la réponse complète…

Cette question vient de Michel, et il y a certainement d’autres personnes qui se la posent, vous peut-être ?

Du coup, j’ai pensé que ce serait une bonne idée de la traiter à travers cet article.

Le concept des Questions-Réponse de nutrition « sans »

L’idée c’est que vous avez tous des questions qui restent sans réponse. On en a tous, des questions.

Et en particulier la santé et la nutrition qui sont des préoccupations majeures, nous amènent à nous poser beaucoup de questions parce que la santé, on veut la garder, ou quand on l’a perdue, on veut la retrouver. Donc évidemment, on cherche, on cherche, mais on ne sait pas toujours où chercher pour avoir la meilleure réponse.

C’est pour cette raison que je vous propose une série de vidéo que je poste sur ma chaîne sans gluten et sans lait.

(Pensez à vous y rendre et à vous y abonner si cela vous intéresse).

Une bière sans gluten devrait être sans gluten (zéro gluten). Et pourtant quand un étiquetage de produit sans gluten, dans ce cas précis celui de la bière sans gluten, indique 20 mg/L de gluten maximum, tout consommateur est en droit de se demander s’il n’y a pas tromperie sur l’appellation « sans gluten ». C’est indirectement ce qui a peut-être poussé Michel à me poser sa question…

Pour ne pas en rester là, j’en profite pour aborder la question de la détermination de ce seuil, et nous parlons aussi de ce qui se passe quand on s’en rapproche.

 

Bière sans gluten : 20 mg de gluten par litre est-ce légal ?

 

Pour info, grâce à ce lecteur intégré dans la page, vous pouvez accéder à d’autres vidéos de ma série des questions-réponses lorsque vous aurez fini de visionner cet épisode.

Dans cet épisode, voici ce que vous apprendrez

  • La bière « courante » est-elle sans gluten ?
  • L’utilité du logo à l’épi de blé barré
  • la confirmation du seuil légal maximum admis en Europe pour les produits sans gluten
  • Les résultats surprenants d’une étude scientifique sur les effets du gluten à des dosage inférieurs au seuil légal !!
  • Un produit sans gluten est-il forcément sans gluten àa partir du moment où il respecte le seuil légal ?
  • Peut-on garantir qu’un produit sans gluten respectant le seuil légal possède une marge de sécurité suffisante pour tous ?
  • Comment vous pourriez éviter 4 erreurs communes quand on débute sans gluten
  • comment poser votre question vous aussi

Biere-sans-gluten---20-mg-de-gluten-par-litre-est-ce-legal-Questions-Reponses-Nutrition-Sans-blog-sans-gluten- Marc-Welter

Des bières sans gluten avec le logo « épi de blé barré » annoncent 20 mg de gluten par litre.

Est-ce légal ?

La question du jour me vient de Michel, un des lecteurs de mon blog. La réponse à la question est en deux parties. Restez bien jusqu’à la fin parce que sinon je pense que vous allez passer à côté de quelque chose de vraiment très important.

On passe tout de suite à la réponse à la question.

Tout d’abord je me présente, je m’appelle Marc et je suis l’auteur du blog-sans-gluten.com. Je me suis fixé l’objectif de vous aider à mieux comprendre vos intolérances alimentaires en répondant aux questions que vous vous posez pour que vous puissiez vraiment faire de votre alimentation un allié au service de votre santé.

Et ceci est d’autant plus vrai quand vous vous mettez au régime sans gluten, et si de temps en temps, vous avez envie de vous faire un petit plaisir.

Et bien pourquoi pas une petite bière ? C’est vrai qu’il y a des bières sans gluten.

Pour rappel la bière contient du gluten, de base, donc si vous voulez boire de la bière sans gluten, il faut prendre une bière spécifiquement faite pour les personnes qui sont sensibles au gluten.

Et vis-à-vis de ça, il y a un logo « à l’épi de blé barré » que tout le monde connaît, qui permet de s’orienter assez facilement en tant que consommateur. Et qui permet de savoir si une bière est sans gluten ou pas.

Donc la question d’aujourd’hui concerne une bière que Michel a trouvée, il a regardé l’épi de blé barré bien en évidence sur l’emballage de la bouteille, et en même temps, il y a une mention « attention il peut y avoir 20 mg de gluten par litre dans cette bière ».

La première partie la réponse est assez simple, ce logo à l’épi de blé barré permet d’identifier des aliments qui sont sans gluten, ou qui ont un seuil de gluten inférieur à une certaine valeur.

On va réfléchir d’une manière très simple. Vingt milligrammes, pourquoi, déjà, à la base 20 mg ?

En fait, c’est ce qui a été retenu par le système médical suite à des études de dosage qui permettent grâce à des tests spécifiques de doser le gluten dans l’alimentation. Et on utilise ces tests pour déterminer si un produit alimentaire est susceptible de contenir du gluten. Le gluten c’est vraiment cet ensemble de molécules qui faire réagir les malades cœliaques.

Donc on s’arrange pour que ce seuil soit inférieur à une valeur qui était déjà déterminée, définie par la médecine comme étant une valeur de référence, de sécurité.

Et là je pense que ça va vous intéresser, le seuil actuel officiellement reconnut est effectivement de 20 mg par litre, ou 20 mg par kilo d’aliment.

La première partie de la réponse à la question de Michel, c’est que ces 20 mg viennent donc à l’origine d’une évaluation médicale et scientifique.

Ce chiffre permet de déterminer si un produit peut avoir un logo « épi de blé » sans gluten.

Mais cela ne répond pas entièrement à la question. Parce que la vraie question n’est pas de savoir si 20 mg par kilo ou par litre, c’est légal, c’est de savoir :

« Est-ce que 20 mg par kilo c’est une marge de sécurité suffisante pour qu’un malade cœliaque ne déclenche pas, ne réveille pas sa maladie? »

En consommant un produit qui serait légèrement inférieur à ce seuil, par exemple à 19 mg par litre (ou par kilo), on est sans gluten. Est-ce que 19 mg c’est effectivement sans gluten ?

C’est ça la vraie question, en réalité, qu’il faudrait se poser.

Une fois qu’on est proche de ces 20 mg qu’est-ce qui se passe ?

Et là j’ai un peu une mauvaise nouvelle. C’est pour ça que je vous ai demandé de bien rester attentif jusqu’à la fin et de ne pas vous contenter de la réponse de la première partie dans laquelle on dit que le seuil légal est de 20 mg. A cette valeur, il est respecté, donc le produit est sans gluten.

Oui, et si c’est 19 mg ?

Et si ces 19 mg provoquent des effets ?

C’est possible ! C’est ça la vraie clé est en fait.

Etudes scientifiques à l’appui

Il y a des études qui ont montré -Attention ce n’est pas dans le même contexte que boire une bière, boire trois bières et faire la fête en soirée-, qu’il finalement assez facile de se rapprocher de ce seuil un peu dangereusement.

L’étude 1 dont je parle c’est une étude dans laquelle on a pris un groupe de malades cœliaques et on leur a fait passer une période sans gluten stricte, et bien contrôlée ensuite.

On leur a réintroduit du gluten en faible quantité pour voir « qu’est-ce qui se passe ? », « à partir de quel moment la maladie se réactive ? » en utilisant des marqueurs des dosages sanguins etc..

Un certain nombre de conclusions ont été tirées selon la quantité de gluten qui était donné à ces personnes. C’est un contexte assez particulier, parce que le gluten était donné sur une période de plusieurs jours d’affilée avec une capsule, une dose particulière. Soit c’était rien, soit c’était du gluten, et on a comparé différents groupes.

Et le groupe qui recevait du gluten dès 10 mg de gluten par jour pour toute une série de jour -je crois que l’étude correspondait à 30 jours d’affilée -au bout de 30 jours avec 10 mg de gluten par jour tous les jours suffit à réveiller la maladie pour une partie des malades cœliaques qui sont très sensibles.

C’est une mauvaise nouvelle mais en même temps c’est à relativiser puisque ça ne concerne pas l’ensemble des malades cœliaques mais bien une sous-partie qui est extrêmement sensible.

Mais ce que ça laisse entendre, c’est que le seuil de 20 mg par kilo serait quand même quelque chose de relativement arbitraire, quelque chose qui respecte la loi, oui, mais la loi n’est pas complètement en phase avec les résultats médicaux les plus récents et les plus stricts.

Donc vous pouvez boire votre litre de bière sans avoir de conséquences, si vous êtes inférieurs au seuil, et si votre niveau de sensibilité fait que vous le supportez.

Mais si vous êtes dans la catégorie des personnes les plus sensibles, sachez que si vous faites des écarts et que vous vous rapprochez de ce seuil parce que chaque aliment sans gluten que vous mangez peut vous rapprocher de ce seuil, en réalité, sans gluten c’est simplement inférieur à 20 mg du coup…

Et à 19, 18 ou à 10 mg par kilo vous mangez l’aliment, vous pensez qu’il est sans gluten et en fait, il y en a quand même !

A partir de quel moment la maladie se réveille ?

Personne ne peut vraiment le déterminer de manière précise. Mais ce qui est sûr, c’est que jusqu’à 20 mg, il y a une minorité de personnes qui commencent à développer une réaction, à réagir, et au-delà de 20 mg il y a une majorité de personnes qui commencent à avoir des réactions.

Donc c’est sûr qu’au delà de 20 mg ce n’est pas bon.

Si vous faites un écart avec la bière, et vous fêtez un gros événement, vous avez bu votre litre de bière, vous avez bu un demi-litre de bière, et que vous rajoutez à ça des grosses portions de pain sans gluten des pâtes sans gluten, vous cumulez un peu tous ces ingrédients là.

Et vous regardez si chacun est inférieur ou pas à ce seuil de 20 mg… Donc 19 mg contre 10 qui suffisent à réveiller la maladie…

Pour en revenir à la question de la bière sans gluten, c’est de savoir si 20 mg c’est légal.

20 mg c’est légal !

Mais ça n’est pas sans risque et c’est exactement ça que je voudrais que vous emmenez avec vous comme réflexion au terme de la réponse à cette question parce que malheureusement j’aurais voulu vous rassurer, vous dire: « oui, buvez tranquille ». Ce n’est pas aussi simple que ça.

Et l’exemple de la bière, c’est un cas assez « facile ».

Manger 1 kg de farine de riz va peut-être un peu dur, mais boire 1 litre de bière, c’est possible…

Donc voilà, maintenant il faut être plutôt fêtard, et voilà. Mais c’est possible. C’est plus dur de s’avaler 1 kg de pain…

Et encore quand je dis un kilo de pain, il y a d’autres ingrédients que seulement la farine qui rentrent en ligne de compte.

Donc il faut vraiment manger beaucoup pour dépasser les seuils.

Finalement, il y a une petite note un peu rassurante à garder quand même en tête, c’est que a priori il y a peu de gens qui sont à risque de déclencher la maladie parce que sinon ça ferait forcément un scandale.

Mais voilà tout le monde n’est pas logé à la même enseigne !

Selon votre niveau de sensibilité, vous ne pouvez pas forcément le savoir a priori. Il suffit des fois de presque rien pour que se re-déclenche la maladie sans que vous compreniez pourquoi.

Vous mangez sans gluten, et puis il y a quelque chose qui se passe quand même, des symptômes réapparaissent : « je mange sans gluten pourquoi y’a quelque chose qui se passe ? »

Malheureusement la loi n’est pas parfaite, et je voulais profiter de l’exemple de cette bière pour un petit peu creuser cette question du seuil légal et de savoir d’où il vient, et est-ce que c’est suffisant ou pas.
J’espère que vous avez à peu près compris d’où vient le véritable problème derrière cette question et que cet article vous aura permis d’y voir un petit peu plus clair.

Maintenant si les informations que j’ai partagées aujourd’hui vous surprennent un petit peu ou que vous êtes plutôt en phase débutant, vous avez peut-être d’autres questions, et en fait je vous propose, si vous le souhaitez, de vous inscrire pour bénéficier d’un cours gratuit qui répond à 4 erreurs les plus communes des personnes qui débutent sans gluten (cliquez pour vous inscrire).

Vraiment c’est un cadeau que je vous offre de bon cœur pour vous aider à aller plus loin.

Pour tous les autres posez ici votre question (suivez le lien en cliquant maintenant).

Je traite les meilleures questions dans des vidéos de questions-réponses comme celle que vous pouvez regarder en haut de cet article.

Et donc si vous avez, vous aussi, des questions je vous invite, comme l’a fait Michel, à poser votre question en suivant le lien.

Si le sujet d’aujourd’hui vous a interpellé, je vous retrouve dans les commentaires pour ceux que ça intéresse.

Et pour le reste d’entre vous, je vous invite à explorer et visiter mon blog-sans-gluten.com.

Si vous ne le connaissez pas déjà, c’est une option pour vous de prolonger la discussion que nous venons d’avoir au sujet de la bière sans gluten.

Et puis vous allez pouvoir découvrir d’autres contenus autour des intolérances alimentaires, de la question de la nutrition santé, etc. etc.

Si cet article (et la vidéo) vous a plu, vous pouvez également vous abonner à la chaîne sans gluten et sans lait où se trouve cette vidéo, et plein d’autres dans lesquelles je réponds à des questions. Et je partage avec un certain nombre d’informations autour de la nutrition santé des intolérances alimentaires et de toute la problématique autour de ce sujet là.

Merci d’avoir lu jusqu’à la fin, et j’espère que l’article vous aura été utile.

Je vous invite évidemment à vous abonner (newsletter, chaîne Youtube, réseaux sociaux) et à revenir voir les prochaines vidéos, puisque je ne vais pas m’arrêter avec cette vidéo, j’en proposerai évidemment d’autres.

Pour vous.

Si cet article sur la bière sans gluten et le seuil légal de 20 mg de gluten par Kg ou par litre vous a intéressé, et que vous aimeriez m’encourager, c’est très simple.

Il vous suffit de vous abonner directement à la chaîne sans gluten et sans lait en cliquant sur le bouton rouge ici :

 

Ma vision

La meilleure manière de trouver des réponses aux questions que vous vous posez, c’est de prendre un angle très simple :

L’alimentation doit être au service de la santé.

Mais ce n’est pas toujours évident quand certains aliments nous font du mal.

Si vous êtes ici, vous savez surement que le gluten, le lait, etc., certains aliments peuvent provoquer des réactions et vous faire sentir mal. Et donc ce n’est pas toujours facile d’y voir clair.

Surtout que lorsqu’on se trompe, on paye les conséquences.
Et à force de payer, payer, payer, on voudrait des fois pouvoir avoir le raccourci, le moyen le plus rapide d’avoir la réponse sans avoir besoin de se rendre malade forcément.

Un rendez-vous Hebdomadaire

Je vous propose une série de vidéos que je poste tous les jeudis sur ma chaine Youtube.

Donc revenez voir sur le blog pour avoir les dernières informations sur les vidéos que je poste, dans lesquelles je réponds à vos questions.

Je sélectionne les meilleures questions auxquelles je réponds dans les vidéos que je poste les jeudis.

Je vous dis à très vite pour le prochain article et la prochaine vidéo !


Ressources utiles

alors pourquoi ne pas partager le lien autour de vous ?


Références bibliographiques


  1. Catassi, C., E. Fabiani, G. Iacono, C. D’Agate, R. Francavilla, F. Biagi, U. Volta, S. Accomando, A. Picarelli, I. De Vitis, G. Pianelli, R. Gesuita, F. Carle, A. Mandolesi, I. Bearzi and A. Fasano (2007). « A prospective, double-blind, placebo-controlled trial to establish a safe gluten threshold for patients with celiac disease. » Am J Clin Nutr 85(1): 160-166. 
 

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Sujets abordés dans cet article

  • logo sans gluten
Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , ,
2 commentaires sur “Bière sans gluten : 20 mg de gluten par litre est-ce légal ?
  1. laurent dit :

    C’est vrai que l’on se demande souvient d’ou vient ce seuil.

    Lorsqu’un labo réalise l’analyse d’un produit devant être commercialisé, le seuil de détection va jusqu’à 5mg.

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Laurent,

      Tout d’abord merci pour ton commentaire. Quel honneur d’accueillir sur mon blog quelqu’un qui a contribué autant pour la communauté sans gluten… je veux bien entendu parler de ton site lafaimdesdélices.fr mais aussi de ta boulangerie sans gluten.
      Il me semble avoir lu que tu as été victime d’un accident et que tu es en convalescence, c’est l’occasion pour moi de te souhaiter bon rétablissement si ce n’est pas déjà le cas.
      En effet ce seuil acceptable de gluten est une combinaison entre les résultats de la science et de la médecine et d’un autre côté des discussions politiques afin de trouver un terrain d’entente « réaliste » pour pouvoir appliquer une loi plutôt restrictive.
      Comme tu le soulignes le labo qui réalise les analyses des produits qui doivent être commercialisés permet d’aller jusqu’à 5 mg de gluten. Ceci amène à la question pourquoi n’applique-t-on pas ce seuil de 5 mg de gluten par kilo, car c’est une valeur qui est utilisée est reconnue par l’immense majorité des autres pays y compris européens, à l’exception de la France, qui contraint de certains malades cœliaques à ne pas trouver de refuge digne de confiance face à leur maladie dans les produits estampillés sans gluten. Ce qui est tout de même un comble !
      D’ailleurs je ne sais pas si tu as un point de vue particulier sur cette question…
      amicalement,
      Marc

Laissez un commentaire