Biscuit sablé sans oeuf sans gluten



Juste avant d'entrer dans le sujet principal de cette page, je voulais vous dire que j'ai peut-être quelque chose qui pourrait vous aider si vous débutez sans gluten.

Plus d'infos à ce sujet à la fin de l'article...

Maintenant, pour ce qui concerne le sujet qui nous préoccupe...

recette-sans-gluten-sans-lait-sans-oeuf-sans-soja-sans-fruit-a-coque

logo-agriculture-biologique

 

 

  • type de recette : DESSERT
  • niveau : facile
  • préparation : 20 minutes + 30 minutes de repos au réfrigérateur
  • cuisson : 18-20 minutes
  • recette pour toutes les saisons

Biscuit sablé sans oeuf sans gluten (et sans beurre)

Je ne sais pas pour vous, mais dans une recette de biscuit sablé, le plus délicat, je trouve que c’est d’arriver au meilleur compromis entre légèreté, tout en évitant un biscuit trop friable qui s’émiette facilement, ou au contraire dur comme la pierre…

Bonne nouvelle pour les intolérants au gluten en tous genres, et les autres qui viennent sur cette page avec suffisamment de curiosité !

Sachez que la pâte sablée fait partie de ces bases culinaires où le gluten n’apporte rien, voire rend la réussite de la recette plus difficile.

Oui vous avez bien lu !

Je parle d’une recette, où pour une fois l’utilisation de farines sans gluten vous aidera dans la réussite de biscuit sablé facile, un peu de la même manière que pour un crumble sans gluten !

Et ma recette de biscuit sablé sans gluten est réalisée sans emporte-pièce et sans moule à biscuit sablé.

Il n’y a donc plus qu’à trouver une bonne recette à la fois sans gluten, sans lait, sans oeuf et sans fruits à coque !

On dirait que ma recette est chargée de contraintes. Par contre, si vous voyez le verre à moitié plein, vous remarquerez qu’un sablé sans emporte pièce, ni oeuf, ni gluten, ni produit laitier (c’est-à-dire ni caséine, ni lactose) donne au contraire beaucoup de liberté.

Il suffit d’avoir les quelques ingrédients de base.

Pour confirmer si ce genre de biscuit sablé sans oeuf et sans gluten est à votre goût, il ne reste plus qu’à découvrir en détail la recette et la tester !

biscuit sablé sans oeuf sans gluten

Une recette de biscuit sablé sans oeuf, sans gluten, bien doré juste ce qu’il faut, ni trop dur, ni trop friable ! Une recette de biscuit sans gluten pour l’heure du café ou du thé !

Ingrédients

pour 4 personnes:

  • 225 g de beurre végétal (sans produit laitier)
  • 100 g de sucre fleur de coco
  • [optionnel] 4 g de graine de chia moulue (~1 cuillère à café)
  • 45 g (4.5 cl) d’eau
  • 250 g de farine de riz (sans gluten)
  • 70 g de farine de sarrasin (sans gluten)
  • 2 g de fleur de sel (1/2 de cuillère à café)

Notes :

J’ai indiqué que les graines de chia moulues sont optionnelles, car elles ne sont effectivement pas essentielles, mais tout de même bien utiles pour éviter que les sablés soient trop friables.

A noter aussi, j’ai testé une variante avec 80 g de sucre pour réduire l’apport en sucre, et la recette fonctionne bien, même en réduisant encore un peu le sucre.

Matériel et ustensiles

  • film alimentaire
  • plaque de cuisson et papier cuisson/sulfurisé
  • four

Préparation

1. [optionnel] Délayez les graines de chia moulues dans l’eau

2. Pétrissez le beurre végétal dans un saladier pour qu’il devienne crémeux

3.  Ajoutez le sucre de fleur de coco, le sel, la graine de chia moulue [optionnel] préalablement trempée dans l’eau à l’étape 1.

4.  Ajoutez la farine tamisée et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène

5.  Retirez la pâte du saladier et constituez 3 boules. Sur une feuille de film alimentaire, roulez chaque boule en un cylindre de 5 cm de diamètre environ

6.  Réfrigérez 30 minutes au moins

7.  Coupez chaque cylindre en rondelles de 2 cm d’épaisseur à l’aide d’un couteau affûté

biscuit sablé sans oeuf

Voici le secret pour parvenir à un biscuit sablé sans oeuf, sans gluten, sans lait et même sans emporte pièce ni moule à biscuit sablé. Rien de plus facile que de trancher un cylindre préalablement réfrigéré !

8.  Disposez les rondelles sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson / papier sulfurisé

biscuit sablé sans gluten

Une fois les biscuits découpés et disposés sur la plaque de cuisson, tout est fin prêt pour débuter la cuisson au four ! Les graines de chia moulues se voient par endroit et le sucre de fleur de coco vient donner cette belle couleur à la pâte sablée !

Cuisson

Faites cuire les sablés sans gluten pour environ 18 à 20 minutes dans un four préchauffé à 180 degrés.

Laissez refroidir sur une grille avant de déguster !

Conseils et astuces

Quelques conseils pratiques

  • Les graines de chia moulues sont optionnelles : grâce à cela j’ai légèrement réduit le côté friable de la recette pour une meilleure tenue. Mais vous pouvez très bien vous en passer. Vos sablés seront vraiment « sablés » (et tout simplement plus fragiles). Tout est question de goût, le résultat sera juste un peu différent, à vous de choisir, ou de tester les deux variantes…
  • Je propose d’ajouter un peu de fleur de sel, beaucoup plus riche en minéraux qu’un sel raffiné. Autant que possible, choisissez votre sel non-raffiné et non-traité. J’ai décidé de mettre ce sel dans la recette pour apporter une petite touche intéressante, et rehausser le goût. Si vous suivez un régime hyposodé, sautez l’ajout de sel !
  • Même si les bretons ne jurent que par le beurre demi-sel (beurre de lait de vache) , en mettant un beurre végétal (non-estérifié et non-déshydrogéné s’il vous plait !!) et la fleur de sel, vous obtiendrez un magnifique biscuit sablé sans beurre tout aussi excellent, et sans la moindre trace de produit laitier !
  • Lorsque vous faites les cylindres de pâte sablé sur le film alimentaire,  attention à bien chasser les creux et les bulles dans la préparation pour un résultat optimal.
  • Une fois vos cylindre de pâte sablée préparés, je conseille de réfrigérer une demi-heure au moins, cela permet de durcir un peu la pâte et d’avoir une meilleure tenue lorsque vous allez couper les rondelles de biscuits !
  • J’ai choisi de cuire mes sablés 20 minutes maximum, car après un essai à 22 minutes, j’ai trouvé les biscuits un peu « trop » bien dorées (non, je n’ai pas dit que j’ai brûlé mes gâteaux…)
  • Si le sucre ne vous fait pas peur, faites des « sablés-diamant » ! Pour cela il suffit de rouler les cylindres de pâte dans du sucre cristal avant de découper les rondelles.

Nutrition et Santé sans gluten

  • Ces biscuits sont à la fois gras et sucrés. Ils font donc partie de ces recettes orientées plaisir plutôt que nutrition-santé. J’imagine que cela ne vous surprend pas…
  • Pour cette recette (biscuit sablé ne rime pas forcément avec santé…), j’ai choisi de ne pas rouler la pâte dans du sucre cristal avant d’en découper des rondelles. Les « sablés-diamant » sont peut-être esthétique, mais je préfère rester « légèrement » plus raisonnable avec le sucre.
  • Si vous choisissez d’ajouter cette étape malgré tout, cela ajoutera plus de sucre pour une recette qui en contient déjà beaucoup.
  • Si vous êtes habitué(e) à réduire les quantités de sucre de vos pâtisseries, cette recette vous semblera très sucrée. J’ai donc réalisé une variante avec moins de sucre (80 g au lieu de 100 g comme dans cette recette), et pour un résultat tout à fait correct.

Remarque sur les excès de sucre

Vous avez peut-être déjà entendu parlé du régime paléolithique (le « régime paléo« ). Une des idées de ce type de choix alimentaire c’est de rester le plus proche de l’alimentation de nos ancêtres.

Le seul sucre que consommait nos ancêtres était le sucre non-raffiné, directement issu des fruits…

En effet, aujourd’hui notre corps ne s’est toujours pas adapté et n’est pas capable de gérer les quantités de sucre (en particulier raffiné) que nous ingurgitons quotidiennement, car notre métabolisme n’a pas évolué aussi vite que les changements majeurs et trop rapides de notre alimentation « moderne ».

Pourtant nous ne trouvons jamais excessif de consommer plusieurs dizaines (centaines ??!) de grammes de sucre pur par jour, car notre société, nos habitudes culturelles ancestrales (et n’oublions pas les efforts de marketing de l’industrie agro-alimentaire) ont poussé à banaliser les sucres rapides un peu partout.

 Quel compromis si je veux faire un écart sucré quand même ?

Dans cette section de l’article où je parle de nutrition santé, j’ai bien du mal à trouver un aspect favorable aux douceurs et autres pâtisseries, sur le plan nutritionnel.

Je ne cherche vraiment pas à gâcher votre plaisir…  Mais s’il fallait choisir, ce serait plutôt un fruit, de temps en temps, et plutôt en dehors des repas…

S’il fallait choisir un sucre, il serait de préférence non raffiné. Dans ce cas, il apporterait au moins quelques bons minéraux et oligo-éléments essentiels au corps, en plus du sucre lui-même…

Des pistes dans le choix de votre sucre (par exemple):

  • miel
  • sucre de canne complet
  • sucre de fleur de coco (comme dans ma recette)
  • sucre de palme
  • sirop d’érable

Si vous cherchez un substitut de sucre peu calorique, discret, et à l’index glycémique très faible, préférez

  • le xylitol (en gardant un tête qu’il s’agit de ce qu’on appelle un polyol, donc un « FODMAP », source de désagréments gastriques chez certaines personnes à l’intestin fragile).
  • ou la stévia qui est un édulcorant virtuellement sans impact sur la charge glycémique, qui commence à devenir « à la mode ».

Au final l’aspect psychologique compte énormément, alors si vous savez vous contrôler, et que les écrats sucrés ne vous occasionnent pas de désagréments importants, accordez-vous éventuellement un petit plaisir de temps en temps !

C’est bon pour le moral (à condition de ne pas avoir à le payer plus tard sur votre santé) !

Les bonnes pistes de biscuits de Noël sans gluten

Ce genre de dessert conviendrait bien dans la catégorie des biscuits de Noël sans gluten.

Une autre approche pour des biscuits à base de pâte sablée sans gluten, serait de vous laisser tenter par ces bredala sans gluten, à déguster pour Noël, mais pas que…

J’espère que cette recette de biscuit sablé sans oeuf sans gluten (et sans produit laitier) vous a plu !

 

Et vous, quels types de biscuits secs sans gluten vous choisiriez pour accompagner un bon café, ou vos fêtes de fin d’année ? 

A très vite sur le blog-sans-gluten !



Pour en revenir rapidement à ce que je vous écrivais en tout début d'article...

Je ne sais pas si vous avez besoin d’une méthode pour débuter sans gluten rapidement.

Je ne sais vraiment pas si tout se passe déjà bien dans votre cuisine et dans votre santé, ou si au contraire vous avez besoin d’un coup de pouce urgent.

Peut-être que vous n’en avez pas besoin…

Mais au contraire, si vous avez parfois l’impression qu’il vous manque quelque chose, alors je vous ai préparé ça :  

 CLIQUEZ pour avoir votre accès :

http://blog-sans-gluten.com/nj83pl  

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Sujets abordés dans cet article

  • biscuit beurre sans gluten
  • recette biscuit sans oeufs sans sucre
  • sablés sans oeufs sans beurre
Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
18 commentaires sur “Biscuit sablé sans oeuf sans gluten
  1. Isabelle dit :

    Bonjour
    Pourriez vous me dire quel beurre végétal ne contient ni huile de palme ninhuile de coco ?
    Ou et , si je le remplace par de l’huile d’olive quelle est la quantité équivalente ?
    Et quelles sont les équivalences en poids des différents sucres ou miels ?

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Isabelle,
      pour faire un beurre, y compris un beurre végétal il faut ajouter matière grasse qui a la caractéristique d’être solide à température ambiante. On utilise habituellement soit de l’huile de palme, soit de l’huile de coco, ou encore la combinaison des deux en proportions diverses selon les fabricants.
      Les deux ont la caractéristique d’être des huiles saturées, mais qui ne sont pas aussi mauvaises pour la santé qu’on veut bien nous faire croire, si on fait attention aux proportions qu’on utilise au quotidien.
      Je ne saurais répondre à votre première question en vous listant des marques ou des références spécifiques. Il vous faudra donc regarder directement sur les étiquetages dans le rayon correspondant, ma première impression est que ce sera probablement difficile de trouver un produit qui ne contient aucune de ces 2 huiles que vous mentionnez. N’hésitez pas à revenir laisser un commentaire avec votre retour d’expérience en magasin pour trouver une référence de ce type car cela pourra peut-être intéresser d’autres personnes qui lisent cette recette.
      L’huile d’olive est une huile qui n’est pas solide à température ambiante et n’assurera donc pas exactement le même rôle qu’un beurre végétal, ou qu’une huile de palme, ou qu’une huile de coco…
      je suggère donc d’éviter d’utiliser des huiles liquides à température ambiante pour faire des biscuits sablés. Car techniquement l’interaction entre la farine et l’huile ne pourra pas être la même. Ceci dit, certaines personnes tentent parfois des biscuits sablés avec de l’huile liquide à température ambiante. Le risque est que vous obteniez des biscuits très durs et compacts. Personnellement ce n’est pas du tout ce que je recherche dans la texture d’un biscuit, mais libre à vous de tenter l’expérience malgré tout. Je suggère de mettre un peu moins d’huile que ce que dit la recette si vous utilisez une huile liquide.
      Concernant votre dernière question à propos des équivalents de poids des différents sucres ou miel, je considère que tout les produit sucrant usuels ont plus ou moins le même pouvoir sucrant. L’aspect qui change une fois de plus concerne la texture, si vous utilisez un sucre cristallisé ou solide à température ambiante il faudra le dissoudre dans un liquide, et si vous utilisez un sucre liquide, il ne va pas interagir de la même manière avec la farine.
      Une fois de plus si vous voulez faire une recette de biscuits sablés, il est important de respecter certaines règles car cela dépend véritablement de l’interaction physique, des lois de la physique. Tout ceci était codifié par les grands cuisiniers et les approches de la gastronomie depuis plusieurs centaines d’années. Il sera difficile de vous écarter de certaines règles de base pour pouvoir obtenir un véritable biscuit sablé.
      Une chose que je peux vous garantir, c’est que le gluten en tant que tel ne contribue pas à la texture du biscuit sablé de manière significative, et peut très facilement être remplacé. C’est exactement la même chose pour l’œuf qui assure un rôle de liant, mais qui n’est absolument pas essentiel dans une recette de biscuits sablés de base.
      En espérant vous avoir donné des précisions qui vous aideront à vous orienter dans la préparation de vos biscuits sablés.
      Amicalement,
      Marc

  2. Virginie dit :

    Merci grâce à vous ma fille de 20mois intolérante au gluten va pouvoir manger ses sables de noel comme ses frères mille merci pour votre partage et joyeux noel à vous et votre famille

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Virginie,

      Pardon pour mon retard à vous répondre !
      Merci pour votre retour. J’espère que vos fêtes de fin d’année se sont bien déroulées malgré ces soucis d’intolérances au gluten pour votre fille !

      Au plaisir.
      Marc

  3. Joëlle dit :

    Re-bonjour,
    Je profite de mon passage matinal sur ton blog pour signaler à tous ceux qui s’y promèneraient aussi un avantage de la pâtisserie sans œuf (à laquelle je me mets occasionellement): c’est beaucoup plus pratique pour adapter les proportions aux quantités désirées: qui sait diviser un œuf en 3, par exemple? Avec les grammes de graines de chia, ou de lin, no problemo !

    • Martine RIVIERE dit :

      Joëlle,

      Merci pour l’info. Je l’avais déjà, mais incomplète.
      Combien faut-il de graines de chia (ou de lin, ou de psyllium (?)) pour remplacer un oeuf ?
      Il me semble que ce doit être de l’ordre de 10 g mais je n’en suis pas sûre du tout.

      Comment procédez-vous ?

      Belle journée à vous.

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Joëlle,

      Moi qui évite les oeufs pour causes d’intolérance, je ne pense pas forcément à souligner tous les autres aspects pratiques qu’on pourrait y trouver.
      Merci pour cette info utile.
      Bonne journée Joëlle
      Marc

  4. marie-laure dit :

    bonjour marc
    j’aimerais connaitre votre avis sur le ghee indien ou beurre clarifié.
    Ne contenant plus ni protéines (caseïne) ni sucres (lactose) il me semble consommable pour les personnes intolérantes aux produits laitiers.
    amicalement

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Marie-Laure,
      Votre question mériterait un article complet pour être bien traitée…
      Pour une version courte : ça dépend du type d’intolérance.
      Le seul cas dans lequel il me semble que le risque soit quasi-absent c’est en cas d’intolérance au lactose. Pour les autres types d’intolérances qui font intervenir des protéines, je recommande toujours la prudence car quelques traces pourraient suffire à activer des réactions, notamment immunitaires, aux conséquences difficiles à anticiper…
      Comme toujours ceci est à ajuster selon la sensibilité individuelle.
      Personnellement j’évite tous produits laitiers et me suis tourné vers les alternatives végétales (huiles végétales pour cuisson, huile de coco, huile de riz, beurre végétal) ou occasionnellement animales (graisses animales).
      Désolé de ne pas prendre le temps de développer plus ici.
      En espérant que cela vous donne déjà quelques éléments de réponse.
      Amicalement,
      Marc

  5. Martine RIVIERE dit :

    Bonjour Marc,

    Merci pour votre réponse.

    J’ai tendance à faire un peu comme vous : adapter des recettes traditionnelles à des ingrédients qui soient « meilleurs » pour la santé tout en préservant le côté gustatif, voire gourmand.
    Les ingrédients sont parfois un peu plus onéreux que les ingrédients de base habituels, mais ils sont nettement plus appropriés à nos besoins physiologiques.

    Je ne veux pas faire de prosélytisme sur votre blog, juste que mon alimentation exclu le sucre raffiné sous toutes ses formes, ainsi que les céréales et les huiles raffinées. Malgré tout il reste une grande variété de produits alimentaires qui profitent à notre corps et aussi à notre gourmandise 😉 C’est le but de ma recherche de recettes appropriées.

    Je vous souhaite une excellente journée ainsi qu’aux visiteurs de votre blog bien sympathique.

    Prenez tous soin de vous et de ceux qui vous aiment.

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Martine,

      Merci pour votre message. Nous avons bien la même façon de voir.
      Et il n’y pas de prosélytisme sur mon blog, même pas de ma part pour inciter les gens à passer au « sans gluten ». C’est dire !
      Et au final, la recherche d’une alimentation meilleure pour la santé est bien la trame de fond de ce site. (D’ailleurs je termine une formation très complète à la nutrition-santé qui m’aide chaque jour un peu plus à exercer un jugement critique vis à vis de ce que décide de mettre dans mon assiette, et par extension, sur mon blog !).
      Merci pour votre intérêt et vos gentils mots de conclusion de votre message.

      Mes amitiés,
      Marc

  6. Martine RIVIERE dit :

    Bonjour Marc,
    Je viens de voir votre recette sur ces petits sablés qui m’ont l’air excellent et tout-à-fait compatibles avec le goûter « santé » de mes petits-enfants.

    Goûter « santé » dans le sens où il serait possible de remplacer le beurre végétal (que je ne connais pas) par de l’huile de coco et la farine de riz par de la farine de coco (la farine de coco contient moins de glucides -22 vs 72- et donc moins de « sucre » à traiter).

    Le sucre et la farine de coco ayant un index glycémique très faible (25 et 35, la farine de sarrasin à IG40, tout cela en fait un dessert pour lequel il n’y a aucune raison de se sentir coupable (sauf si la gourmandise vous fait engloutir tous les biscuits les uns après les autres 😉 ) et quand on aime la noix de coco, l’huile de coco donne un très bon goût de « reviens-y » :).

    Et comme Joëlle, le boudin à découper est une super idée, toute simple mais il fallait y penser !

    En tout cas merci pour cette recette !

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Martine,

      Merci pour votre message et tous les détails que vous avez pris le temps de partager ici ! On peut évidemment remplacer les ingrédients par d’autres, équivalents, et qui assurent le même rôle dans la préparation. Chaque changement modifiera le goût et la texture. Content que cette base de sablés sans gluten vous inspire d’autres variantes à index glycémique bas. D’expérience l’huile de coco devrait dorer plus vite les biscuits et j’imagine qu’il faudrait un peu réduire le temps au four, ou en tous cas surveiller bien la fin de cuisson.
      Il est vrai que dans cette recette inspirée d’une recette traditionnelle (avec gluten), le sucre et les ingrédients à index glycémiques plutôt élevés restent très présents. C’est pour cela que j’avais mis un petit bémol concernant la dimension nutrition-santé…
      Il se trouve que j’ai testé une recette de biscuit sablé légèrement différente et moins sucrée récemment, et voyant votre commentaire, ce serait certainement utile que je la partage pour proposer sur le blog plus de variantes testées.
      Amicalement
      Marc

  7. Joëlle dit :

    Bonjour,

    Ça alors! Faire un rondin de pâte pour le découper en rondelles, il fallait y penser, bravo Marc!
    Complètement d’accord avec ce que tu dis sur les sucres. Sur mon site je ne publie des recettes de dessert qu’occasionnellement: chez nous un fruit (ou une salade de fruits, sans aucun sucre, ma préférence) sert plus souvent de dessert qu’un gâteau. Ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas gourmande, et que je n’essaierai pas ta recette, peut-être même avec une variante: crème d’amande à la place de la margarine?

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Joëlle,

      Merci de rendre mon blog vivant par tes commentaires !
      C’est une technique de chef, mais puisque ce n’est pas trop sophistiqué je me suis dit qu’elle serait très simple et accessible.
      En fait sur mon blog, je me concentre sur la cuisine du quotidien, pas sur les dressages de restaurant gastronomique pour chaque repas. Mais c’est vrai qu’une pâtisserie, ou un petit défi de recettes plus difficiles, c’est sympa aussi parfois.
      Chez nous aussi ce sont les fruits qui ont notre préférence pour tous les jours.
      Amicalement,
      Marc

Laissez un commentaire