DEXTROSE : gluten ou pas ?

Y a-t-il du gluten ou pas dans le dextrose ? La réponse en 4 points !
👇 PLUS D’INFOS 👇

Pour répondre à cette question un peu chimique et technique, je vous invite à me suivre dans mon raisonnement et ma démarche pas à pas.

D’abord on parlons de la définition du dextrose.

Ensuite il est question de l’étiquetage du dextrose et de sa particularité.

Pour aller un peu plus en détail, je discute du principe de fabrication, un excellent moyen de s’assurer d’où vient le dextrose et par où il passe avant de terminer dans nos assiettes.

Enfin, quatrième point, le plus important : les résultats d’une étude clinique faite par des chercheurs finlandais et qui permet de confirmer si oui ou non il y a du gluten dans le dextrose et si le dextrose provoque d’éventuelles réactions chez les malades coeliaques (les personnes dont la maladie les rends parmi les plus sensibles au gluten) !


ℹ️ RESSOURCES UTILES

Le détail des ressources dont je parle dans la vidéo est disponible ici

Et si vous préférez la version texte c’est par ici !

Dans cette vidéo on va parler de dextrose et de gluten parce qu’une personne m’a posé la question.

Il s’agit de Régine. Elle m’a demandé : dextrose est-ce que c’est du gluten ?

La question qu’il faut poser c’est :

Est-ce qu’il y a du gluten dans le dextrose ?

Et c’est exactement de ça dont on va parler dans cette vidéo.

Salut, c’est Marc et je suis l’auteur du blog-sans-gluten.com.

Mon objectif à travers ces vidéos, c’est de vous aider à mieux comprendre vos intolérances alimentaires, et comment faire de votre alimentation un allié au service de votre santé.

Et on va tout de suite entrer dans le vif du sujet avec la question qui nous est posée par Régine aujourd’hui de savoir le lien qui existe entre dextrose et gluten.

Vous vous dites peut-être que j’ai réponse à toutes les questions, et ce n’est pas toujours le cas.

Ce n’était pas le cas pour cette question. Et quand je n’ai pas la réponse aux questions que vous me posez, je vais vraiment enquêter, chercher, creuser jusqu’à finalement trouver la réponse qui me paraît la plus satisfaisante en essayant de trouver les sources qui sont les plus fiables et les plus utiles pour arriver à comprendre globalement…

…et pas juste chercher à droite à gauche et se dire, le premier résultat dans Google c’est le bon !

Ça ne suffit pas toujours pour avoir vraiment les clés.

Le premier point que je voudrais aborder, c’est pour clarifier la question du dextrose, savoir est-ce que c’est du gluten ?

Et bien ce n’est pas de gluten : le dextrose c’est un synonyme, un autre nom du D-glucose.

C’est un type de glucose.

Le glucose, vous savez, c’est un sucre.

Donc le D-glucose, c’est le nom qu’on donne à une conformation particulière, le glucose est une molécule qui a une structure et il y a plusieurs versions différentes. Une de ces versions, c’est le D-glucose.

Le “D”, c’est pour dextrogyre. C’est un terme un peu compliqué et barbare de chimiste qu’on connaît aussi quand on fait de la biologie qui permet de comprendre quelle est la forme de ce glucose dans l’espace.

Donc dextrogyre : “dextrose”, le “ose” c’est sucre, donc dextrose c’est un autre nom du D-glucose.

Deuxième point que je voudrais aborder avec vous c’est la question de l’étiquetage.

Vous savez sûrement qu’on a des lois des réglementations en place pour imposer aux producteurs d’afficher sur le produit lui-même la liste des allergènes bien en évidence.

Donc il y a des lois et des réglementations qui permettent de contrôler ça.

Et il y a des informations que j’ai trouvées qui m’ont confirmé qu’en fait le dextrose, peu importe d’où vient ce sucre, et ce sucre vous allez voir il peut venir de différentes origines, peu importe d’où vient ce sucre, il pourrait venir du blé (et on va en reparler tout à l’heure) même si ce sucre a été fabriqué à partir du blé, les réglementations aujourd’hui considèrent qu’il n’y a pas de gluten dedans même si c’est dérivé d’une céréale qui elle contient du gluten.

Du coup ça sème un petit peu le doute.
Bon on se dit, si on peut prendre des céréales, extraire le sucre qui est à l’intérieur et le mettre dans un aliment où l’on n’a même pas besoin d’indiquer que le dextrose vient du blé, et on a même pas besoin de dire qu’il y a des risques qu’il y ait des traces de gluten à l’intérieur, ça pose vraiment une question.

Donc je suis allé voir sur le site de l’AFDIAG, vous savez, c’est le site de l’association Française des intolérants au gluten qui s’occupe d’aider et d’accompagner les malades cœliaques.

Et cette association a publié des informations notamment concernant le dextrose.

Ce qu’ils disent, c’est que la quantité de gluten qu’il y a dans du dextrose c’est dans tous les cas 10 fois inférieur aux normes CODEX.

Et ces normes CODEX c’est en fait la réglementation sur l’alimentation pour ce qui concerne notamment le gluten mais aussi bien d’autres choses.

Et pour ce qui concerne le gluten le taux qui est accepté reconnu, donc la quantité maximum de gluten qu’il y a dans les aliments, elle est en France au moment de la vidéo en France en 2017 donc le taux est à 20 mg par kilo.

Et donc on dit qu’on est 10 fois inférieur à ce taux.
Ça signifie qu’on est au maximum à 2 milligrammes par kilo de gluten dans du dextrose.

Cette information elle avait l’air assez fiable…

D’ailleurs en continuant ma recherche, j’ai continué à taper en faisant tout simplement Google, j’ai regardé, j’ai trouvé différents sites et blogs qui reprennent cette information.

Je me suis, si tout le monde reprend cette information, c’est qu’il y a une source quelque part.

L’AFDIAG ne mentionne pas la source où elle a trouvé cette information de savoir que c’est 10 fois inférieur aux normes en vigueur, qu’on va avoir des traces très très faibles…

J’ai vu des sites où les gens disent qu’en fait il y a des risques d’avoir du gluten dedans et que ça peut faire réagir les malades cœliaques, des personnes allergiques, et donc qu’il faut se méfier du dextrose.

Et je me suis dit, bon ok, il y des infos un peu contradictoires !

PArce que si l’association qui aide les coeliaques dit : “vous pouvez manger librement de ce produit là !”

Et il y a des gens qui disent je suis malade cœliaque, j’en ai mangé et puis en fait ça ne m’a pas fait du bien.

Et je pense qu’il y a quelque chose au niveau de cet ingrédient là, c’est le dextrose qui pose problème.

Il y a quelque chose qui ne va pas quoi !

Du coup, j’ai continué à creuser, à mener ma petite enquête parce que je ne suis pas satisfait de ces réponses là.

Peut-être que vous avez fait le même cheminement en cherchant sur Internet tout bêtement…

Et ça ne suffit pas !!

Il faut vraiment chercher là où l’information la plus fiable se trouve et c’est ce que j’ai fait.

On arrive donc au troisième point que je voulais discuter avec vous.

C’était de savoir, en fait puisque le dextrose peut être fabriqué à partir du blé, on va creuser la question.

On se dit, bon ok, si la norme en vigueur dit qu’on a 10 fois moins de gluten dans le dextrose que ce qui est normalement le seuil pour un produit sans gluten on est sûr qu’il n’y a pas de gluten dedans en théorie.

Est-ce que c’est vrai ou est-ce que ce n’est pas vrai ?

C’est pour ça, moi je suis allé voir vraiment comment on fabrique ce dextrose.

Maintenant je voudrais vous donner le principe de comment on fabrique du dextrose.

L’idée c’est qu’on prend pour le cas du blé, je vais parler de ça puisque c’est là où il y a le risque d’avoir du gluten.

Et quand on extrait quelque chose de ce blé, forcément on peut se poser la question, mais est-ce que le gluten est encore dans le produit final ou pas ?

Ou est-ce qu’il s’est perdu en cours de route ?

Et là tout l’enjeu, toute la réflexion de ce point que je voudrais discuter maintenant.

On prend le grain de blé pour en faire de la farine.

Cette farine on va l’hydrater, on va rajouter de l’eau, et quand on rajoute de l’eau, ce qui va se passer, c’est qu’il y a deux composants principaux dans cette farine.

Une partie, c’est l’amidon et l’autre partie, c’est les protéines.

L’amidon va se mettre en solution, va faire un liquide, et les protéines par contre qui sont essentiellement du gluten, ne sont a priori pas soluble dans l’eau.

Et donc on va pouvoir séparer de cette manière-là l’amidon et les protéines.

Une fois qu’on a récupéré l’amidon, on va le couper, et on va à extraire le dextrose de cet amidon.

En recoupant différentes sources, j’ai j’ai trouvé l’information qui dit qu’il y a environ un à 2 % de résidus de protéines dans ce lait d’amidon.

Une fois qu’on a ce liquide qui essentiellement de l’amidon, l’étape suivante c’est de couper en petits morceaux.

Et on va classiquement utiliser des enzymes qui vont reconnaître et couper entre chaque brique de sucre individuel.

Ce qui se passe après ? Il y a des choses qui se passent qui sont différentes selon les types de dérivés d’amidon qu’on fabrique…

Mais bon, il faut savoir qu’il y a énormément d’étapes de transformation !

C’est un produit tellement transformé, qui est tellement loin du grain de blé d’origine que bon, c’est pas top !

Arrivé à ce stade, on peut déjà être rassuré. S’il y a quelque chose, c’est des traces.

C’est difficiles de savoir avec ce procédé qu’est-ce qui reste effectivement en terme de protéine, de trace de gluten à la fin de toutes ces étapes.

Et ça dépend de qui fait quoi comment. Et on a pas toujours le chiffre précis. Il faudrait contacter l’industrie qui fabrique le dextrose pour essayer d’obtenir les chiffres savoir s’ils ont fait des dosages, quelque chose qui permet d’avoir cette confirmation.

Donc oui effectivement j’aurais pu me contenter de ça !

Mais, comme je n’arrive pas à m’arrêter là parce que je ne suis pas vraiment à l’aise avec l’idée de dire “bon, peut-être oui, peut-être non”, je ne sais pas.

On peut se fier à l’AFDIAG, mais ne sait pas de quelle source ils ont l’information qui dit que c’est très faible et qu’il n’y a pas de problème…

Après il y a des gens qui vont nous dire “j’en ai mangé puis je me suis rendu malade”.

Comment on va faire pour trier, pour comprendre ?

Et là je reprend un peu ma casquette de scientifique, de chercheur, puisque j’ai un parcours dans la recherche scientifique et médicale.

Du coup ce que j’ai fait, c’est que je suis vraiment allé voir s’il y a des publications, des études scientifiques, s’il y a des études cliniques…

Et j’ai une super nouvelle. Alors ce n’est pas la nouvelle du siècle !

Ce qui aurait été bien, c’est d’avoir tout un panel d’études…

Mais j’ai trouvé quelque chose. J’ai trouvé une publication d’une équipe de chercheurs finlandais qui ont trouvé il y a quelques années en faisant une étude sur 90 personnes qui sont diagnostiquées de maladie cœliaque.

Ils leur ont fait manger du dextrose dans un cadre vraiment strict et contrôlé, typiquement de ce qu’on fait dans une étude clinique, scientifique, rigoureuse.

On a pris 90 personnes malades cœliaques. Il sont confirmés par les analyses biologiques, médicales “classiques” : analyses d’anticorps, biopsies, etc. qu’on fait habituellement pour diagnostiquer la maladie cœliaque.

O, les a mis en régime sans gluten :
Strict.

Donc ces personnes-là ont eu une rémission, elles ont amélioré leur état de santé, les symptômes ont commencé à disparaître.

Quand on a fait des analyses pour voir les marqueurs, vous savez les anticorps, les choses qu’on teste habituellement pour diagnostiquer la maladie cœliaque, on a vu que les valeurs étaient faibles donc que ces personnes ont bien mis en place un régime sans gluten strict et ne font pas d’écart.

Sur cette base-là, on va leur donner soit un contrôle négatif qui ne provoque pas la réapparition symptômes ou déclenchement de la maladie.

Et d’un autre côté on va leur donner ces dérivés de l’amidon dont notamment des Maltodextrines et aussi le dextrose pour rentrer vraiment dans le détail .

DOnc on leur a donné différents produits pendant 24 semaines.

Et au bout de 24 semaines, on a fait des analyses pour comparer les groupes.

La bonne nouvelle c’est que sur ces 90 personnes qui ont été testées, il n’y a pas eu de réapparition symptômes, de manifestation, des marqueurs des anticorps etc de la maladie cœliaque.

Pour moi c’est la preuve ultime.

C’est-à-dire qu’on peut doser tout ce qu’on veut, on peut analyser tout ce qu’on veut dans le produit lui-même, ce qui est important, c’est quand une personne le mange :

Est-ce qu’il y a une conséquence pour sa santé ?

Et cette étude là répond exactement cette question.

Si quelqu’un mange du dextrose tout en étant malade cœliaque, il n’y a pas de risque, même si le dextrose vient du blé, il n’y a aucun risque pour cette personne a déclencher les symptômes de maladie cœliaque.

Maintenant il y a un principe de bon sens, et je voudrais terminer là-dessus.

C’est quelque chose de très simple.

Sincèrement !

Si vous avez un problème avec le gluten, les aliments qui en contiennent, on essaie de les tenir le plus éloigné possible !!

Quel est l’intérêt pour VOUS ? pour moi ? pour quelqu’un qui a une sensibilité au gluten ?

Quel est l’intérêt de manger un produit dérivé une céréale qui en contient ?

C’est juste pour faire plaisir à l’industrie agroalimentaire qui essaie de “refourguer” ses produits à droite à gauche et d’être sûrs qu’on essaie de trouver une solution pour chaque petit produit dérivé des céréales !!

Le problème c’est quand on mange un aliment transformé dans lequel ce n’est pas nous qui avons choisi de mettre du dextrose.

Il est dedans, on prend un bonbon, on prend quelque chose, il y a du dextrose, mince ! Qu’est ce qu’on fait ?

Je pense que l’on est arrivé au bout de la réflexion.

Et vous avez vu, ça été un long cheminement.

C’est un galère de trouver les réponses aux questions.

Et là vous voyez la réponse je ne l’avais pas !

Je ne suis pas… Je n’ai pas la science infuse !

Moi je suis vraiment quelqu’un qui cherche, qui explore, et qui essaie de trouver les réponses pour vous !

Maitenant pour ceux qui veulent aller plus loin, si vous voulez voir par exemple la référence de cette étude, les sources que j’ai utilisé, je vais vous mettre un lien dans la description de la vidéo.

Et puis encore plus important que cela, c’est surtout si vous débutez sans gluten, j’ai un bonus c’est un cours gratuit qui permet d’éviter quatre erreurs majeures quand on débute sans gluten.
Beaucoup de gens l’ont déjà suivi et m’ont donné des retours très positifs, notamment dans les commentaires de ce cours qui se fait donc en quatre parties.

Et je vous invite vous aussi, si vous ne l’avez pas déjà suivi à vous inscrire et à le suivre parce que ça peut vraiment vraiment vous aider à faire la différence entre ceux qui tâtonnent, qui cherchent, et puis ceux qui ont un mouvement d’avance.

Parce que les bonnes informations, elles lesont !

Il suffit de me donner à votre adresse e-mail, votre nom, et je vous envoie ça.

Vous avez vu, j’ai tâtonné, j’ai cherché beaucoup pour finalement arriver à la conclusion de savoir “est-ce qu’il y a du gluten en dextrose ou pas?”.

Et la réponse est non !

Si par hasard vous n’êtes pas d’accord avec moi, ou vous considérez qu’il y a des éléments que j’aurais éventuellement oublié, ou pas suffisamment développé ou expliqué clairement, n’hésitez pas à utiliser l’espace commentaire pour en discuter.

Si vous avez trouvé cette vidéo utile, il y a au moins 2 choses que vous pouvez faire.

La première, c’est de mettre un “pouce vers le haut”, dire que vous avez aimé cette vidéo pour m’encourager en faire d’autres sur cette thématique là ou d’autres selon les questions vous avez.

Et puis n’hésitez pas, si ce n’est pas déjà fait, à vous abonner à ma chaîne.

Vous pouvez également vous abonner à ma newsletter et bénéficier du bonus dont j’ai déjà parlé. Vous pouvez trouver le lien dans la déception sous la vidéo.

Moi, je vous dis à bientôt pour la prochaine !

C’était Marc du blog-sans-gluten.com

Ciao ciao !


📽️ DE QUOI PARLE MA CHAÎNE YOUTUBE ?

Vous êtes concerné(e) par un changement alimentaire à cause d’une maladie liée au gluten (maladie coeliaque, sensibilité au gluten non coeliaque, allergie au blé).
Des intolérances alimentaires vous font souffrir (intolérance aux produits laitiers : lactose, caséine et protéines de lait de vache). Vos avez d’autres maladies chroniques…

Je ne me contente pas d’enlever le gluten, j’ajoute des informations nutritionnelles, de la vulgarisation scientifique, une dose de créativité et quelques soupçons d’humour.


😼 QUI EST MARC WELTER ?

Je suis victime de nombreuses intolérances alimentaires.
Je parle de régime sans gluten et sans lait, d’intolérances alimentaires, de nutrition-santé
Je me sers de ma passion pour la bonne cuisine, de mon doctorat de Biologie, et de ma formation de thérapeute en nutrition-santé globale pour vous apporter un éclairage unique sur l’alimentation et la santé.
J’ai l’ambition de créer quelque chose de grand, mais pour ça, j’ai besoin de vous.

Abonnez-vous maintenant pour faire partie de l’aventure


👍 RESTONS EN CONTACT

Si vous ne me suivez que sur YouTube, vous ratez des choses.

► BLOG : http://blog-sans-gluten.com

► FACEBOOK : https://www.facebook.com/Blog.Sans.Gl…

► TWITTER : http://twitter.com/MarcSansGluten

► GOOGLE+ : https://plus.google.com/u/0/+MarcWelt…

► LINKEDIN : https://www.linkedin.com/in/marcsansg…

► PINTEREST : http://www.pinterest.com/blogsansgluten/

► INSTAGRAM : https://instagram.com/marcsansgluten/


☯️ Découvrez les clés de l’épanouissement dans votre assiette à travers une alimentation adaptée, variée, au service de votre santé sur le long terme.

 

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Publié dans aliments sans gluten, article, FAQ sans gluten, gluten et santé, nutrition et santé, Sans Gluten et Sans Lait Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire