Du blé ancien dans un régime sans gluten ? | Questions-Réponses Nutrition



Juste avant d'entrer dans le sujet principal de cette page, je voulais vous dire que j'ai peut-être quelque chose qui pourrait vous aider si vous débutez sans gluten.

Plus d'infos à ce sujet à la fin de l'article...

Maintenant, pour ce qui concerne le sujet qui nous préoccupe...


Peut-être aimeriez-vous profiter de la chance de pouvoir me poser vos questions à propos de la nutrition et de la cuisine « sans »
poser vos questions - questions réponses nutrition sans


 

Salut C’est Marc du Blog-Sans-Gluten et dans l’article d’aujourd’hui nous allons chercher à comprendre s’il est possible de manger des qualités de blés anciens dans le cadre d’un régime sans gluten.

Clarifions rapidement le problème

Des questions-réponses de nutrition « sans »

L’idée c’est que vous avez tous des questions qui restent sans réponse. On en a tous des questions.

Et en particulier la santé et la nutrition qui sont des préoccupations majeures, nous amènent à nous poser beaucoup de questions parce que la santé on veut la garder, ou quand on l’a perdue, on veut la retrouver. Donc évidemment, on cherche, on cherche, mais on ne sait pas toujours où chercher pour avoir la meilleure réponse.

C’est pour cette raison que je vous propose une série de vidéo que je poste sur ma chaîne sans gluten et sans lait.

Si j’ai bien compris ce serait une des protéines qui pose des problèmes dans le gluten.

Pour être plus précis, est-ce que je pourrais manger certaines qualités de blés anciens ?

Cette question vient d’un des lecteurs de mon blog. Et c’est Yvon. Je vais essayer de répondre de mon mieux à cette question, Yvon.

En fait ce qu’Yvon sous-entend c’est que : si le blé moderne pose le problème de déclencher la maladie coeliaque, entre autre, donc cette intolérance au gluten qui donc a une composante immunitaire et une réaction auto-immune, peut-être qu’en :

  • réduisant la quantité de gluten consommé
  • en changeant le type de protéine de variétés de céréales qui ne provoqueraient peut-être pas cette réaction-là

Peut-être qu’on pourrait manger quelque chose qui ressemble à du blé mais qui n’est pas du blé et qui ne provoquerait pas ces réactions.

Pourrait-on envisager d’incorporer du blé ancien dans un régime sans gluten ?

Questions-Réponses Nutrition « Sans » | Du blé ancien dans un régime sans gluten ? Marc-blog-sans-gluten

Je vous invite à regarder cette vidéo où j’apporte ma réponse à la question d’Yvon !

Et si vous avez des remarques ou des précisions à apporter en plus, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires sous la vidéo !

Ce que vous apprendrez en regardant cette vidéo

  • vous apprendrez ce qu’est le gluten
  • pourquoi le gluten du blé provoque-t-il fréquemment des réactions
  • la raison pour laquelle le gluten de blé ancien est différent du gluten de blé moderne
  • ce que disent les études scientifiques à propos du blé ancien
  • Les résultats surprenant d’une étude sur les blés anciens et le régime sans gluten pour les malades coeliaques publiée en 2013
  • ma recommandation finale sur la consommation du blé ancien dans le cadre d’un régime sans gluten.

Vous apprendrez aussi comment faire pour aller plus loin, si vous êtes débutant dans la cuisine sans gluten.

Vous découvrirez comment accéder à mes services en cas de besoins d’informations beaucoup plus précises.

Je vous explique comment poser votre question si vous voulez qu’elle soit traitée dans une prochaine vidéo de cette chaîne sans gluten et sans lait.

Je vous rappelle aussi que je publie une nouvelle vidéo chaque Jeudi pour répondre à vos questions.

du blé ancien dans un régime sans gluten

Marc Welter, auteur du blog-sans-gluten

Salut c’est Marc, je suis l’auteur du Blog-Sans-Gluten.com

Je vous aide à mieux comprendre vos intolérances alimentaires en cherchant les réponses aux questions que vous vous posez, pour que vous puissiez précisément viser la santé par l’alimentation.

Peut-on considérer le blé ancien comme une alternative au blé moderne dans un régime sans gluten ?

Par rapport à la question d’Yvon autour de l’utilisation des blés anciens dans la cuisine de tous les jours pour une alternative aux produits qui contiennent du gluten de blé. Donc sous-entendu le blé moderne.

Le gluten c’est un nom générique pour un ensemble de protéines qu’on trouve dans certaines céréales et en particulier dans le blé — le blé qui est le plus courant dans notre alimentation — et qui provoque, parce qu’on y est exposé très régulièrement, qui provoque donc plus facilement des réactions immunitaires[Que d’autres céréales que nous mangeons moins fréquemment.

C’est la présence d’allergènes potentiels dans le gluten combiné à une fréquence d’exposition élevée qui va jouer un rôle dans l’apparition et l’expression d’une sensibilité particulière au gluten.] quand on y est prédisposé, quand on a une sensibilité, une fragilité particulière.

En fait ce qu’Yvon sous-entend c’est que : si le blé moderne pose le problème de déclencher la maladie coeliaque, entre autre, donc cette intolérance au gluten qui donc a une composante immunitaire et une réaction auto-immune, peut-être qu’en :

  • réduisant le gluten
  • en changeant le type de protéine de variétés de céréales qui ne provoqueraient peut-être pas cette réaction-là

Peut-être qu’on pourrait manger quelque chose qui ressemble à du blé mais qui n’est pas du blé et qui ne provoquerait pas ces réactions.

Donc sachant que certains éléments à l’intérieur des protéines du blé provoquent des réactions, Yvon se demande si en passant aux blés anciens on pourrait réduire ou éliminer la source qui déclenche cette réaction.
Et cette question est tout à fait pertinente.

Ce qui est important à considérer dans le blé ancien et sa teneur en gluten

Certains types de protéines dans le gluten sont reconnues comme étant problématiques quand on est maladie coeliaque.

Et bien cette signature peut différer selon les variétés de céréales qu’on consomme. Et quand on réfléchi aux variétés de blés plus anciens[Prendre le temps de définir ces blés anciens,on peut se poser la question de savoir si cette signature du gluten de blé ancien est la même que celle du gluten de blé moderne et est-ce que cette signature a le potentiel identique, plus faible de provoquer une réaction négative.

Maintenant, voyons un petit peu ce dit la Science.

Dans le cas des malades coeliaques, j’ai trouvé en fait 3 études qui vont dans un sens plutôt favorable, qui avaient l’air de dire — donc certaines en 2006, d’autres en 2011, il me semble — qui avaient l’air de dire ces études, que si on bascule sur des blés anciens, le potentiel du gluten qui se trouve dans ces blés anciens à provoquer des réactions immunitaires quand on est malade coeliaque, et bien ce potentiel est beaucoup plus faible voire absent selon les variétés de blé[Anciens. Penser à préciser quelles variétés et à développer un peu plus…

Sauf qu’en cherchant un petit peu plus loin, j’ai trouvé une autre étude qui a été publiée dans une revue scientifique en 2013. Et cet article scientifique là dit au contraire que même si les blés anciens contiennent moins de gluten, il y a en fait toujours, toujours encore un potentiel a déclencher des réactions immunitaires, selon le type de ces protéines de blé.

C’est cette identité là fait que ça va être reconnu par notre système immunitaire comme étant un ennemi ou pas.

La réaction de la maladie coeliaque

Dans un contexte de maladie coeliaque, et bien on va le détecter comme étant une source de problèmes, et déclencher une réaction.

Cette réaction va au lieu de cibler seulement le gluten, va commencer à attaquer la paroi de l’intestin.

Est-ce que les blés anciens ont la capacité à provoquer cette chaîne de réaction, et une détérioration de la paroi de l’intestin ?

Et bien cette étude de 2013 semble dire qu’on va avoir plus ou moins de potentiel à déclencher une réaction une réaction immunitaire. Donc c’est simplement une question de degré de réponse et de degré de sensibilité.

C’est une étude à l’échelle plutôt d’une population. C’est-à-dire que globalement, il y à la tendance à être moins réactif quand on mange des blés anciens.

On est réactif quand même !

Le principe de précaution

Donc le principe de précaution voudrait qu’on considère que les blés anciens sont au moins aussi problématiques que les blés modernes, quels que soient la quantité de gluten qu’il y a à l’intérieur, et le potentiel qu’ils ont à provoquer des réactions.

Le risque c’est qu’une partie des gens qui sont malades coeliaques va réagir à ces blés anciens.

Donc c’est vraiment une question à envisager au cas par cas.

Mais il y a déjà des études, qui ne sont peut-être pas nombreuses, mais qui indiquent déjà à ce stade qu’il y a un risque de réaction au gluten des blés anciens.

Donc dans la mesure où il y a un risque, c’est très difficile de savoir et de répondre sur une base individuelle : Est-ce que vous — je parle à Yvon qui m’a posé la question — est-ce que vous allez réagir ou pas, ça dépend vraiment de votre génétique, de la manière dont vous avez été exposé au gluten, qui fait que vous avez en vous la capacité de reconnaître ou pas cette signature spécifique des blés anciens et de vous provoquer cette réaction, même si c’est un blé ancien, même s’il contient moins de gluten, et même si beaucoup d’études semblent confirmer qu’il y a moins de potentiel à déclencher une réaction

Pour aller plus loin

Pour ceux d’entre vous qui veulent aller plus loin, si vous êtes débutant dans la cuisine sans gluten ou si vous faites partie des gens qui avez besoin d’accueil des malades coeliaques ou des personnes qui ont une sensibilité au gluten, je vous offre une recette de pain sans gluten.

Sachez que si vous avez besoin d’informations beaucoup plus précises, et de rentrer beaucoup plus dans le détail, vous pouvez me demander une consultation d’orientation gratuite, qui va vous permettre d’accéder à mes services, puisque j’accompagne des personnes qui souhaitent changer d’alimentation.

Pour tous les autres, si vous souhaitez poser, vous aussi une question, je vous mets un petit formulaire dans lequel vous pouvez tout simplement poser votre question pour que je puisse la prendre en considération.

Pour le reste d’entre vous, je vous invite à me rendre visite sur mon blog (Blog-Sans-Gluten.com).

Et si c’est votre première fois ici, j’adorerais vous avoir parmi mes abonnés. Donc je vous invite à vous abonner tout de suite !

Abonnez-vous à la chaîne Youtube « Sans Gluten Et Sans Lait » !

 

Je publie une nouvelle vidéo chaque Jeudi pour répondre à vos questions.

  • Vous êtes concerné(e) par un changement alimentaire à cause d’une maladie liée au gluten, que ce soit maladie coeliaque, sensibilité au gluten non-coeliaque, allergie au blé, ou autre.
  • Des intolérances alimentaires vous font souffrir.
  • Ou bien encore, vous avez d’autres maladies chroniques

Je ne me contente pas d’enlever le gluten, j’ajoute des informations nutritionnelles, de la vulgarisation scientifique, et une dose de créativité. Et parfois un petit peu d’humour aussi !

Abonnez-vous ! Comme ça vous pourrez en apprendre plus sur les intolérances alimentaires et la problématique du gluten, du lait mais pas seulement.

Vous pourrez également partager un message qui pourrait toucher des gens autour de vous. Grâce à cela vous pourriez changer votre vie et celle de votre entourage et des gens autour de vous.

C’était Marc du Blog-Sans-Gluten.com à votre service. Je vous dis à Jeudi prochain, pour la prochaine vidéo.

Ciao, ciao !!

 

Un bonus rigolo à la fin de la vidéo !

Si vous n’avez pas encore regardé la vidéo, je vous suggère de le faire maintenant. En plus, à la fin il y a une surprise pour vous, ne la ratez pas !

Ce n’est pas parce qu’on parle de sujets sérieux qu’il faut se prendre trop au sérieux.

Alors…

Dites-moi ce que vous en pensez !

Et avant de partir…

Posez-moi vos questions !

J’ai une expertise à partager, de par mon vécu, de par mon parcours d’étude.

  • J’ai un doctorat de biologie
  • J’ai une expérience dans la recherche médicale et scientifique d’environ une dizaine d’années.
  • Je suis également thérapeute en nutrition santé.

Il y a beaucoup de choses que je fais qui peuvent vous être utiles pour trouver des raccourcis. Je lis beaucoup.

Je lis beaucoup de livres.

Je lis aussi des articles scientifiques en Anglais. Vous savez, les publications des chercheurs, directement, qui sont publiées dans des revues spécialisées.
Et cela permet d’avoir les informations directement à la source.

Au lieu qu’elles soient déformées, au fur et à mesure par différentes couches de vulgarisation qui n’aident pas toujours à y voir clair par rapport aux questions qu’on peut se poser.

Et puis j’ai aussi la chance d’avoir des contacts avec d’autres experts. Et j’en ai interviewé un certain nombre d’ailleurs à travers ma chaîne sans gluten et sans lait.

Cliquez ici pour me poser vos questions !

Voici ma vision des choses

Si on essaie de réfléchir à la meilleure manière de trouver des réponses aux questions que vous vous posez, c’est de prendre un angle très simple, c’est de se dire :

L’alimentation doit être au service de la santé.

Mais ce n’est pas toujours évident quand certains aliments nous font du mal.

Si vous êtes ici, vous savez surement que le gluten, le lait, etc., certains aliments peuvent provoquer des réactions et vous faire sentir mal. Et donc ce n’est pas toujours évident quand on veut y voir plus clair.

On veut essayer d’éviter de se tromper, parce que quand on se trompe on paye les conséquences.
Et à force de payer, payer, payer, on voudrait des fois pouvoir avoir le raccourci, le moyen le plus rapide d’avoir la réponse sans avoir besoin de se rendre malade forcément.

On ne veut pas toujours tâtonner, ni perdre du temps inutilement.

Un rendez-vous Hebdomadaire

Ce que je vous propose, ce sont des cycles de vidéos que je poste tous les jeudis sur ma chaine Youtube et sur mon blog !

Donc revenez voir sur le blog pour avoir les dernières informations sur les vidéos que je poste, dans lesquelles je réponds à vos questions.

J’ai un lien que vous pouvez trouver dans les ressources. Ce lien va vous emmener vers un petit formulaire dans lequel vous pouvez poser votre question. Et si votre question est pertinente, je vais évidemment sélectionner les meilleures questions. Et ce sont celles-là auxquelles je vais répondre dans les futures vidéos que je posterai à partir de maintenant tous les jeudis.

Donc je vous invite dans un rendez-vous hebdomadaire les jeudis à une séance de questions-réponses où je choisis une question parmi celles que vous vous posez.

Je vous dis à très vite pour le prochain article et la prochaine vidéo !

Si vous vous posez des questions, n’oubliez pas d’aller cliquer pour aller au formulaire, et y laisser votre question.

 

Si vous voulez être sûr(e) de ne rien manquer, la meilleure chose à faire pour être sûr(e) d’avoir toutes les informations essentielles c’est de vous abonner à ma newsletter et pour cela je vous mets également ce lien.

Et moi je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo.


Ressources utiles

 

Les publications sur lesquelles je me suis basé pour écrire cet article et tourner cette vidéo sur le blé ancien dans un régime sans gluten

Konic-Ristic, A., D. Dodig, R. Krstic, S. Jelic, I. Stankovic, A. Ninkovic, J. Radic, I. Besu, B. Bonaci-Nikolic, N. Jojic, M. Djordjevic, D. Popovic and Z. Juranic (2009). « Different levels of humoral immunoreactivity to different wheat cultivars gliadin are present in patients with celiac disease and in patients with multiple myeloma. » BMC Immunol 10: 32.

Pizzuti, D., A. Buda, A. D’Odorico, R. D’Inca, S. Chiarelli, A. Curioni and D. Martines (2006). « Lack of intestinal mucosal toxicity of Triticum monococcum in celiac disease patients. » Scand J Gastroenterol 41(11): 1305-1311.

Suligoj, T., A. Gregorini, M. Colomba, H. J. Ellis and P. J. Ciclitira (2013). « Evaluation of the safety of ancient strains of wheat in coeliac disease reveals heterogeneous small intestinal T cell responses suggestive of coeliac toxicity. » Clin Nutr 32(6): 1043-1049.

van den Broeck, H. C., H. C. de Jong, E. M. Salentijn, L. Dekking, D. Bosch, R. J. Hamer, L. J. Gilissen, I. M. van der Meer and M. J. Smulders (2010). « Presence of celiac disease epitopes in modern and old hexaploid wheat varieties: wheat breeding may have contributed to increased prevalence of celiac disease. » Theor Appl Genet 121(8): 1527-1539.


Cliquez ici pour accéder au formulaire pour me poser vos questions !

Si cet article vous a plu, peut-être aimeriez-vous profiter vous aussi de la chance de pouvoir me poser vos questions à propos de la nutrition et de la cuisine « sans » .
poser vos questions - questions réponses nutrition sans




Pour en revenir rapidement à ce que je vous écrivais en tout début d'article...

Je ne sais pas si vous avez besoin d’une méthode pour débuter sans gluten rapidement.

Je ne sais vraiment pas si tout se passe déjà bien dans votre cuisine et dans votre santé, ou si au contraire vous avez besoin d’un coup de pouce urgent.

Peut-être que vous n’en avez pas besoin…

Mais au contraire, si vous avez parfois l’impression qu’il vous manque quelque chose, alors je vous ai préparé ça :  

 CLIQUEZ pour avoir votre accès :

http://blog-sans-gluten.com/nj83pl  

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
2 commentaires sur “Du blé ancien dans un régime sans gluten ? | Questions-Réponses Nutrition
  1. Bertie dit :

    C’est le principe : quand je me tape sur les doigts avec un gros marteau je saigne et j’ai mal !
    Est-ce que si je prends un maillet en caoutchouc je n’aurai plus de problèmes quand je continuerai à me taper sur les doigts ?

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Bertie,

      Je réalise que votre commentaire m’avait échappé !
      En effet, je partage totalement ce point de vue.
      Mais pourtant il reste beaucoup de gens qui aiment jouer avec les limites et semblent s’amuser à voir comment essayer de les franchir (à leurs risques et périls…).
      Plus on se rapproche du blé en ayant déjà un problème déclenché par celui-ci, plus le risque sera grand de réveiller le problème, ou d’en déclencher d’autres.
      Ensuite pour les personnes qui suivent la tendance et adoptent un régime sans gluten à titre préventif, cela risque fortement d’annuler tous les bienfaits qu’il pourrait y avoir à faire attention au gluten…
      Bien résumé de votre part, donc.

      Amicalement,
      Marc

Laissez un commentaire