Effet étonnant du sarrasin sur la sensibilité au gluten non coeliaque



Juste avant d'entrer dans le sujet principal de cette page, je voulais vous dire que j'ai peut-être quelque chose qui pourrait vous aider si vous débutez sans gluten.

Plus d'infos à ce sujet à la fin de l'article...

Maintenant, pour ce qui concerne le sujet qui nous préoccupe...

Je parle de sarrasin, et de l’effet assez surprenant qu’à eu le sarrasin pour des malades qui ont la sensibilité au gluten non-coeliaque.

👇 PLUS D’INFOS 👇

La sensibilité au gluten non coeliaque, c’est la catégorie qu’ont trouvée les gastroentérologues pour donner une étiquette à tous les malades qui viennent avec des problèmes digestifs, qui passent à travers tout le filtre de diagnostic, et puis ressortent avec une conclusion négative.

Ils n’ont pas la maladie coeliaque.

On ne sait pas trop où les mettre.

Mais à chaque fois qu’ils remangent du gluten ils sont malades.

Il y a un truc intéressant que j’ai trouvé dans un article scientifique que je viens de le lire, je voudrais le partager avec vous : ça concerne le sarrasin.


ℹ️ RESSOURCES UTILES

🍞 RECETTE DE PAIN SANS GLUTEN :
http://blog-sans-gluten.com/youtube-pain-sans-gluten

Et si vous préférez la version texte c’est par ici !

Effet étonnant du sarrasin sur la sensibilité au gluten non coeliaque

Salut c’est Marc !

Dans la vidéo d’aujourd’hui, j’aimerai vous parler de sarrasin, et de l’effet assez surprenant qu’à eu le sarrasin pour des malades qui ont la sensibilité au gluten non-coeliaque.

Vous savez que la sensibilité au gluten non coeliaque, en fait, c’est la catégorie qu’ont trouvée les gastroentérologues pour donner une étiquette à tous les malades qui viennent avec des problèmes digestifs qui passent à travers tout le filtre de diagnostic et puis ressortent avec une conclusion négative.

Ils n’ont pas la maladie coeliaque.

On ne sait pas trop où les mettre.

Mais à chaque fois qu’ils remangent du gluten ils sont malades.

Alors, peut-être ça vous concerne, en tout cas, ça vous intéresse, sinon j’imagine que vous n’aurez pas trop d’intérêt à regarder cette vidéo parce que c’est vraiment centré sur cette problématique-là.

Il y a un truc intéressant que j’ai trouvé dans un article, et je viens de le lire, je voudrais le partager avec vous, qui concerne le sarrasin.

C’est assez rigolo en fait !

C’est une étude qui a été faite en Italie pour comparer l’alimentation avec essentiellement du sarrasin ou des céréales sans gluten autres, qui sont normalement données quand on mange sans gluten.

Leur étude portait sur 19 patients pendant 12 semaines.

Il y a eu deux phases de six semaines pendant lesquelles on a testé soit une alimentation essentiellement à base de sarrasin, ou six semaines à base d’une alimentation sans gluten “normale”, celle que tout le monde consomme habituellement à partir des rayons sans gluten, et ce genre de produits-là.

Et ce qu’ils ont trouvé comme résultat, c’est assez intéressant, parce qu’ils ont observé que le sarrasin par rapport à l’alimentation sans gluten classique, les patients avaient une diminution de la sévérité des douleurs abdominales et des ballonnements.

Pour le groupe de contrôle, qui comprend ceux qui n’ont pas mangé du tout de sarrasin, leur état de santé a empiré, avec des nausées, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, des problèmes d’attention.

Et le fait de remplacer cette alimentation sans gluten qui apparemment n’était pas suffisante par du sarrasin, a produit des résultats significatifs qui ont même augmenté les taux de magnésium dans le sérum de plus de 4-5 %.

Ça a aussi diminué de manière significative des cytokines pro inflammatoires, ce sont
des marqueurs du niveau inflammatoire dans le corps, comme par exemple les interféron gamma, c’est un type de molécule inflammatoire qu’on va doser et qui sont assez connus, dont une diminution de -33 %, et puis encore d’autres -46 %.

Donc pour eux, la conclusion de l’étude c’est que, en gros, le sarrasin pour les patients qui souffrent de sensibilité au gluten non cœliaque, ça apparaît comme étant une alternative meilleure que l’alimentation sans gluten au sens strict.

Et je trouve que c’est une étude qui est assez intéressante.

Bon, le nombre de patients est petit, la durée un peu courte, la manière dont le design expérimental a été fait, bon c’est des choix un peu particuliers, et il faut quand même confirmer encore un autre aspect.

C’est indiqué en fait en bas de l’article : il y a un problème de conflit d’intérêts de ses auteurs là.

Ça n’est pas grand-chose mais c’est le fait qu’ils ont été en partie financés par l’industrie des produits alternatifs vegan etc., sans gluten italiens, une marque particulière qui a co-financé l’étude.

Ils leur ont donné de l’argent pour qu’ils fassent cette étude, pour qu’ils essaient de voir s’il y a une différence à ce niveau là.

Donc ça pourrait aussi faciliter de faire pencher la balance du côté : “Tiens, le sarrasin parce que moi je fabrique des produits qui contiennent du sarrasin”.

Mais bon, c’est comparé à des produits sans gluten standard, donc quelque part, le biais et puis le côté conflit d’intérêt, il est je pense assez minimiser parce que ce n’est pas comme si on comparait sarrasin contre alimentation normale, ou « sans gluten » versus “avec gluten”.

On ne compare pas comme ça.

C’est sans gluten ou alors sans gluten en mode sarrasin à fond quoi !

Et bien, apparemment le sarrasin est bon !

Mais ça, ce n’est pas tellement une surprise.

Moi je peux essayer même un petit peu d’aller plus loin que ce qui a était dit là.

C’est que cette amélioration, elle est probablement due à …

[Pour découvrir l’histoire dans son intégralité, rendez-vous directement dans la vidéo en début d’article !]


📽️ DE QUOI PARLE MA CHAÎNE YOUTUBE ?

Vous êtes concerné(e) par un changement alimentaire à cause d’une maladie liée au gluten (maladie coeliaque, sensibilité au gluten non coeliaque, allergie au blé).
Des intolérances alimentaires vous font souffrir (intolérance aux produits laitiers : lactose, caséine et protéines de lait de vache). Vous avez d’autres maladies chroniques…

Je ne me contente pas d’enlever le gluten, j’ajoute des informations nutritionnelles, de la vulgarisation scientifique, une dose de créativité et quelques soupçons d’humour.


😼 QUI EST MARC WELTER ?

Je suis victime de nombreuses intolérances alimentaires.
Je parle de régime sans gluten et sans lait, d’intolérances alimentaires, de nutrition-santé
Je me sers de ma passion pour la bonne cuisine, de mon doctorat de Biologie, et de ma formation de thérapeute en nutrition-santé globale pour vous apporter un éclairage unique sur l’alimentation et la santé.
J’ai l’ambition de créer quelque chose de grand, mais pour ça, j’ai besoin de vous.

Abonnez-vous maintenant pour faire partie de l’aventure !


👍 RESTONS EN CONTACT

Si vous me suivez seulement ICI, vous ratez des choses !

► BLOG

► FACEBOOK

► TWITTER

► GOOGLE+

► LINKEDIN

► PINTEREST

► INSTAGRAM


☯️ Découvrez les clés de l’épanouissement dans votre assiette à travers une alimentation adaptée, variée, au service de votre santé sur le long terme.



Pour en revenir rapidement à ce que je vous écrivais en tout début d'article...

Je ne sais pas si vous avez besoin d’une méthode pour débuter sans gluten rapidement.

Je ne sais vraiment pas si tout se passe déjà bien dans votre cuisine et dans votre santé, ou si au contraire vous avez besoin d’un coup de pouce urgent.

Peut-être que vous n’en avez pas besoin…

Mais au contraire, si vous avez parfois l’impression qu’il vous manque quelque chose, alors je vous ai préparé ça :  

 CLIQUEZ pour avoir votre accès :

http://blog-sans-gluten.com/nj83pl  

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire