Glaçage au chocolat facile et sans gluten

recette-sans-gluten-sans-lait-sans-oeuf-sans-soja-sans-fruit-a-coquelogo-agriculture-biologique

 

 

  • type de recette :  DESSERT
  • niveau : facile
  • préparation : 5 minutes
  • cuisson : 5 minutes (+ 30 minutes de repos)
  • recette pour toutes les saisons

Glaçage au chocolat facile, sans gluten

Vous avez envie de réussir un glaçage exceptionnel digne d’un grand chocolatier ?
Ce n’est pas si compliqué d’en faire un vrai régal pour les papilles et les yeux, sans pour autant être pâtissier professionnel…

Même si le résultat n’est pas parfait, vous aurez de grandes chances de faire belle impression sur vos convives et invités !

Très apprécié des gourmand(e)s, le glaçage est une technique culinaire permettant de décorer et égayer les cupcakes, les génoises, les éclairs et autres pâtisseries.

Le glaçage au chocolat (le plus connu) donnera une belle touche gourmande et chocolatée du plus bel effet pour vos desserts sans gluten. Cette technique apporte un côté un peu sophistiqué typique d’une pâtisserie de niveau professionnel. Pourtant un glaçage reste simple à faire.

Les recettes de glaçage chocolat les plus courantes sont presque toujours à base de produits laitiers. Et si vous avez fait votre gâteau sans gluten, ne croyez pas forcément être à l’abri du risque de trouver du gluten caché dans le glaçage…

Mais, comme toujours sur le blog-sans-gluten.com, cette recette est sans gluten et sans lait !

Alors découvrez tout de suite la recette de cette couverture en chocolat pratique et facile à réaliser pour les gâteaux ou les cupcakes.

Et profitez-en par la même occasion pour vous protéger simplement du risque de contamination au gluten en lisant mes conseils.

glacage-au-chocolat-facile-sans-gluten

Voici un appétissant glaçage au chocolat facile pour napper un gâteau sans gluten !

Aux grandes faims les grands moyens !

La recette de ce glaçage, j’en ai eu besoin pour donner la petite touche indispensable aux grandes occasions, (comme lors de la fête de Noël, mais pas seulement).

Et depuis, je m’en sers officiellement pour le glaçage du gâteau d’anniversaire tout chocolat dont raffole ma fille ! (je reparlerai très bientôt de la recette de ce gâteau sans gluten !!)

Vous allez voir qu’il suffit de peu pour qu’une bonne pâtisserie devienne votre meilleur recette de gâteau au chocolat grâce à ce glaçage !

Pour réussir un bon glaçage au chocolat, je vous conseille de faire l’effort d’investir dans un chocolat de qualité. Ensuite pour lier correctement la préparation, il faut combiner du sucre, de la matière grasse sans oublier un peu de liquide aqueux (eau, crème de coco, ou lait végétal).

A noter que le résultat ne sera pas un nappage de type miroir brillant, mais sera plutôt mat, comme sur les photos de l’article.

Voici les proportions dont je me sers habituellement pour ce glaçage sans gluten, sans oeuf et sans beurre (ni produits laitiers) :

Ingrédients

Glaçage d’un gâteau circulaire de 25 à 30 cm de diamètre

glaçage à base de chocolat 100 % pur cacao

  • 50 g de chocolat noir (dans mon cas : 100% pur cacao issu de fèves Criollo du Pérou)
  • 125 g de sucre glace sans gluten
  • 100 g d’huile de coco
  • 25 g de beurre végétal (sans produit laitier, sans gluten)
  • 50 g de crème de coco (/lait de coco)

glaçage à base de chocolat 50 % de cacao

  • 100 g de chocolat 50% de cacao
  • 100 g de sucre glace sans gluten
  • 75 g d’huile de coco
  • 25 g de beurre végétal (sans produit laitier)
  • 50 g de crème de coco

Si votre chocolat contient un autre pourcentage de cacao que 50 ou 100%, libre à vous de choisir une ou l’autre de ces deux options (voire de corriger un peu les quantités).

Si vous optez pour la recette à base de chocolat 50% de cacao alors que votre chocolat est plus riche en cacao, le résultat sera plus fort en cacao et un peu moins sucré que la recette présentée. Et si vous optez pour la première recette à base de cacao à 100% c’est le contraire ! 😉

Préparation

1. Tamisez le sucre glace pour éliminer les grumeaux, ou préparez votre sucre glace maison sans gluten fraîchement et spécialement pour cette recette

2. Placez tous les ingrédients dans un saladier et faites chauffer le tout au bain-marie sans trop mélanger, ou dans une casserole en chauffant à feu TRES doux juste le temps de faire fondre correctement les ingrédients

3. Dès que le chocolat et le beurre végétal ont fondu, retirez la préparation du feu pour mélanger délicatement

Comment faire un glaçage au chocolat (sans gluten) ?

1. Posez le gâteau à glacer sur un plat ou une assiette couverte de papier sulfurisé, ou bien encore sur une grille (dans ce cas placez un récipient en dessous de la grille pour récupérer l’excédent de glaçage).

2. Laissez couler le glaçage au chocolat une fois tempéré sur le gâteau lui-même refroidi (réservez ce dernier au réfrigérateur au moins 1 à 2 h avant cette étape).

3. Laissez prendre au frais (ou au réfrigérateur) pendant au moins 30 minutes voire un peu plus !

Le glaçage est vraiment un de ces symboles de la grande pâtisserie et du raffinement. La recette est simple : bien peser les ingrédients, les faire fondre, et napper votre gâteau.
Toutefois, pour mettre toutes les chances de votre côté, pensez à bien lire la section suivante de l’article « conseils et astuces ».

Conseils et astuces

Les risques de contamination par le gluten

  • Le sucre cristal industriel n’est généralement pas source de contamination au gluten.
  • Cependant, le sucre glace, lui, peut faire l’objet d’ajout d’anti-agglomérants et autres amidons pour faciliter la conservation en évitant la formation de grumeaux (ou même de blocs durs et compacts). Et le risque vient de là !
  • Certains amidons peuvent provenir du blé, et le sucre glace qui en contient est donc à éviter.
  • Lisez bien les étiquettes de produits, et lisez aussi mon article qui passe tout cela en revue. Vous y trouverez aussi ma recette simple pour du sucre glace fait maison !

Réussir un glaçage chocolat

  • Pour un glaçage facile, n’utilisez pas de cuillère ou de spatule pour étaler le chocolat, mais versez et laissez très simplement couler la préparation.
  • Pour garantir un beau glaçage même sur les bords, il faudra que la préparation soit suffisamment épaisse pour ne pas couler trop vite le long des bords.
    • Si la préparation est trop liquide et coule tout de suite sans napper la surface : récupérez ce que vous pouvez de la préparation et attendez encore un peu…
    • Si la préparation est trop épaisse et ne coule pas toute seule sur la surface du gâteau, rechauffez très légèrement la préparation pour lui redonner la fluidité nécessaire pour réussir le glaçage sans devoir l’étaler avec une spatule
  • Dans le cas où la préparation n’est pas homogène : dans ce cas la matière grasse flotte en surface alors qu’une pâte de chocolat et de sucre un peu grumeleux se forme au fond du récipient (séparation des phases lipidique et aqueuse). Pourquoi cette description détaillée ? Très simple: c’est du vécu… J’avais simplement oublié de mettre suffisamment de crème de coco. Ajoutez 5 ou 10 g de liquide à la fois (eau ou crème), et mélangez pour voir si la préparation retrouve son liant. J’ai ainsi pu rattraper 2 glaçages mal dosés en crème, et comprendre par la même occasion le secret de l’alchimie d’un bon glaçage chocolat !
  • Si vous n’avez pas de crème de coco (ou de lait de coco), l’équivalent en quantité d’eau fera parfaitement l’affaire (le goût de la préparation sera moins rond et moins crémeux, mais la différence est plutôt subtile). Les laits végétaux peuvent aussi se substituer à la crème de coco.
  • Si vous n’avez pas de sucre glace, ou que vous n’avez pas de blender/moulin à café pour faire votre propre sucre glace « maison », il est possible d’utiliser du sucre en poudre directement : le seul risque est d’avoir des cristaux non-dissous dans le glaçage, avec comme résultat ce côté un peu croquant dû aux petits cristaux de sucre. Remuez énergiquement pour dissoudre correctement le sucre !
  • Si le glaçage coule trop vite sur les bords, deux cas de figure fréquents : soit vous avez mis trop de crème coco, soit vous n’avez pas laissé la préparation rejoindre la température ambiante avant le dressage. Si c’est trop chaud, patientez ! Par contre s’il y a trop de crème, ce sera un peu plus dur à rattraper… Dans ce cas, soit vous recommencerez de zéro, soit vous savez la quantité de liquide en trop et vous recalculez la part des autres ingrédients pour rectifier.
  • Le glaçage en trop se conserve facilement au réfrigérateur pour 4-5 jours minimum fois solidifié. On pourra le réchauffer très délicatement pour l’utiliser à nouveau pour le glaçage d’une autre pâtisserie, ou pourquoi pas pour en faire des truffes au chocolat !

Si malgré tous ces conseils, vous continuez à rencontrer d’autres difficultés que celles déjà listées ici, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires en fin d’article !! Je tâcherai de compléter encore la liste des conseils si besoin.

faire-un-glacage-au-chocolat

Voici un de mes premiers glaçages au chocolat. La recette est véritablement facile.
Le résultat en photo n’est pas aussi parfait que je l’aimerais, mais c’est pour ne pas trop vous impressionner 🙂 (je plaisante). Plus sérieusement, je vous garantis qu’après quelques tentatives supplémentaires (que je n’ai pas immortalisées en photo), j’ai amélioré ma technique.

Un chocolat noir à 100% ?

Je précise que dans ma recette j’ai fait le choix d’un chocolat noir à 100%, même si vous pouvez, bien entendu opter pour tout autre type de chocolat.

J’ai été très surpris de découvrir que des chocolats « purs » existaient dans le commerce.

Je me demande même si l’on devrait réellement continuer à l’appeler chocolat. Car il s’agit en fait d’une pâte de cacao sans aucun sucre ajouté, ni lécitines (cet additif qui aide habituellement à homogénéiser la préparation chocolatée. Ceci peut limiter les sources de contamintation par du gluten (ou autre), mais que cela ne vous dispense pas de bien vérifier l’étiquetage.

L’autre avantage de ce chocolat 100% cacao est qu’il vous permet de bien choisir et maitriser totalement votre source de sucre. C’est l’occasion de faire l’effort d’un sucre complet, non raffiné.

Enfin, je reviens sur mon choix des fèves de cacao Criollo, une variété de cacao plutôt rare (5 à 10 % de la production mondiale) et présentant des qualités exceptionnelles. C’est notamment grâce aux fèves de couleurs claire issues de la variété Criollo que j’ai pu obtenir ce glaçage à la couleur un peu rouge bien particulière.

4 conseils pour une bonne santé par l’alimentation

Une chose est certaine, les pâtisseries et sucreries en général ne sont pas de bons amis quand on se fixe les objectifs d’une santé meilleure par l’alimentation…

Pardon de vous choquer ou de vous décevoir…

Même si le chocolat possède des propriétés très intéressantes, je doute qu’elles compensent la grande quantité de sucre de cette recette…

1 – Pensez à faire des gâteaux très peu sucrés, ce glaçage chocolat compensera largement en sucre pour une combinaison finalement plus équilibrée ! (d’ailleurs, bientôt la recette d’un gâteau au chocolat parfait pour tester ce glaçage)

2 – Essayez de restreindre ce type de gourmandises, disons à une fois par semaine par exemple.

3 – Mieux vaudra manger chaque jour des fruits plutôt que des pâtisseries et préparations sucrées comme celle-ci… 

4 – Pour un meilleur confort digestif, les desserts et sucreries (les fruits aussi d’ailleurs) seront mieux tolérés et digérés en dehors des repas, et plutôt l’après midi que le matin pour mieux respecter la physiologie du corps. Le goûter vers 16-17h ne devrait peut-être pas rester réservé aux enfants finalement…

5 – J’ai dit dans le titre de cette partie que je donnerai 4 conseils, alors celui-ci est en bonus : acceptez sans aucune culpabilité un (petit) écart gourmand de temps en temps pour le pur plaisir, ce sera toujours mieux que de souffrir en pensant, l’eau à la bouche, à cette recette des plus tentantes sans même pouvoir l’apprécier…

Je sais, certains de ces conseils sont durs à entendre, surtout si la gourmandise vous a fait venir jusque sur cette page. Et je ne peux pas vous en vouloir si vous m’en voulez…

Mais si vous prenez en compte ces conseils, votre corps vous dira merci !

Si vous aimez ce glaçage au chocolat facile, sans gluten…

Si vous aimez le chocolat, et si vous appréciez cet article et le blog sans gluten, pensez à le faire savoir autour de vous !

Qui sait ? Un geste aussi facile que de partager l’info, pourrait aider d’autres personnes à mieux cuisiner, manger et vivre sans gluten !

 

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Sujets abordés dans cet article

  • glacage au chocolat sans lait
  • gluten et sucre glace
Tagués avec : , , , , , , , , , , , , ,
Un commentaire sur “Glaçage au chocolat facile et sans gluten
  1. a dit :

    Merci Marc pour la recette de glaçage au chocolat est ce qu’on peut remplacer la crème de coco par le lait d’amande et le sucre glace par du sucre roux passé au mixer et l’huile de coco par quoi ? vu que ces ingrédients ne sont pas disponibles chez nous? ciao

1 Pings/Trackback pour "Glaçage au chocolat facile et sans gluten"
  1. […] décembre 2016 Madame B Voir tous les détails de la recette sur Blog Sans Gluten Ingrédients […]

Laissez un commentaire