L’allergie au lactose n’existe pas



Juste avant d'entrer dans le sujet principal de cette page, je voulais vous dire que j'ai peut-être quelque chose qui pourrait vous aider si vous débutez sans gluten.

Plus d'infos à ce sujet à la fin de l'article...

Maintenant, pour ce qui concerne le sujet qui nous préoccupe...

J’explique pourquoi il n’est pas correct de parler d’allergie au lactose, et pourquoi c’est important !

👇 PLUS D’INFOS 👇

Beaucoup de personnes utilisent le terme d’allergie au lactose pour parler de leurs problèmes avec les produits laitiers.

Le sujet du lactose est un peu comme le régime sans gluten : « c’est à la mode »

Le problème c’est que les média essaient de nous tenir informés, mais ce sont finalement eux les premiers à ne pas prendre le temps de bien vérifier de quoi ils parlent…

Il est temps de mettre les choses au clair !

 


ℹ️ RESSOURCES UTILES

✅ BONUS « Les 2 types d’Intolérance au lactose »

Et si vous préférez la version texte c’est par ici !

L'allergie au lactose n'existe pas

Salut c’est Marc !

Dans la vidéo d’aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un sujet qui me préoccupe un petit peu.

Ce sont les gens qui n’utilisent pas les bons termes pour désigner les choses.

Et là en particulier, je veux parler de l’allergie au lactose.

Alors, pour être clair : l’allergie au lactose n’existe pas !

Alors, je sais, il y en a qui vont être choqués, qui vont se dire : “non mais attends, moi je réagis au lactose, alors pourquoi tu dis que ça n’existe pas, ce n’est pas vrai, ce que tu me racontes ! L’allergie au lactose, c’est vrai, ça existe !”.

Non, l’allergie au lactose ça n’existe pas.

Parce que l’allergie, c’est une réaction immunitaire, et il n’y a pas de description dans la littérature scientifique, il n’y a aucune étude qui a démontré qu’il y a une réaction immunitaire au lactose?

Maintenant, on est d’accord, l’allergie au lait, là, ça, ça existe, la malabsorption du lactose, ou ce que beaucoup de gens appellent l’intolérance au lactose, ça existe !

Mais l’allergie au lactose, c’est un mélange, un croisement entre les deux, ça ne veut rien dire !

Et en fait, il y a beaucoup, beaucoup de gens qui utilisent ces termes à tort, et quand on prend disons un angle ou un autre pour désigner le problème qu’on a, ça change énormément la perception qu’on a du problème, la gravité du problème que ça représente, et aussi comment on le soigne, comment on le traite.

Donc si l’on ne donne pas le bon nom aux problèmes dont on souffre, comment est-ce qu’on va être capable de choisir les bonnes solutions pour le soigner, pour les traiter, et pour décider au quotidien en tant que consommateur quels produits on achète et quels produits on n’achète pas ?

Je vais vous donner un exemple tout simplement, encore aujourd’hui je suis tombé sur un article dans un journal, alors je crois que c’était une retranscription de LCI qui est un journal d’information quand même assez réputé en France qui parle d’allergie au lactose, et d’allergie au gluten.

C’est exactement le même problème.

Ils ont tout faux !

Et ces personnes là utilisent toute une série d’arguments pour essayer d’expliquer qu’ils ont compris quelque chose, quand en fait ils n’ont rien compris !

Parce que pour être clair dans dans une réaction allergique, il y a une implication du système immunitaire, et typiquement quand il y a une réaction de type allergique, le système immunitaire réagit contre les protéines d’une certaine espèce, végétale, ou animale.

Et c’est la raison pour laquelle habituellement quand on parle d’une allergie, on parle d’allergies à une espèce, ou à un type de plante, etc.
On ne dit pas, ou à un type aliments aussi, mais on ne dit pas lactose…

On donne le nom de l’aliment complet d’où vient cette allergie.

Donc quand on a une allergie aux produits laitiers, c’est peut-être aux protéines de lait de vache pour donner un exemple très précis, très concret.

Si on a un problème avec ces protéines de lait de vache, ça n’a absolument aucun rapport avec le lactose qui est un type de sucre complexe qui est composé de glucose et de galactose, qui sont soudés ensemble par une liaison.

Donc le problème du lactose, ça n’est pas une question d’allergie ou de réactions immunitaires a priori, c’est plutôt une question de malabsorption.

Donc beaucoup de gens parlent d’intolérance au lactose quand le bon terme qu’il faudrait utiliser, ou en tout cas celui que les scientifiques utilisent, c’est typiquement “malabsorption du lactose”.

Pourquoi ?

Parce que normalement le lactose doit être coupé pour pouvoir être absorbé, digérer par notre corps.

Et en l’absence d’une coupure adéquate, le lactose va traverser tout l’intestin sans par contre traverser la paroi de l’intestin.

Donc il va y avoir un problème d’absorption.

Le lactose ne va pas être en mesure de traverser la paroi de l’intestin sans être coupé.

Du coup, ce lactose va arriver face à des bactéries qui, elles, vont se donner à cœur joie de l’utiliser.

Et c’est les conséquences de cette malabsorption qui va provoquer des symptômes.

Et ses symptômes sont proportionnels à la quantité de lactose qu’on consomme, alors que dans une allergie on a une réaction au quart de tour.

C’est-à-dire que même des quantités très très faible de quelque chose qui a un potentiel de créer de l’allergie, une quantité faible de protéines de lait de vache, quand on est allergique au lait, ça suffit à provoquer une réaction dramatique.

Dans les cas les plus graves, on atterrit à l’hôpital, on a des chocs anaphylactiques, ou voilà, des chocs, des réactions très très violentes.

Pour le lactose, c’est impossible ça n’arrive jamais.

D’ailleurs moi j’ai beau avoir cherché, je n’ai pas trouvé de d’informations qui vont dans le sens d’une réaction immunitaire dirigée contre du sucre.

Le sucre ne provoque pas de réactions immunitaires .

Donc le lactose qui est un sucre, a priori, ne va pas provoquer ce type de réaction là

Donc moi ça me révolte un petit peu de voir des gens qui mélangent les termes, qui n’utilisent pas les bons termes.

Alors, vous me direz que si vous n’êtes pas médecin, vous n’êtes pas journaliste, vous avez le droit d’utiliser un terme même si c’est pas le bon.

Oui d’accord !

Mais quand vous allez être face à des aliments que vous devrez choisir, quand vous devez parler à votre médecin, que vous devez expliquer votre situation, comment est-ce que vous faites pour parler, si vous utilisez des termes qui ne correspondent pas à votre situation ?

Si vous parlez d’intolérance quand vous avez une allergie, si vous parlez d’allergie quand vous avez “seulement” une intolérance…

Le niveau de gravité, et l’ampleur de la réaction est différente.

Quand on a juste une réaction au lactose, ça peut être sérieux et on peut avoir des symptômes très importants, mais généralement il n’y a pas de danger pour la santé, pour la vie de la personne.

Parce que si on enlève le lactose on enlève le problème, si on en
mange peu, on aura peu de symptômes?

Si on en mange un peu plus, on en aura un peu plus.

Alors qu’avec l’allergie, on en prend une trace, et on peut atterrir à l’hôpital.

Donc c’est très important de choisir les bons termes.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, et quelle est votre position vis-à-vis tout ça.

Mais pour moi, ça me paraît être quelque chose de vraiment essentiel.

Et c’est pour ça que j’ai décidé de faire cette vidéo.

Parce que quand je vois notamment des journalistes qui utilisent des mauvais termes, quand je vois des articles de blog, et énormément de sites qui utilisent le mauvais terme d’allergies au lactose au lieu de parler correctement.

Je trouve que c’est assez dramatique !

Parce que comment est-ce qu’on veut sortir des difficultés, si on n’arrive même pas à avoir des informations fiables sur Internet.

Si on ne sait pas à qui se fier pour clarifier les choses !

C’est important d’utiliser les bons termes.

C’es même très important !

Au-delà de tout ce que je viens de dire, si la problématique du lactose, de l’intolérance aux produits etc. vous interpelle, si vous avez envie de savoir, moi j’ai plusieurs choses dont j’aimerais vous parler.

Et la plus importante, là, si vous êtes intéressés par le lactose, c’est de savoir qu’il y a deux types d’intolérances au lactose.

Et j’en ai fait un résumé bonus, il y a également une vidéo.

Donc que je vais vous mettre le lien dans la description de cette vidéo pour que vous puissiez me donner votre nom, votre e-mail, pour que je vous envoie le résumé qui va vous donner la différence entre les deux types d’intolérance lactose, pour savoir dans quel cas vous êtes éventuellement, si vous vous sentez concerné(e).

Et puis aussi allez voir la vidéo qui vous donnera plus de détails, si vous voulez approfondir tout ça !

Moi je vous retrouve tout de suite de l’autre côté pour le bonus.

Et puis à très vite pour une prochaine vidéo !

Ciao, ciao !


📽️ DE QUOI PARLE MA CHAÎNE YOUTUBE ?

Vous êtes concerné(e) par un changement alimentaire à cause d’une maladie liée au gluten (maladie coeliaque, sensibilité au gluten non coeliaque, allergie au blé).
Des intolérances alimentaires vous font souffrir (intolérance aux produits laitiers : lactose, caséine et protéines de lait de vache). Vous avez d’autres maladies chroniques…

Je ne me contente pas d’enlever le gluten, j’ajoute des informations nutritionnelles, de la vulgarisation scientifique, une dose de créativité et quelques soupçons d’humour.


😼 QUI EST MARC WELTER ?

Je suis victime de nombreuses intolérances alimentaires.
Je parle de régime sans gluten et sans lait, d’intolérances alimentaires, de nutrition-santé
Je me sers de ma passion pour la bonne cuisine, de mon doctorat de Biologie, et de ma formation de thérapeute en nutrition-santé globale pour vous apporter un éclairage unique sur l’alimentation et la santé.
J’ai l’ambition de créer quelque chose de grand, mais pour ça, j’ai besoin de vous.

Abonnez-vous maintenant pour faire partie de l’aventure !


👍 RESTONS EN CONTACT

Si vous ne me suivez seulement ICI, vous ratez des choses !

► BLOG

► FACEBOOK

► TWITTER

► GOOGLE+

► LINKEDIN

► PINTEREST

► INSTAGRAM


☯️ Découvrez les clés de l’épanouissement dans votre assiette à travers une alimentation adaptée, variée, au service de votre santé sur le long terme.



Pour en revenir rapidement à ce que je vous écrivais en tout début d'article...

Je ne sais pas si vous avez besoin d’une méthode pour débuter sans gluten rapidement.

Je ne sais vraiment pas si tout se passe déjà bien dans votre cuisine et dans votre santé, ou si au contraire vous avez besoin d’un coup de pouce urgent.

Peut-être que vous n’en avez pas besoin…

Mais au contraire, si vous avez parfois l’impression qu’il vous manque quelque chose, alors je vous ai préparé ça :  

 CLIQUEZ pour avoir votre accès :

http://blog-sans-gluten.com/nj83pl  

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire