LAIT SANS LACTOSE : meilleur pour la santé ou pas ?



Juste avant d'entrer dans le sujet principal de cette page, je voulais vous dire que j'ai peut-être quelque chose qui pourrait vous aider si vous débutez sans gluten.

Plus d'infos à ce sujet à la fin de l'article...

Maintenant, pour ce qui concerne le sujet qui nous préoccupe...

Est-ce que le lait sans lactose est meilleur pour la santé ou pas ?
👇 PLUS D’INFOS 👇

Est-ce que le lait sans lactose est meilleur pour la santé ou pas ?

Dans cette vidéo, je clarifie les choses en expliquant à qui est destiné un produit sans lactose et pourquoi.

j’explique évidemment ce qu’est le lactose, et quels symptômes se manifestent quand on ne digère pas bien le lactose.

Je discute aussi du cas des personnes qui n’ont pas d’intolérance au lactose, pour bien comprendre si dans ce cas précis le lait sans lactose apporte un éventuel bienfait pour la santé (ou pas).

Enfin, j’ouvre une rapide discussion avec une question très importante.

Le lien vers votre bonus et le lien pour poser votre question sont juste en dessous !


ℹ️ RESSOURCES UTILES

🍞 RECETTE DE PAIN SANS GLUTEN

❔ POSER VOTRE QUESTION

Et si vous préférez la version texte c’est par ici !

Est-ce que le lait sans lactose est meilleur pour la santé ?

C’est de cela qu’on va parler dans la vidéo d’aujourd’hui. C’est parti !

Tout d’abord, je me présente je m’appelle Marc, je suis l’auteur du blog-sans-gluten.com, et mon objectif c’est de vous aider à mieux comprendre vos intolérances alimentaires et savoir comment les gérer, et comment naviguer au mieux de toutes les questions, et tous les questionnements que vous pouvez avoir vis-à-vis des intolérances alimentaires en général.

Et là en particulier, on va parler de l’intolérance au lactose puisque la question tourne autour du sujet du lactose.

Dans un premier temps pour savoir si le lait sans lactose est meilleur pour la santé, j’ai envie de répondre et à la question en disant “oui et non”.

Pour pouvoir clarifier les choses, je préfère dire à qui s’adresse chacune des réponses oui et non.

Quand on parle de lait sans lactose, il s’adresse à une certaine catégorie de personnes.

Ces personnes sont les personnes qui souffrent d’intolérance au lactose.

C’est pour ces personnes là que l’industrie de l’agro-alimentaire et en particulier l’industrie des produits laitiers s’est décidée à fabriquer du lait sans lactose.

Déjà pour fabriquer du lait sans lactose on prend du lait normal et soit on enlève le lactose de ce lait, ou l’autre solution c’est d’ajouter une enzyme, la lactase, qui va couper ce lactose pour le rendre plus digeste.

Avant d’aller plus loin, la chose la plus simple à retenir sur le lactose et qu’il s’agit d’un sucre et ce sucre, c’est un sucre composé de deux morceaux.

D’un côté il y a le glucose, et de l’autre côté il y a du galactose.

Et quand ils sont attachés l’un à l’autre par une liaison, donc ils sont vraiment fixés l’un à l’autre, ça c’est du lactose.

Et il y a une enzyme qui s’appelle la lactase, qui va couper la liaison entre ces deux sucres.

L’Homme est uniquement capable de digérer et d’assimiler les sucres séparés, mais pas la combinaison reliée par ce lien chimique.

Quand on boit du lait et qu’on consomme du lactose, on va laisser ce lactose arriver jusqu’au niveau de l’intestin, il y a une enzyme qui s’appelle donc la lactase que normalement la paroi de l’intestin fabrique, chez l’enfant et moins chez l’adulte…

Il y a des exceptions, ce qui fait qu’en général, un certain nombre d’adultes qui sont habitués à boire du lait continuent à fabriquer cette lactase, mais c’est typiquement quelque chose qui sert quand on est enfant et qu’on se nourrit essentiellement de lait pour grandir.

Il y a des différences génétiques qui font que certaines personnes continuent à la fabriquer.

Mais quand on ne la fabrique plus on commence à avoir un certain nombre de symptômes qui apparaissent et on devient intolérant au lactose.

Qu’est-ce que ça veut dire ?
C’est que je vous ai expliqué le cheminement et vous avez vu que le lactose est arrivé au niveau de l’intestin.

La lactase agit pour couper cette liaison et séparer les deux sucres qui sont collés ensemble.

Une fois que ces deux sucres sont séparés l’intestin peut les absorber les assimiler et on peut ensuite l’utiliser.

Par contre, si le lactose n’est pas coupé, il ne peut pas être assimilé, donc l’intestin fait barrière et empêche de l’absorber.

Du coup, le lactose va continuer à progresser dans l’intestin.

Comme c’est un sucre, il y a un phénomène qui se passe qui va faire attirer plus d’eau à l’intérieur de l’intestin et ça c’est quelque chose qui favorise l’apparition de ballonnements, ou de sensations de gêne au niveau de l’intestin.

Et quand on va arriver au niveau de la flore intestinale qui va utiliser ce lactose parce que la flore, elle, va être capable de l’utiliser, contrairement à nous tant que ce n’est pas coupé.

Donc là il y a des bactéries qui vont s’en servir et qui vont fermenter.

On va avoir un certain nombre de phénomènes qui sont désagréables pour nous quand ça se manifeste de manière trop importante.

On a des ballonnements, on a des gaz, des borborygmes (le bruit que fait l’air qui circule dans les intestins et puis les bruits des mouvements des intestins).

Tout ça va contribuer à un ensemble de symptômes qui deviennent plus marqués à mesure qu’on augmente la quantité de lactose qu’on consomme.

Généralement, il suffit de voir la quantité de lactase, donc cette enzyme que le corps fabrique normalement durant l’enfance et moins durant l’âge adulte, dès que cette lactase est produite à moins de 50 % de la quantité normale pour fonctionner durant l’enfance, on commence à avoir l’apparition de ces symptômes d’intolérance au lactose.

Et bien sûr, ça dépend de la quantité de lactose qu’on consomme, mais on commence à avoir les premiers effets dès qu’on chute à 50 % de lactase produite par rapport à la normale.

Dans ces cas-là, le lait sans lactose est évidemment une bonne solution pour résoudre ce problème, et ces symptômes, puisque c’est le lactose qui est responsable, qui est la cause de ces symptômes, qui est la cause de l’intolérance au lactose…

Si l’on part du principe maintenant que vous n’avez pas d’intolérance au lactose, que vous n’avez pas de symptômes typiques de l’intolérance au lactose, ou alors que vous avez ces symptômes, mais que vous n’êtes pas sûr qu’ils sont causés par le lactose, vous vous dites, ou bien quelqu’un autour de vous qui a essayé sans lactose vous a convaincu d’essayer vous aussi, vous essayez !

Et vous vous dites : “Est-ce que ce lait sans lactose va avoir un impact positif ? va être bon pour ma santé ? va être meilleur pour ma santé que le lait “normal” ?”.

J’ai fait des recherches dans les publications scientifiques.

J’ai essayé d’analyser problème sous différents angles, et la conclusion à laquelle je suis arrivée, c’est que, a priori, je ne vois pas vraiment de raison de consommer du lait sans lactose avec l’idée qu’on va améliorer sa santé par rapport à du lait normal.

Vraiment il n’y a aucune raison concrètement à ça !

Parce que si vous avez la lactase et que vous êtes capables de couper le lactose, vous allez avoir du galactose et du glucose qui sont des sucres qu’on est tout à fait capable d’assimiler, et qui ne vont pas avoir d’impact ni positif ni négatif sur la santé dans la limite du raisonnable.

Si vous consommez évidemment des litres de lait, ça sera différent, mais si vous avez une consommation “normale” c’est un sucre comme un autre.

Donc, vous allez l’absorber. Votre corps ensuite l’utiliser, point !

Il n’y a pas un mécanisme qui pourrait provoquer des troubles, des problèmes de santé à partir du moment où la liaison entre ces deux sucres a été coupée par la lactase.

Ce qui veut dire, pour revenir au mécanisme dont je parlais pour l’intolérance au lactose, si ce lactose est bien coupé en deux, l’intestin va faire son travail d’assimiler, d’absorber.

Les bactéries qui se trouvent plus bas dans la chaîne ne vont pas avoir cet excédent de lactose qui n’a pas été assimilé, puisqu’il a été coupé.

Donc il n’existe plus, arrivé au niveau de la flore intestinale qui est responsable des symptômes de l’intolérance au lactose.

Donc vous comprenez bien la différence entre ces deux cas de figure, si vous avez la lactase, vous coupez le lactose.

Donc il n’y en a plus pour faire l’effet au niveau de la flore intestinale qui provoque les symptômes de l’intolérance au lactose.

Et d’un autre côté, si votre enzyme ne fonctionne pas, n’est pas en quantité suffisante dans la première partie de l’intestin, juste après l’estomac, à ce moment-là l’excédent de lactose qui n’est pas assimilé va provoquer des symptômes.
C’est tout !

Maintenant le lait lui-même n’a pas des propriétés bénéfiques, plus ou moins, selon qu’il y ait du lactose ou pas de lactose.

J’ai maintenant une question pour vous qui va j’espère vous faire réfléchir :

Et si ce n’était pas le lactose qui était responsable des symptômes que vous avez ?

La plupart des gens qui enlèvent les produits laitiers disent : “je consomme sans lactose”.

Alors qu’en fait ils consomment sans produits laitiers.

Justement parce que vous mangez ces produits laitiers sans lactose, les symptômes reviennent, c’est bien un signe que peut-être le problème est ailleurs que dans le lactose lui-même…

C’est peut-être les produits laitiers, c’est peut-être un problème d’intolérance alimentaire au sens plus large que vous n’avez pas encore identifié à ce stade.

Pour y voir plus clair dans tout ça simplement ce que j’essaie de faire à travers des vidéos comme celle-ci, à travers un blog que j’anime également, j’essaie justement de clarifier un certain nombre de points, et de questions pour vous aider à avancer dans votre réflexion.

Donc si vous découvrez cette vidéo et que vous n’avez pas encore eu l’occasion d’en voir d’autres, ni de lire des articles de mon blog, je vous invite à vous abonner, vous abonner à ma chaîne YouTube en particulier puisque c’est là où je suis le plus actif actuellement.

Pour cela vous trouverez un lien dans la description.

Et puis, pour donner plus de visibilité à cette vidéo, à ma chaîne, et à la démarche que j’ai entrepris, peut-être vous pourriez donner vous savez un pouce vers le haut, pour dire que vous aimez cette vidéo !

C’est un moyen très simple de m’encourager en faire plus !

Et à rendre cette vidéo plus visible pour les personnes qui cherchent des réponses à leurs interrogations autour des questions des intolérances alimentaires.

Pour finir, n’oubliez pas que vous pouvez vous aussi poser des questions comme celle-ci, et j’essaierai de les traiter dans des prochaines vidéos.

Je vous mets également le lien dans la description de la vidéo.

Et moi je vous dis à très bientôt pour la prochaine !
Ciao, ciao !


📽️ DE QUOI PARLE MA CHAÎNE YOUTUBE ?

Vous êtes concerné(e) par un changement alimentaire à cause d’une maladie liée au gluten (maladie coeliaque, sensibilité au gluten non coeliaque, allergie au blé).
Des intolérances alimentaires vous font souffrir (intolérance aux produits laitiers : lactose, caséine et protéines de lait de vache). Vos avez d’autres maladies chroniques…

Je ne me contente pas d’enlever le gluten, j’ajoute des informations nutritionnelles, de la vulgarisation scientifique, une dose de créativité et quelques soupçons d’humour.


😼 QUI EST MARC WELTER ?

Je suis victime de nombreuses intolérances alimentaires.
Je parle de régime sans gluten et sans lait, d’intolérances alimentaires, de nutrition-santé
Je me sers de ma passion pour la bonne cuisine, de mon doctorat de Biologie, et de ma formation de thérapeute en nutrition-santé globale pour vous apporter un éclairage unique sur l’alimentation et la santé.
J’ai l’ambition de créer quelque chose de grand, mais pour ça, j’ai besoin de vous.

Abonnez-vous maintenant pour faire partie de l’aventure


👍 RESTONS EN CONTACT

Si vous ne me suivez seulement ICI, vous ratez des choses !

► BLOG

► FACEBOOK

► TWITTER

► GOOGLE+

► LINKEDIN

► PINTEREST

► INSTAGRAM


☯️ Découvrez les clés de l’épanouissement dans votre assiette à travers une alimentation adaptée, variée, au service de votre santé sur le long terme.



Pour en revenir rapidement à ce que je vous écrivais en tout début d'article...

Je ne sais pas si vous avez besoin d’une méthode pour débuter sans gluten rapidement.

Je ne sais vraiment pas si tout se passe déjà bien dans votre cuisine et dans votre santé, ou si au contraire vous avez besoin d’un coup de pouce urgent.

Peut-être que vous n’en avez pas besoin…

Mais au contraire, si vous avez parfois l’impression qu’il vous manque quelque chose, alors je vous ai préparé ça :  

 CLIQUEZ pour avoir votre accès :

http://blog-sans-gluten.com/nj83pl  

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire