Le manioc contient-il du gluten ?

Je vous parle du manioc, et de savoir si le manioc contient du gluten ou pas.

👇 PLUS D’INFOS 👇

C’est une question qui est assez fréquente et que beaucoup de gens se posent quand elles décident de passer à un régime sans gluten.

Quand on veut remplacer le blé, le manioc fait partie de ces ingrédients dont on entend parler, sans toujours être bien sûr(e) qu’il est véritablement sans gluten.

Dans un premier temps nous discutons de la définition de la plante qu’on appelle manioc, ses origines, etc.

Ensuite, je rappelle la définition du gluten et d’autres informations importantes à ce sujet.

Enfin, je fais le lien avec le manioc pour vous donner une explication complète qui répondra à la question sans oublier les détails qui comptent !


ℹ️ RESSOURCES UTILES

🔔 COURS GRATUIT : VOUS DÉBUTEZ SANS GLUTEN, ÉVITEZ CES 4 ERREURS

❔ POSEZ VOTRE QUESTION

Et si vous préférez la version texte c’est par ici !

Le manioc contient-t-il du gluten

Salut c’est Marc ! Et dans la vidéo d’aujourd’hui j’aimerais vous parler du manioc, et de savoir si le manioc contient du gluten ou pas.

C’est une question qui est assez fréquente et que beaucoup de gens se posent quand elles décident de passer à un régime sans gluten.

Vous vous en doutez, quand on essaie de remplacer le blé par autre chose, on évalue les différents types de farines qu’on a à notre disposition pour faire ce changement et ce remplacement.

Et le manioc fait partie d’un de ces ingrédients dont on entend parler habituellement et qu’on trouve, parfois difficilement, dans les étals des supermarchés au rayon des farines.

On parler un peu de tout ça maintenant .

J’aimerais prendre un petit instant pour parler du manioc, de la plante.

La plante, c’est une plante tropicale qui est originaire d’Amérique.

On en trouve beaucoup en Amérique du Sud.

Il y a beaucoup de pays d’Amérique du Sud, Amérique Centrale qui produisent et consomment du manioc, sous différentes formes.

Et c’est une plante qui fait partie de la famille des Euphorbiacées.

Alors, vous le savez, je suis biologiste de formation, donc moi, ces choses-là m’intéressent.

Et vous allez voir que c’est intéressant pour revenir à la question de départ qui a un peu initié l’idée de cette vidéo d’aujourd’hui.

Donc, gardez un petit peu en tête l’information de la famille botanique à laquelle appartient le manioc, on y reviendra un peu plus tard.

Du coup, le manioc, c’est quoi ?

C’est le nom qu’on donne à la plante, et aussi à sa racine.

Donc quand on dit “manioc”, ça peut très bien vouloir dire la plante en entier, ou sa racine.

Il y a déjà une petite ambiguïté.

Et cette racine, elle a une forme de tubercule.

Les tubercule, vous savez, c’est un peu comme pour le cas de la pomme de terre, c’est une racine qui s’est modifiée dans son mode de fonctionnement pour finir par stocker des réserves plutôt que d’être comme nos veines qui font circuler les nutriments, les racines habituellement font à peu près la même chose.

Et là il y a une dérivation, un changement de fonctionnement des racines, pour leur faire stocker de l’amidon.

Donc, c’est une plante qui a des racines qui contiennent des fortes quantités d’amidon.

Maintenant qu’on a vu en quelques mots de quoi il retourne quand on parle de manioc, j’aimerais revenir à la question du gluten, et puis ensuite on verra comment lier les deux.

Le gluten, vous le savez probablement, sinon, je vais vous le rappeler, la définition la plus basique, la plus simple qu’on entend un peu partout, c’est qu’il s’agit d’un complexe de protéines.

Attention, ce n’est pas une protéine, c’est un complexe, un ensemble de protéines, qu’on retrouve dans les graines des céréales.

Alors, attention, pas forcément dans toutes les céréales, dans certaines céréales.

Et on parle souvent de céréales contenant du gluten.

Ces protéines qu’on retrouve dans la graine sont intimement mélangées et liées avec de l’amidon qu’on retrouve dans cette graine là aussi.

Et donc le blé c’est un des représentants les plus évidents quand on pense au gluten et qu’on essaie de comprendre de quoi il s’agit.

Et vous le savez probablement c’est un composant, un ingrédient qui a malheureusement des effets négatifs pour au moins une catégorie de personnes qui sont les malades cœliaques.

Ce sont des personnes qui réagissent au gluten même dans des proportions très faibles.

Il y a également l’allergie au blé pour laquelle le gluten joue un rôle ça peut être aussi d’autres protéines, mais bon, ça peut être ça.

Du coup on cherche à savoir souvent comment manger sans gluten, et quand on veut se mettre à une alimentation sans gluten, il faut déjà comprendre de quoi on parle les céréales contenant du gluten sont typiquement dans la famille botanique des graminées.

Et vous vous rappelez, au début de la vidéo, j’ai parlé de la famille botanique du manioc.

Et comme le gluten est une protéine, je ne sais pas si vous comprenez ce que j’essaie de vous dire, mais le raisonnement derrière ça c’est que les protéines sont dérivées du code génétique.

Le code génétique, c’est un code qui permet d’avoir l’ordre dans lesquels on va fabriquer les protéines avec le chapelet des acides aminés qui la constituent.

Donc une protéine c’est juste une combinaison d’acides aminés qui sont dictés par le code génétique.

On est bien d’accord que ce code génétique, il varie d’une espèce à l’autre.

Donc quand on regarde le manioc, et quand on regarde une céréale contenant du gluten, le blé par exemple, est-ce que ces deux espèces végétales ont un lien de parenté ou pas ? et est-ce que ça peut être un risque pour quelqu’un qui mange du manioc d’avoir une réaction parce qu’elle a déjà une sensibilité ou une réaction particulière au gluten ?

Quand on regarde les familles botaniques, ce qui est intéressant à comprendre c’est qu’il y a une dérivation, il y a un changement de direction, à un moment donné des plantes qui ont une origine commune vont commencer à évoluer différemment.

Et leur code génétique va changer.

Les protéines qui leur permettront de fonctionner, de fabriquer la structure des plantes, etc., tous les éléments qui définissent, qui donnent l’identité à la plante vont changer.

Qu’est-ce ça implique, c’est que des végétaux ou des plantes qui n’ont pas la même origine, qui sont éloignées les unes des autres, et plus elles sont éloignées plus elles sont différentes, on est d’accord que le lien de la génétique fait que des frères et sœurs vont se ressembler plus que des cousins ou que des petits cousins à la génération d’après, etc., etc. ou que quelqu’un qui n’est pas du tout en lien direct, qui a lien généalogique de quatre générations en arrière, et qu’on a réussi à retrouver le lien familial.

On est d’accord que la ressemblance elle est loin d’être garantie parce qu’il y a des différences, des variations majeures au niveau du code génétique.

Et par ricochet aussi de toutes les protéines fabriquées en lisant ce code génétique…

Donc quand je dis que le manioc fait partie de la famille des Euphorbiaceae, et quand je dis que le blé fait partie de la famille des graminées, ça permet déjà de comprendre que ce sont des familles très très différentes l’une de l’autre.

Donc dans les céréales on a donc des protéines et de l’amidon qui serve de réserves de stockage mais qui se trouvent au niveau des graines, et dans le manioc on a essentiellement de l’amidon qui se retrouve au niveau des racines.

Et la différence est telle dans leur origine puisque vous avez compris que cette plante qui vient d’Amérique du Sud n’a rien à voir avec le blé qui, lui, vient d’une région à la croisée de l’Europe et de l’Asie, qui a évolué de manière très différente.

Et il n’y a pas de lien direct. Elles sont même très très éloigné.

Ce qui fait que grâce à la biologie, et ça été confirmé aussi par des expérimentations.

On a bien vu qu’il n’y a pas de gluten ou de molécules qui ressemblent au gluten dans le manioc et qui pourrait induire une réaction chez les malades cœliaques, qui sont donc les personnes les plus sensibles gluten.

Du coup ces personnes là peuvent manger du manioc et c’est un des moyens de substituer le gluten.

Malheureusement la situation n’est pas toujours aussi simple puisque même si l’on a identifié un végétal à partir duquel on peut fabriquer une farine, et qu’on peut ensuite utiliser en remplacement du gluten, ça ne suffit pas forcément pour être garanti que tout se passe bien, qu’il n’y a pas de gluten.

Pourquoi ?

Parce qu’il y a toujours un facteur autre qui peut intervenir et là en l’occurrence il y a toujours le risque qui revient chaque fois dans beaucoup beaucoup d’ingrédients quand on veut passer à une alimentation sans gluten.

C’est le risque de contamination, c’est le fait que du gluten se retrouve dans les aliments qui sont supposés être sans gluten.

Mais il y a quand même toujours un risque, même s’il est faible d’avoir une contamination en atelier, en atelier de fabrication.

On peut avoir des risques de contamination.
C’est pour ça qu’on trouve des farines de manioc, des fécules de manioc qui ont la mention “sans gluten” confirmée et validée par des analyses qui permettent d’être sûr que l’on a une situation qui est sous contrôle, et qu’il n’y a pas de risque d’avoir des traces.

Donc vous l’avez compris, essayer de savoir si le manioc contient du gluten ou pas semble être quelque chose de simple à comprendre puis finalement, il y a plein de petite chose qui s’ajoutent, qui s’ajoutent, et puis ça devient un peu compliqué de savoir à quoi s’en tenir.

Et quand on cherche des informations sur Internet, assez souvent on tombe sur tout et son contraire, et ça devient de plus en plus compliqué.

Parce qu’il y a un bourdonnement d’informations qui rend la tâche vraiment difficile quand on débute sans gluten.

Je m’adresse à vous si c’est votre cas, peut-être vous vous posez la question : “est-ce que le manioc contient du gluten ?” et vous êtes devenu(e) sur cette vidéo pour avoir la réponse.

Et vous vous rendez peut-être compte dans le cheminement que j’ai fait de la réflexion là maintenant, c’est que c’est pas si simple.

Donc peut-être il y a des choses que vous avez mises en place, ou que vous avez l’intention de mettre en place pour changer d’alimentation, et notamment passer à une alimentation sans gluten qui pourrait s’avérer plus difficile que prévue, parce que parfois on part “la fleur au fusil”, comme on dit, et on croit que ce sera une bataille gagnée d’avance.

Et puis on se heurte à des difficultés, à des problèmes un petit peu imprévu.

Pour faire face à ça, il y a plein de manières de voir les choses.

Une manière, c’est de tâtonner d’explorer d’expérimenter.

Si le gluten vous fait du mal, et bien le fait de tâtonner, d’explorer, d’expérimenter vous savez très bien ce que ça va apporter :

c’est des problèmes, c’est des symptômes, c’est la réapparition, la réactivation d’une maladie, la maladie cœliaque en particulier, mais il y a aussi d’autres cas plus ou moins validés médicalement dans lesquels l’arrivée du gluten après une phase d’arrêt, si on fait une erreur, en faisant exprès, ou sans le savoir, on peut avoir des déclenchements de symptômes, de problèmes qui peuvent être des fois même pires que ce qu’on avait avant !

Donc, bon, je ne vous encourage pas trop à tâtonner, à expérimenter sans avoir les idées claires d’abord.

Et c’est exactement pour ça que j’ai créé un cours qui s’appelle “évitez quatre erreurs courantes quand on débute sans gluten”.

Et je l’ai fait vraiment en pensant à vous justement parce que je suis passé par là moi aussi, et je me suis posé énormément de questions.

C’est difficile, vraiment difficile au démarrage, parce qu’il y a beaucoup de choses à essayer de maîtriser en même temps.

Donc moi ce que j’essaie de faire c’est de vous simplifier les choses.

Par contre si vous pensez que c’est juste un effet de mode et que peut-être vous avez envie d’essayer, la part contre, vraiment, je ne vous encourage pas à vous intéresser à ce cours gratuit que j’ai mis en place.

Parce que ça ne va vraiment pas vous aider, vous n’est pas le genre de personnes qui pourrait bénéficier de ce type cours là parce que moi je m’intéresse vraiment aux gens qui veulent améliorer leur santé qui veulent faire des efforts pour vraiment un impact majeur sur leur santé, et pas juste suivre la mode sans avoir de véritables raisons de le faire.

Donc si vous vous retrouvez dans la description j’ai faite des personnes qui ont envie d’aller de l’avant, qui sentent qu’elles ont besoin de changer quelque chose, de changer d’alimentation pour améliorer un état de santé qui n’est pas du tout optimal, l’alimentation c’est vraiment un bon moyen de changer les choses.

Passer à un alimentation sans gluten c’est un choix qui vous revient, mais si vous êtes ici c’est que vous avez probablement déjà engagé un travail dans ce sens.

Donc moi ce que je peux faire c’est essayer de vous donner des informations pour faciliter encore plus les choses si.

Donc si ça vous intéresse, vous avez dans la description qui accompagne cette vidéo le lien qui vous permet d’obtenir ce cours pour éviter quatre erreurs majeures que beaucoup de gens font.

Il vous suffit pour cela de remplir un petit formulaire dans lequel vous mettez votre prénom votre e-mail pour que je vous envoie à la bonne adresse toutes les informations directement dans votre boîte e-mail !

Suivez le lien ! Et puis moi je vous dis à tout de suite de l’autre côté !


📽️ DE QUOI PARLE MA CHAÎNE YOUTUBE ?

Vous êtes concerné(e) par un changement alimentaire à cause d’une maladie liée au gluten (maladie coeliaque, sensibilité au gluten non coeliaque, allergie au blé).
Des intolérances alimentaires vous font souffrir (intolérance aux produits laitiers : lactose, caséine et protéines de lait de vache). Vous avez d’autres maladies chroniques…

Je ne me contente pas d’enlever le gluten, j’ajoute des informations nutritionnelles, de la vulgarisation scientifique, une dose de créativité et quelques soupçons d’humour.


😼 QUI EST MARC WELTER ?

Je suis victime de nombreuses intolérances alimentaires.
Je parle de régime sans gluten et sans lait, d’intolérances alimentaires, de nutrition-santé
Je me sers de ma passion pour la bonne cuisine, de mon doctorat de Biologie, et de ma formation de thérapeute en nutrition-santé globale pour vous apporter un éclairage unique sur l’alimentation et la santé.
J’ai l’ambition de créer quelque chose de grand, mais pour ça, j’ai besoin de vous.

Abonnez-vous maintenant pour faire partie de l’aventure !


👍 RESTONS EN CONTACT

Si vous ne me suivez seulement ICI, vous ratez des choses !

► BLOG

► FACEBOOK

► TWITTER

► GOOGLE+

► LINKEDIN

► PINTEREST

► INSTAGRAM


☯️ Découvrez les clés de l’épanouissement dans votre assiette à travers une alimentation adaptée, variée, au service de votre santé sur le long terme.

 

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Sujets abordés dans cet article

  • couscous gluten ou pas
  • levure de boulanger fraiche gluten
  • levure de boulanger fraiche sans gluten
  • remplacer sauce soja allergie
Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire