Mon Défi « menu sans gluten et sans lactose »

Manger sans gluten !

Vous vous préoccupez pour votre santé et vous pensez peut-être comme moi que cela passe par une alimentation saine ? Vous mangez déjà sans gluten au quotidien ? Ou bien vous voulez réduire voire arrêter votre consommation d’aliments qui en contiennent ?

Si votre santé en dépend, une intolérance au gluten ne vous laisse peut-être pas le choix. Je me suis retrouvé dans ce cas…

Quand on a le choix, et le temps de se préparer psychologiquement, de bien se renseigner et de s’organiser, le cheminement est plus simple. Comme beaucoup, je n’ai pas eu le temps de m’y préparer. Si c’est aussi votre cas, alors ce doit être la panique, et des bouleversements à chaque pas que vous faites dans votre cuisine. Dans ce cas, rassurez-vous, ce blog est le bon endroit pour ouvrir la voie et commencer ce grand changement !

Trouver des aliments sans gluten semble difficile au début. Par exemple, le jour où j’ai décidé de changer mon alimentation, je n’ai pas trouvé un seul placard sans gluten dans ma cuisine. Mais j’y suis arrivé et je tiens bon le cap depuis ! Alors je peux vous garantir que c’est vraiment à votre portée.

Je vais maintenant vous expliquer pourquoi je me lance ce défi.

defi-menu-sans-gluten-et-sans-lactose-50-recettes-sans-gluten-et-sans-lait-en-1-an

Manger sans gluten est un parcours difficile et sinueux. Dans ce monde où le gluten est omniprésent, j’aimerais que le blog-sans-gluten.com vous aide à tracer le chemin, droit vers votre objectif santé !

Le défi « menu sans gluten et sans lactose »

Je me suis dit que je devais me lancer dans un blog sans gluten, où je pourrais partager mes expériences culinaires : présenter mes coups de coeur, comprendre mes erreurs, progresser, et vous faire bénéficier de tout cela.

Je profite de ce premier article pour me lancer ce défi « menu sans gluten et sans lactose »:

Créer 50 recettes sans gluten pour composer au moins 12 menus sans gluten en 1 an :

  • partager 50 recettes avec vous sur mon blog
  • composer 12 menus (apéritif, entrée, plat, dessert)
  • partager de bons repas sans gluten

Pourquoi sans gluten et sans lactose ?

Mon objectif

J’ai l’inconvénient d’avoir de nombreuses intolérances alimentaires : non seulement une intolérance au gluten, mais aussi au lait, aux oeufs et à plus d’une cinquantaine d’autres ingrédients courants… Donc le défi est de taille pour moi !

De plus, pour différentes raisons dont je reparlerai plus tard dans mon blog, je crois qu’il est bon pour la santé de considérer un changement alimentaire sans gluten et sans lait.

Partager pour aider

Je voudrais que mes articles puissent aider les intolérants au gluten. J’ai une pensée aussi pour celles et ceux qui accompagnent une personne intolérante au gluten. J’aimerais aussi donner des pistes aux personnes simplement soucieuses de leur santé et qui cherchent, tout comme moi des idées-repas sans gluten et sans lait agréables à manger et à partager !

S’inspirer et se motiver

Si vous venez de découvrir que vous êtes intolérant ou intolérante au gluten, voire à d’autres aliments, mon chalenge pourra vous aider. Cela vous donnera peut-être de l’inspiration et une source de motivation utile pour cuisiner et manger de bonnes choses.

Partager le plaisir de cuisiner sans gluten

La véritable raison de ce défi n’est pas d’aligner 50 recettes pour en faire un catalogue, c’est de :

  • retrouver le goût et le plaisir de manger, sans gluten
  • imaginer des plats : bons, bio, équilibrés, gourmands, originaux
  • partager ma cuisine sans gluten

Recettes sans gluten faciles et rapides

Il ne faut pas se restreindre ou se priver. Le manque de temps n’est en aucun cas une excuse valable : la santé d’abord ! Il est tout à fait possible de faire de bonnes recettes sans gluten faciles et rapides. J’espère que mes expériences culinaires pourront vous simplifier la tâche, en vous évitant certaines erreurs et difficultés que j’ai vécues.

Vais-je arriver à publier 50 nouvelles recettes sans gluten en 1 an ?

Pour le savoir, revenez me rendre visite régulièrement !

Pour cela, suivez-moi sur vos réseaux sociaux favoris pour être informé dès qu’un nouvel article est publié sur le blog :

Suivresur
Google+


Comment relever ce défi ?

J’ai toujours aimé manger de bonnes choses. Les bons plats de ma mère, qui ont bercés mon enfance, m’ont donné le goût de la bonne cuisine. Pourtant, je n’avais JAMAIS cuisiné avant de quitter le cocon familial pour poursuivre mes études à l’âge de 17 ans.

En tant qu’étudiant je voulais continuer à manger bien. J’ai donc décidé de retrousser les manches pour m’y mettre ! J’ai tout appris de zéro. Bien sûr, j’ai demandé des conseils autour de moi, j’ai étudié des livres de cuisine, j’ai commencé à explorer internet à la recherche de nouvelles idées de recettes, de nouvelles techniques culinaires. Surtout, j’ai expérimenté et je me suis fixé des objectifs parfois ambitieux pour progresser.

Aujourd’hui, avec mes intolérances alimentaires, et le fait de devoir remplacer le gluten dans ma cuisine, cela veut dire tout recommencer.

Depuis ma période étudiante, j’ai toujours gardé le goût d’apprendre, d’expérimenter, de rechercher en restant ouvert et flexible. Je me sens prêt à recommencer tout mon apprentissage de la cuisine de zéro.

En fait, cuisiner sans gluten est un énorme défi en soi, et me demande de remettre en question toutes mes bases culinaires. Vous verrez qu’il ne suffit pas de simplement remplacer l’ingrédient avec gluten de la recette « classique » par un autre sans gluten pour réussir. D’ailleurs souvent cela ne marche pas du tout ! Peut-être avez-vous déjà remarqué ce phénomène vous aussi…

Avant / après

Avant, j’invitais des amis à manger chez moi, ma cuisine était conviviale, et avait du succès pour réunir les gens. Je trouvais du plaisir dans le partage d’un bon moment. Après avoir découvert mes intolérances alimentaires : plus rien du tout ! En plus, je refuse les invitations à manger parce que je ne veux pas avoir à affronter ou parler de mon problème, ou peut-être parce que j’estime que « c’est trop compliqué à gérer », sans même avoir essayé…

Depuis que j’ai changé mon alimentation, je ne mange plus de pizza, ni de quiche, quasiment jamais de pain sans gluten, alors que je faisais tous ces plats moi-même avant, dans la version avec gluten. Y compris mon propre pain au levain !

Le peu de tentatives s’est soldé par des échecs ou des plats peu intéressants, jamais refaits depuis…

En plus, la difficulté apparente du « sans gluten » fait que je n’ai pas pris le temps de retrouver des repères et des basiques. J’ai perdu le goût et le plaisir de cuisiner. Et avec ça, j’ai perdu aussi le plaisir de manger…

Il faut vraiment que je m’y remette (en version sans gluten et sans lait) !!

Remotivé !!

Il est donc grand temps de me lancer ce défi : créer des recettes qui « tiennent la route » pour rivaliser avec des plats contenant du gluten, et ainsi pouvoir me faire plaisir et inviter à nouveau des amis à manger :

  • sans gluten (et sans lait)
  • sans me sentir gêné

Je fais mon maximum pour qu’ils y trouvent de la curiosité et du plaisir !! Pour cela il faut d’abord des plats agréables aussi bien pour quelqu’un qui suit un régime sans gluten que pour les autres qui mangent de tout sans restriction.

Je me sens bien mieux depuis que j’assume cette nouvelle vie sans gluten !!

Et Vous ?

Si vous rencontrez les mêmes difficultés, ou d’autres dont je n’ai pas parlé, je serais très curieux d’en savoir plus ! Alors dites-le moi maintenant dans les commentaires !!

crédit photographique: Emily Heath

 

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Sujets abordés dans cet article

  • je me sens mieux sans lait et gluten
  • manger sans gluten et sans lactoseite
  • menus sans gluten et sans lactose
  • pourquoi sans gluten sans lait
  • repas sans gluten et sans lactose
Publié dans article, nutrition et santé, recette sans gluten Tagués avec : , , , , , , ,
11 commentaires sur “Mon Défi « menu sans gluten et sans lactose »
  1. Sonia dit :

    Bonjour Marc, Bonjour à toutes et à tous,

    C’est avec plaisir que je tombe sur cet article qui me donne un petit coup de courage. Je viens de tomber sur ton blog et j’espère y trouver une mine d’or !
    Je suis poly-intolérante également et alors que je pensais m’en sortir j’ai l’impression de retomber comme un soufflé ! Je suis intolérante au gluten, laitages (vache, chèvre, brebis), oeufs, pommes de terre, levures et j’en passe. A ajouter là-dessus une maladie auto-immune que je ne souhaite pas traiter pour le moment donc je mise tout sur mon alimentation. Seulement ces dernières semaines c’est la cata, mon compagnon cuisinier ne sait plus comment faire à manger on s’agace mutuellement car c’est compliqué.
    Je suis arrivée sur ton blog alors que je cherche des idées pour planifier les repas de la semaine et avoir l’impression de diversifier sans manger légumes vapeurs à chaque fois.
    Je n’ai pas pris le temps d’aller sur les autres pages de ton blog mais je suis certaine que nous partageons les mêmes idées rien qu’à la lecture de ce premier article. En tout cas bon courage à toi et je te suis à fond !
    Bon courage à tous les intolérants.
    Sonia

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Sonia,

      Tout d’abord un grand merci pour ce message plein d’entrain ! Serait-ce mon blog qui te redonne autant de moral et d’énergie ?
      Cela dit, je veux bien te croire que ce n’est pas simple d’affronter des difficultés, surtout quand on finit par trouver « trop d’ennemis » dans l’assiette. Les légumes vapeur restent une valeur sûre (pas le plus excitant peut-être), une fois écartés les risques d’intolérances alimentaires.
      une petit mise en garde sur les réactions croisées.
      Si la pomme de terre est sortie dans tes tests, attention à la tomate et l’aubergine qui sont de la même famille, le risque de développer de nouvelles intolérances est possible.
      On conseille souvent de faire des rotations de 2 à 5 jours consécutifs sans remanger un même aliment (donc en manger midi et soir, c’est ok, mais pas pour plusieurs jours de suite, mieux vaut changer, congeler etc.).
      Et enfin, il existe des solutions pour améliorer la flore intestinale et des traitements pour essayer de réparer l’intestin grêle pour combattre les intolérances alimentaires.
      Et finalement, il y a des pistes de recettes sur mon blog qui correspondent bien à ton cas, puisque j’ai moi-même à faire des efforts similaires (les « classiques » gluten, lait et oeuf entre autre).
      Pense à t’inscrire à la newsletter (en haut à droite dans la barre latérale par exemple), j’y partage des infos exclusives en avant-première et/ou différentes de celles du blog !
      Si tu as des questions ou remarques, n’hésite pas ! Je lis et réponds à tous les commentaires et emails !

      A très vite Sonia,
      Amicalement,
      Marc

  2. SABINE dit :

    Bonjour Marc,
    Je découvre avec plaisir ton blog et je trouve que le défi lancé est de taille mais réalisable. Je pense que c’est très bien aussi d’en parler autour de toi (d’éviter l’isolement) car je reste persuadée que tu peux aider des personnes. C’est ce que j’ai remarqué autour de moi dès que j’ai lancé mon blog. Pour des raisons de santé, colopathie fonctionnelle, j’ai revu mon alimentation. Je voulais surtout continuer à manger avec plaisir, sans frustration, c’est pourquoi j’ai créé mon blog dédié exclusivement à la pâtisserie sans gluten/sans lactose. Ton partage est un grand cadeau. Au plaisir de te suivre et je te souhaite tout le succès pour atteindre ton objectif, Sabine

    • Marc Welter dit :

      Bonsoir Sabine,

      Merci pour ton message très encourageant ! Je vois que tu as une démarche et des motivations comparables aux miennes. D’ailleurs, c’est toujours un plaisir de voir toutes celles et ceux qui se battent pour trouver des solutions pour eux-même et qui partagent leurs progrès et leurs échecs pour en faire profiter à tous.
      Ce que je peux déjà dire de cette nouvelle expérience, c’est que les rencontres faites et les contacts noués grâce à ce projet de blog comblent déjà bien plus que mes attentes initiales.

      Un grand merci pour ta visite et tes encouragements.
      Amicalement,
      Marc

      • SABINE dit :

        Merci Marc pour ton msg. Je suis tout à fait d’accord avec toi quant aux nouvelles relations liées grâce (à cause) de ces intolérances (allergies) alimentaires. Il ne s’agit pas d’un effet de mode… mais bien de conscience que l’agro-alimentaire ne réfléchit plus à la qualité des aliments mais « pense profit », à notre détriment. Le choix de notre alimentation est capitale pour donner le meilleur carburant à notre organisme. Pour info, si tu as la possibilité de te déplacer en Italie, tu pourras te rendre compte de la facilité pour manger sans gluten, la diversité des produits et l’accueil sans être considéré comme une bête curieuse. D’ailleurs, sur mon blog, j’indique des lieux en France comme à l’étranger, pour faciliter les déplacements en indiquant des lieux adaptés aux intolérants. Pour terminer, je trouve tes recettes très appétissantes qui donnent l’envie de les tester. Bravo pour tes photos qui ouvrent l’appétit. Amicalement, Sabine -escalesansgluten.com-

  3. Syl dit :

    Bravo pour ton blog.
    Je vais y revenir pour trouver des idées car mon fils est intolérant aux blé et aux oeufs…
    Merci pour ces belles recettes , ça remonte le moral car ce n’est pas toujours simple.
    @+++

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Sylvie,
      Merci pour ton commentaire et tes compliments.
      Blé et oeuf ça fait déjà 2 gros problèmes à résoudre au quotidien pour ton fils !
      La bonne nouvelle c’est qu’il y a plein de bonnes choses à faire, même sans gluten et sans oeuf !
      L’autre bonne nouvelle c’est que mon blog est essentiellement sans gluten, sans oeuf (et sans lait) !
      Je comprends très bien ton problème, ma liste est (malheureusement) bien plus longue encore. Le gluten et l’oeuf en font partie, mais j’ai appris à ne pas me laisser abattre pour autant.
      Quelles que soient les contraintes apparentes, il faut toujours en retirer l’expérience culinaire la plus plaisante possible au quotidien !! J’avoue avoir beaucoup tourné en rond avec des plats tristes, déprimants et sans intérêt, avant d’avoir un vrai déclic.
      Petit à petit mon blog prend forme et j’espère retirer autant de satisfactions à cuisiner qu’à pouvoir être utile et communiquer ce plaisir de manger mieux et plus sainement grâce à cette démarche !
      Relever ce défi est un énorme effort, mais le sentiment que ça pourra être bénéfique à d’autres, comme toi, est une belle source de motivation pour moi !
      Amicalement,
      Marc

  4. Eliane dit :

    Très beau défi, c’est avec plaisir que je te suivrai. Ton challenge est un peu le mien mais dans un autre domaine. Je ne pense pas que je sois intolérante au gluten ????? Mais je suis certaine que mon cancer est lié à mon alimentation. J’étais une très grande consommatrice de produits laitiers et de protéines animales pendant toute ma vie jusqu’ à mon 2e cancer où j’ai tout arrêté. Donc je suis confrontée comme toi à un changement d’alimentation, de manière de cuisiner. Et ce n’est pas toujours facile à mettre en place au quotidien. Alors je te dis : »Bon courage et à très bientôt ».
    Eliane
    http://monbloganti-cancer.com/

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Eliane,
      Merci pour ton message et tes encouragements ! La problématique du gluten gagne du terrain ces dernières années. Mais bien sûr, tous les problèmes de santé ne peuvent pas se réduire à une intolérance au gluten.
      Par contre tout le monde a tendance à minimiser l’impact négatif du gluten sur notre corps et notre santé, car on en retrouve partout dans notre alimentation au quotidien…
      En fait, vouloir arrêter durablement de manger du gluten est quasiment impossible en Occident sans le vouloir consciemment. Donc je confirme qu’un changement alimentaire important n’est pas facile à mettre en place.
      J’espère que ce blog pourra contribuer à aider d’autres personnes sur une voie difficile mais qui apport une amélioration en réelle qualité de vie.
      Amicalement,
      Marc

  5. Aaah ca m’interesse les recettes sans lactose (surtout).
    Bon courage pour le défi en espérant que ces recettes seront bien bonnes 😉

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Alizée ! Merci pour ton intérêt ! Les recettes de ce défi seront toujours sans gluten et sans lait. Je vais éviter aussi l’oeuf, le soja et les fruits à coque dans la mesure du possible. Pour savoir si les recettes sont bonnes a priori, j’ai ma compagne italienne pour valider des recettes à l’italienne, et ma fille de 2 ans et demi, qui mange de tout, même les légumes quand on les prépare bien et de manière suffisamment « rusée » 🙂 ! Ensuite il y a le verdict des lecteurs du blog !
      Sinon, je suis prêt à assurer le « service après vente » pour améliorer une recette dans le cas où…

Laissez un commentaire