Recette clafouti cerise (sans oeufs, sans gluten, sans lait)

Bienvenue à nouveau sur le Blog-Sans-Gluten.com ! Comme ce n'est pas la première fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute que je vous aide à réussir un pain sans gluten croustillant, moelleux, goûteux et dont vous serez fier(e)| Dans ce cas Cliquez ici pour recevoir votre recette gratuitement ! 🙂

Et si vous débutez sans gluten, soyez libre de recevoir mon cours gratuit en ligne en cliquant ici pour vous éviter 4 erreurs communes que font la majorité des gens !

logo-agriculture-biologique

recette-sans-gluten-sans-lait-sans-oeuf-sans-soja-AVEC-fruit-a-coque

  • type de recette : DESSERT
  • niveau : facile
  • préparation : 15 minutes (+ une nuit de trempage pour les noix de cajou)
  • cuisson : 30 minutes
  • période idéale : pour toutes les saisons (fruits congelés) – printemps – été

Recette de clafouti à la cerise (sans oeufs, sans gluten, sans lait)

Faire un clafouti sans gluten ? Passe encore.

Sans lait ? Pourquoi pas…

Mais que la recette permette aussi de satisfaire celles et ceux qui veulent faire un clafoutis sans oeufs ? Là, je dois avouer que ce n’était pas gagné d’avance !

Vous l’avez compris, je fais partie de ces gens présentant plusieurs intolérances alimentaires. Je sais que je ne suis pas l’unique dans ce cas, loin de là !

Pour beaucoup d’entre vous, je sais que vous devez relever le défi de remplacer une longue liste d’ingrédients, en commençant par le gluten, mais aussi le lait (et les produits laitiers en général).

Aujourd’hui je m’attaque à un dessert classique parmi les classiques en France. Typiquement un dessert à base de gluten, lait et oeuf : le clafouti à la cerise.

Je ne sais pas vous, mais je trouve que l’oeuf est  finalement un ingrédient plutôt difficile à remplacer dans les desserts.

J’avais déjà souvent cherché à faire des clafoutis sans gluten, sans lait et sans oeuf, mais le résultat avait été décevant jusqu’ici.

Il y a bien les produits à base de soja pour aider à donner une consistance de flan, mais je voulais aussi mettre au point une recette qui soit sans soja…

Je ne prolongerai pas plus longtemps le suspens !

Alors si vous aimez être surpris(e), lisez la suite et voyez comment j’ai résolu ce casse-tête

Oui, c’est possible de faire un clafouti à la cerise sans oeuf, sans gluten, sans lait (et sans soja) !

Je vous propose tout de suite de découvrir le résultat de mes expérimentations.

De belles cerises alignées pour faire honneur à cette recette de clafouti à la fous sans gluten, sans oeuf et sans lait ! Quel est donc le secret de cette belle robe jaune ?

De belles cerises alignées pour faire honneur à cette recette de clafoutis à la cerise sans gluten, sans oeuf et sans lait !
Avez-vous deviné mon secret pour ce flan et cette belle robe jaune ?

Ingrédients

pour 4-6 personnes:

  • ~300 g de cerises non-dénoyautées (et non véreuses !!)
  • 150 g de noix de cajou
  • 225 mL (225 g) d’eau
  • 50 g de sucre de fleur de coco
  • [optionnel] 1 gousse de vanille Bourbon
  • [optionnel] 1 cuillère à soupe de pollen
  • 60 g de farine de riz
  • 25 g d’arrow root
  • 1 pincée de sel (~1 g)
  • 1 noisette de beurre végétal (sans lactose et sans caséine) pour le moule

Tous ces ingrédients peuvent être trouvés en qualité bio (respectueux de l’environnement et sans pesticides ajoutés, c’est toujours mieux !).

Pensez aussi à lire attentivement l’étiquette des produits pour vérifier s’ils contiennent des éventuelles traces de gluten, lait, oeuf ou autre, et décider selon vos sensibilités s’il convient de les éviter !

Avertissements

J’ai opté pour le pollen qui apporte un léger goût qui fait penser au miel. C’est également cet ingrédient « secret » qui apporte la belle et subtile couleur jaune à la préparation.

Cependant, il s’avère que la consommation de pollen n’est pas recommandée pour les femmes enceintes et les enfants.

Sachez aussi qu’on conseille généralement aux personnes qui souffrent d’allergies saisonnières, d’allergies au pollen, ou aux produits de la ruche en général d’éviter d’en consommer !

La noix de cajou est un fruit à coque.

Pour celles et ceux qui souhaitent aussi écarter les noix de cajou, et les fruits à coque en général, j’ai une petite idée pour une autre recette de clafouti à la cerise sans fruits à coque, et également sans soja.

(Je testerai, et si le résultat s’avère concluant, je la partagerai sur le blog !)

Matériel et ustensiles

  • un blender
  • un four
  • un plat allant au four (type plat à gratin)

Préparation

1. A préparer 4 à 12h à l’avance : faites tremper les noix de cajou dans un excès d’eau (dans un bol ou un saladier)

2. A l’aide d’une passoire, rincez les noix de cajou plusieurs fois sous l’eau, puis égouttez-les bien

3. Équeutez les cerises, si besoin, rincez sous l’eau sans les laisser tremper (si vous optez pour des cerises bio peu acide ou très sucrées, assurez-vous qu’elles ne soient pas véreuses, voir aussi les conseils plus bas)

4. Fendez la gousse de vanille Bourbon en deux, puis à l’aide de la pointe d’un couteau, grattez pour en extraire les graines

5. Dans le blender, placez  les noix de cajou égouttées, ajoutez les graines de la gousse de vanille, l’eau, le sucre de fleur de coco, le sel 

6. Mixer au blender à pleine puissance pour 30 secondes au moins, jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène

7. Ajoutez la farine de riz et l’arrow root puis repassez le tout brièvement au blender pour bien homogénéiser

8. Beurrez le fond de votre plat allant au four, puis placez-y les cerises équeutées en une seule couche et versez la préparation liquide à base de noix de cajou

Cuisson

Préchauffez votre four à 180° (thermostat 6) et faites cuire votre clafoutis aux cerises pour 30 minutes.

Comment réussir à obtenir une belle surface aux reflets jaunes type d'un flan aux oeufs ? Même sans oeuf ? ça c'est beaucoup plus dur ! Découvrez en détail comment procéder.

Comment réussir même sans oeuf à obtenir une belle surface aux reflets jaunes typique d’un flan aux oeufs ?

J’ai été très agréablement surpris par la texture qui rappelle le flan, une fois le clafouti refroidi.

J’ai bien apprécié la belle couleur jaune et la surface dorée, comme s’il y avait de l’oeuf.

Le flan est peut-être un peu plus dense et compact qu’un flan à l’oeuf, mais j’ai le goût très agréable compense pour cette petite différence.

Enfin, j’ai noté que la flan devient plus rapidement sec et grumeleux qu’un clafouti classique. Pensez à le couvrir pour éviter qu’il ne sèche et mangez-le de préférence dans les 24-48h…

Conseils et astuces

Quelques conseils pratiques

  • Le pollen que j’utilise dans la recette m’a permit d’apporter une belle couleur jaune dorée. Cet ingrédient est optionnel et s’accompagne d’avertissements en cas d’allergie au pollen etc. Alternativement, vous pourrez utiliser de la poudre de curcuma pour apporter cette couleur jaune. Dans ce cas, attention d’en mettre une petite pointe de couteau seulement, pour ne pas donner un goût d’épice trop prononcé à votre dessert.
  • Si votre blender n’est pas un modèle puissant, lors de son utilisation, mixez par intermittence sans dépasser 30 secondes consécutives pour éviter l’échauffement voire l’endommagement du moteur (à moins que vous préfériez faire un test pour confirmer si votre blender est effectivement à la hauteur: personnellement c’est comme ça que j’ai cassé le mien avant de décider d’investir dans un modèle plus puissant…).
  • La gousse de vanille est optionnelle mais apportera un goût et une douceur toute particulière. Si vous n’avez pas de vanille en gousse, vous pouvez toujours opter pour de l’extrait de vanille liquide (dans ce cas vérifiez bien la composition sur l’étiquette par précaution).
  • Avec ou sans noyaux ? On privilégie traditionnellement les cerises avec leur noyau. Pourquoi dénoyauter ? Si c’est par confort personnel, il est vrai qu’un clafouti où il faut partir à la chasse aux noyaux peut devenir fastidieux (et généralement moins « classe »), mais pour une cuisine familiale et rustique c’est très sympa. Je trouve même que la présence du noyau à la cuisson apporte un petit goût caractéristique et agréable. Il faut aussi noter qu’une cerise dénoyautée perd beaucoup de son jus. Dans ce cas, l’appareil à clafouti prendra plus facilement la couleur du jus, et s’il coule au fond du plat, il risque même de faire attacher la préparation, et de noircir le fond et les bords.
  • Pensez à vérifier si vos cerises sont véreuses (ouvrez-en par exemple 5 ou 10 pour vérifier). surtout si vous êtes sensible à l’idée d’en croquer. Rassurez-vous, un vers dans une cerise est beaucoup moins grave qu’il n’y parait (par rapport aux pesticides incolores, inodores mais pas sans impact sur notre métabolisme…). C’est aussi une bonne source de protéine, enfin… Sauf si vous êtes vegan/végétalien(ne) !
    • Plaisanterie à part, si vos cerises viennent directement de l’arbre et qu’elles sont bio, vous risquez de rencontrer des (petits) vers dans certaines variétés, c’est presque inévitable (c’est aussi un signe que le verger et vraiment bio !). Pourtant, les cerises les plus acides ou même simplement acidulées sont généralement peu (voire pas) à risque d’être véreuses. Le milieu acide n’est pas apprécié de ces vers. Alors pour la paix de l’esprit tout en restant bio, privilégiez les cerises acides / acidulées ! Et ouvrez-en quelques unes pour vérifier…
  • J’ai indiqué ~300g de cerises dans la recette, c’est à titre indicatif : l’important est d’étaler les cerises en une seule couche !
  • Les cerises congelées conviennent bien à cette recette et permettent de ne pas être dépendant des saisons pour profiter de ce dessert très simple à faire (voir aussi juste en dessous quelques astuces pour congeler vos cerises). Sachez toutefois que les fruits rendent un peu de liquide à la décongélation ce qui peut parfois modifier légèrement le résultat à la sortie du four !
Zoom sur la surface du clafouti aux cerises ! Même si la recette est sans oeuf, la présentation est très comparable à une recette traditionnelle ! La manière dont l'appareil à clafouti enrobe ces cerises sont un vrai succès de cette recette très simple !

Zoom sur la surface du clafouti aux cerises ! Même si la recette est sans oeuf, le résultat est très comparable à une recette traditionnelle ! La manière dont l’appareil à clafouti enrobe ces cerises est un vrai succès de cette recette très simple !

Pour aller plus loin

Le clafouti est traditionnellement fait à base de cerise. Mais vous pourrez tenter d’autres fruits à noyau, voire d’autres fruits tout court.

Pour le moment je n’ai testé cette préparation qu’avec la cerise…

Le risque le plus grand est que la consistance et la texture du clafouti soit trop liquide ou trop épaisse par rapport au fruit, en raison de sa concentration en jus (et en eau).

Un autre point important est que la peau de la cerise protège l’intérieur du fruit pendant la cuisson et emprisonne le jus, ce qui contribue à la texture du clafoutis.

L’équilibre de la recette est difficile à retrouver avec un fruit sans peau, dénoyauté, ou coupé en morceaux, surtout si, comme moi, vous êtes exigeant(e) et perfectionniste.

La bonne nouvelle c’est que, si le goût de cette préparation vous plait, vous ne devriez pas être trop déçu(e) quel que soit votre choix de fruit…

Explorez d’autres utilisations des noix de cajou

En particulier, si vous êtes face à des cerises véreuses et que la recette tombe à l’eau, ne soyez pas trop triste ! Voici deux super-idées (salées) pour ne pas gaspiller les noix de cajou que vous aviez trempées la veille :

Congelez vos cerises

Lors de la congélation des cerises, et si votre congélateur vous le permet, privilégiez l’emploi d’une plaque, puis placez les cerises dans un sac congélation.

Ainsi les cerises ne colleront pas entre elles. Et lors de la décongélation vous pourrez verser dans le plat juste ce qu’il faut pour faire une seule couche de cerises sans même avoir à les décongeler.

L’autre solution étant de faire des petites portions de 250 à 300 g et ainsi faciliter la décongélation.

Nutrition et Santé sans gluten

Mis à part si vous souffrez d’intolérance ou d’allergie à l’oeuf, il n’y a pas de contre-indication qui vous oblige à cuisiner sans !

La noix de cajou présente un certain nombre d’attraits, à commencer par son goût rond et plein en bouche, qui rappelle un produit laitier ou crémeux.

Sa richesse en fibres pourra contribuer à abaisser l’index glycémique malgré le sucre naturellement présent dans les fruits et celui ajouté au flan.

Cette recette reste un défi en raison de la liste des ingrédients qu’elle évite (gluten, oeuf, lait, soja).

Vue de près, la photo reste très appétissante. On s'y croirait vraiment. Cela donne aussi l'occasion de voir cette magnifique recette de clafouti aux cerise !

Même sans gluten ni lait ni oeuf, la recette est très appétissante. On croirait vraiment à un clafoutis aux cerises tout ce qu’il y a de plus classique !

Vos commentaires ?

J’espère que cette recette de clafouti à la cerise vous plait ! Comme toujours, n’hésitez pas à la partager !

Si l’idée de faire une recette de dessert sans lait (ni produit laitier), ni oeuf, et comme toujours sans gluten, vous surprend, vous ravi, ou vous laisse perplexe, faites moi part de vos commentaires sous l’article !

Je suis curieux de connaitre votre avis et votre retour d’expérience sur cette recette.

Et si vous avez d’autres idées de flan pour un clafouti sans oeuf, partagez-les dans les commentaires !

 

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Publié dans plat facile à faire, recette sans gluten Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire