recette : rocher coco sans gluten, sans lait… et sans four !

recette-sans-gluten-sans-lait-AVEC-oeuf-sans-soja-sans-fruit-a-coquelogo-agriculture-biologique

  • type de recette : DESSERT
  • niveau : facile
  • préparation : 5-10 minutes
  • cuisson : 15 minutes à la vapeur
  • période idéale : pour toutes les saisons – Noël sans gluten

Rocher coco sans gluten, sans lait (et sans four !!)

J’ai depuis très longtemps l’habitude de faire cette recette facile et rapide de rocher coco, et cela remonte à une période bien avant mon changement d’alimentation pour une cuisine sans gluten !

Le rocher coco est une petite mignardise à la noix de coco qu’on appelle aussi rocher congolais, ou tout simplement congolais. Ce gâteau coco sans gluten possède une belle texture granuleuse et moelleuse.

Pour moi les rochers coco sans gluten trouveront leur place en tant que dessert de Noël que j’affectionne tout particulièrement !

Dans leur version cuite au four, les rochers coco ont une texture fondante et croquante incontournable pour les adeptes de la noix de coco. Mais dans mon cas, la recette de cette pâtisserie est (curieusement) sans four ! Donc ici le résultat est un excellent rocher coco moelleux !

Dans tous les cas, cette recette simple est inratable ! Elle demande très peu de temps, peu d’ingrédients. Pourtant les rochers coco ne sont pas sans intérêt, et sont une belle source de plaisir sans gluten !

Je précise ici qu’il existe une adaptation de boules-coco sans oeuf de cette recette pour ceux qui ont besoin de contourner cette restriction en plus du gluten et des produits laitiers.

J’espère que vous serez séduit(e) par la douceur fondante de la noix de coco dans cette variante sans gluten (aussi sans lactose, sans caséine). Et puis l’adaptation sans gluten est vraiment simple !

Savez-vous pourquoi j’ai décidé de réaliser cette recette de gâteau sans four ?

Je vous explique tout cela à travers une anecdote amusante.

recette de congolais ou rocher noix de coco sans gluten sans lait et sans four

Plongée au coeur des rochers coco sans gluten !

Une recette de rocher coco sans gluten et sans four ?

Pour une recette d’une telle simplicité, je me suis lancé dans l’aventure tranquillement. J’avais déjà l’eau à la bouche rien qu’à penser au résultat croustillant et moelleux… En plus nous étions invités chez des amis, et je voulais préparer un petit quelque chose pour ne pas arriver sur place les mains vides !

J’ai retroussé les manches avec enthousiasme et motivation. Et je me suis mis à préparer la pâte comme j’en avais l’habitude.

Tout était fin prêt. Quand tout à coup : c’est le drame ! Mon four ne fonctionne pas !

Pire encore, le courant disjoncte à chaque tentative de préchauffer ce maudit four !

Comme c’est un petit four d’appoint, je le débranche pour le tester ailleurs : même résultat ! La catastrophe !

Je me voyais déjà arriver les mains vides chez nos amis. Non, décidément, je ne pouvais pas m’y résoudre !!

Je vous épargne la description de ma colère, et des quelques gros mots que j’ai (parait-il) pu prononcer lorsque j’ai vu mon rêve de merveilleux dessert sans gluten s’envoler en fumée.

Quelques aller-retour à piétiner dans la cuisine plus tard…

Tant pis, je jette tout ! Sans four, c’est même pas la peine !

Rien qu’à penser de devoir franchir la porte d’une boulangerie ou d’une pâtisserie (avec gluten), acheter un dessert pour ensuite regarder les autres se faire plaisir sans moi… Non, vraiment, ce n’était pas envisageable !

Je devais trouver quelque chose, mais je n’avais pas le temps ni les ingrédients pour préparer autre chose ce jour-là…

Et puis dans un dernier élan de créativité, j’ai eu cette idée amusante qui m’a sauvée.

Plutôt que de tout jeter bêtement, je vais tenter une cuisson au cuit-vapeur, puisque lui fonctionne…

Résultat, non seulement j’ai sauvé ma préparation de rocher coco sans gluten, mais j’ai aussi sauvé l’honneur en apportant mon dessert comme prévu.

Nos amis n’étaient pas « sans gluten », et pourtant ils ont tout manger, et ils en ont redemandé ! Je suis donc plutôt confiant de partager cette recette avec vous aujourd’hui ! Vous devriez avoir du succès vous aussi…

ps. pour les gourmand(e)s, pensez à doubler les quantités !

Ingrédients

pour 4 personnes:

  • 220 g de noix de coco râpée (taille « medium » dans mon cas)
  • 140 g de sucre en poudre (dans mon cas : 70 g de sucre de fleur de coco et 70 g de xylitol)
  • 20 g de farine de manioc
  • 20 g de lait de riz
  • 20 g d’huile d’olive
  • 2 oeufs

Matériel

  • 1 cuit-vapeur ainsi qu’un récipient (sans grille) à placer à l’intérieur des paniers (comme un plat à gratin en verre ou en céramique, etc.)

Préparation

1. Dans un saladier, mélangez la noix de coco râpée, le sucre ( pour moi le sucre de fleur de coco et le xylitol) et la farine de manioc

2. Ajoutez le lait de riz, l’huile d’olive et les oeufs battus, mélangez bien puis laissez reposer un peu au frais (dans mon cas, j’ai laissé reposer une demi-heure)

3. Prélevez une grosse cuillère à café bien bombée de pâte (voire un peu plus) et formez des boules en roulant la préparation entre vos doigts

4. Disposez les rochers coco dans un plat à déposer sur la grille du panier de votre cuit-vapeur, et faites cuire 15 minutes à la vapeur

5. Laissez refroidir avant de détacher vos gâteaux du plat avec un couteau !

Une belle présentation en pyramide de rochers coco sans gluten

Une recette de congolais sans gluten et sans lait présentée en pyramide de rochers coco sans gluten ! Cette pâtisserie très moelleuse et fondante a été réalisée sans four !!

Vos boules/rochers coco risquent d’attacher un peu au fond du plat, à cause du sucre qui peut couler et se figer ensuite. Alors après avoir laissé refroidir suffisamment, décollez-les simplement à l’aide d’un couteau ou d’une spatule !

Puisque la cuisson s’est faite au cuit-vapeur, n’attendez pas un résultat croustillant. Par contre point de vue moelleux, cette recette donne un résultat incomparable !

Note sur l’utilisation de l’oeuf dans cette recette

  • Pour les personne présentant une allergie véritable (avec ou sans test d’allergie à l’appui) : le risque de réaction grave existe (choc anaphylactique), donc l’oeuf est à bannir ! Pour votre santé, demandez conseil à un allergologue.
  • D’ailleurs, j’ai bien indiqué la présence d’oeuf dans cette recette à l’aide du logo de l’oeuf dans son coquetier au début de l’article !!
  • Pour les personnes intolérantes à l’oeuf de poule (sans allergie véritable), pourquoi ne pas tenter de vous procurer des oeufs de canne, ou des oeufs de caille ? Il se pourrait que vous supportiez ces oeufs de composition différente de l’oeuf de poule !
    • Les oeufs de canne sont généralement de même taille que les oeufs de poule de plus gros diamètre, et la quantité de jaune un peu plus importante en proportion
    • Si vous prenez des oeufs de caille, sachez déjà qu’il n’existe pas d’oeufs de caille bio à l’heure où j’écris ces lignes (j’espère que cela changera dans le futur !). Ensuite, pour l’équivalent d’un oeuf de poule, il vous faudra 6 oeufs de caille, donc pour la recette d’aujourd’hui, procurez-vous 12 oeufs de caille. Vous vous rendrez vite compte que l’ouverture des oeufs de caille crus est plutôt compliquée sans le matériel approprié. C’est tout à fait possible avec un peu d’entrainement, mais cela reste laborieux, même avec l’habitude… C’est pour cela que je vous signale qu’il existe des ciseaux spéciaux destinés spécialement à ouvrir les oeufs de caille (très propres, rapide et efficace !!).
  • Sachez que j’ai travaillé pour vous proposer aussi une version sans oeuf de cette recette.

Astuces

  • Je ne sais pas si je peux prétendre que je m’y connais en manioc, mais en tous cas une choses est certaine, j’aime beaucoup travailler avec la farine de manioc ! Vous pouvez la remplacer par de la fécule de pomme de terre, sans aucun problème !
  • Pendant la préparation, j’indique de laisser reposer quelques minutes à une demi-heure pour laisser le temps à la noix de coco râpée de s’imprégner de liquide. C’est plus une habitude qu’une vraie nécessité ici, par contre pour une cuisson au four, je trouve que cette étape est utile pour donner suffisamment de moelleux !
  • La recette de base utilise uniquement le blanc d’oeuf comme liant. Mais comme on n’a pas toujours le temps de prévoir autre chose à faire avec le jaune restant, je vous confirme qu’un oeuf entier battu va très bien aussi pour réussir cette recette…
  • Pour ce qui concerne le sucre : je me suis servi d’un mélange de sucre de fleur de coco et de xylitol, vous pouvez bien entendu choisir d’autres produits sucrants, si possible en poudre/cristaux, car les produits sucrants en « sirop » (de type sirop d’agave, miel, sève de kitul, sirop d’érable) sont liquides à température ambiante et conviennent mal pour cette recette à la vapeur !
  • Il faut un peu d’entrainement pour pouvoir donner d’autres formes à vos rochers coco. Vous pourrez donner une forme pointue ou pyramidale en pinçant avec vos doigts (ou bien avec une poche à douille). J’ai aussi testé des « rochers » en forme de petits palets, que j’ai formés avec les doigts. Vous pourrez aussi tenter de presser des formes avec un moule emporte-pièce, etc…
  • Rien n’empêche de changer cette base en ajoutant un peu de poudre de cacao, ou de la poudre d’amande, de noisette, etc. pour ceux qui peuvent/veulent varier les plaisirs.
recette rocher coco sans gluten sans lait sans four fondant et moelleux

Vus de près, ces rochers coco sans gluten ont un côté caramélisé, sans pour autant avoir les conséquences néfastes pour la santé du caramel ! Ceci a été rendu possible en partie grâce au mode de cuisson à la vapeur !

équilibre alimentaire

La noix de coco

Ce fruit exotique vient du cocotier (de son nom latin cocos nucifera), une espèce de palmier. La noix de coco est riche en minéraux tels que :

  • le potassium
  • le fer
  • le magnésium
  • le phosphore
  • le cuivre
  • le zinc

Le sucre

  • Les desserts de ce type devraient rester une exception plutôt qu’une habitude, je pense…
  • L’avantage de mon choix en produits sucrants permet d’obtenir un résultat plus « équilibré en sucre », là où ce genre de recettes donnent généralement un apport en sucre très important. J’ai justement choisi des sucres aux indices glycémiques plus faibles que le sucre blanc pour éviter des pics de glycémie :
    • Le sucre de sève de fleur de cocotier (aussi appelé sucre de coco, ou sucre de fleur de coco) est naturellement coloré. Il se rapproche de la cassonade par son goût bien marqué et très agréable, tout en étant moins sucré que le saccharose (qu’on retrouve dans le sucre blanc) : son indice glycémique est de 24,5 (alors que le sucre blanc a un indice glycémique de 70)
    • Le xylitol, quant à lui, est un sucre très léger, au goût neutre. il est issu de la sève du bouleau. Il possède un indice glycémique de seulement 7 !!
  • L’autre avantage de mon choix en sucres, c’est de permettre d’apporter des sels minéraux en grande quantité par rapport à un sucre raffiné :
    • Le sucre de fleur de coco vous apportera aussi des vitamines du groupe B, en plus du potassium, du zinc et du fer en quantités non-négligeables !!
  • Enfin, je signale que le xylitol guérit et répare. C’est un sucre anti-carie !! Il réduit le risque de caries et  celles déjà formées !! Oui vous avez bien lu !

Attention toutefois pour la consommation du xylitol d’éviter de dépasser 30 g par jour chez les enfants, et 50 à 70g par jour chez l’adulte, au risque de subir quelques troubles digestifs.

En effet, le xylitol fait partie de ce qu’on appelle les FODMAPs (« Fermentable Oligo-, Di-, Mono-saccharides And Polyols »). Heureusement dans ma recette je me limite à 70 g, donc vous pourriez peut-être même tout manger tout(e) seul(e), cela ne devrait pas trop porter à conséquences… Cela dit, essayez de rester raisonnable malgré tout, et ajustez à votre niveau de sensibilité !!

La cuisson à la vapeur pour les pâtisseries

La réaction de caramélisation

La caramélisation est une technique culinaire qui consiste à transformer le sucre contenu dans un aliment pour en faire une longue chaîne (on parle de polymérisation) dont le résultat est une couleur brune et un goût de noix.

Attention cela ne signifie pas que cette réaction va brûler ni carboniser le sucre. C’est le simplement le processus par lequel on produit le caramel (d’où son nom).

Pour le sucre blanc (le saccharose) il faut dépasser les 160°C et rejoindre plus de 180°C pour que cette réaction se produise.

Dans le cas de ma recette cette réaction de caramélisation ne peut pas avoir lieu. La raison est toute simple…

Une cuisson douce pour un résultat tendre et moelleux

Mon choix de mode de cuisson à la vapeur est intéressant pour la santé car la température de cuisson ne dépasse pas 100°C, et la cuisson est douce.

Dans le cas de ce rocher coco sans gluten, l’apport du sucre de fleur de coco donne un côté caramélisé, alors même que la réaction de caramélisation (connue pour être néfaste pour la santé) ne peut pas avoir lieu !

gros plan sur ma recette de rocher coco sans gluten sans lactose sans caséine, et aussi sans four !!

Vu de très près le résultat de mon rocher coco sans gluten est très moelleux et fondant grâce à cette cuisson à la vapeur.

Conseils

  •  Pour la conservation, j’aurais bien aimé vous donner quelques informations à titre indicatif, mais mes rochers coco sans gluten n’ont pas tenu assez longtemps…
  • Plus sérieusement, ces gâteaux sont sucrés et humides après cuisson contrairement aux rochers coco au four, donc je recommande de les conserver au frais/réfrigérateur et de les consommer rapidement (disons dans les 2 à 3 jours), par précaution.

Testez et partagez !

Si cette idée simple de recette rocher coco sans gluten et sans four vous plait, testez-là ! Et si le résultat vous plait, pensez à partager la recette !

 

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Sujets abordés dans cet article

  • Recette Facile sans Gluten
  • rochers coco sans cuisson
Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , ,
6 commentaires sur “recette : rocher coco sans gluten, sans lait… et sans four !
  1. Joëlle dit :

    Bonsoir Marc,

    Je ne parviens plus à trouver de farine de manioc, seulement de la fécule de tapioca, ce qui n’est pas la même chose. J’en suis d’ailleurs très ennuyée (terminé mon super pain à la farine de manioc et d’amarante ). Pour ces rochers, par quoi peut-on la remplacer?
    Merci d’avance pour ton retour.

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Joëlle,

      Il existe un grand nombre de farines sans gluten capables d’apporter ce petit effet liant qui permet au rocher coco sans gluten de se tenir.
      Pour rester dans les fécules, j’aurais tendance à proposer fécule de pommes de terre, encore une fécule de maïs si le maïs est supporté, mais habituellement je ne recommande pas de privilégier le maïs pour différentes raisons que je ne veux pas prendre le temps de détailler ici pour garder mon commentaire bref, il y a aussi une autre farine un peu exotique qui fonctionne très bien pour lier : l’arrow root.
      Amicalement,
      Marc

  2. Meriel dit :

    Bonjour,

    J’ai une question concernant le xylitol. Si je comprends bien, il est fait à base d’une plante ? Mais est-ce que le produit reste-t-il naturel ou est-ce que c’est quelque chose qui a été raffiné ? (Je pense à la stevia, qui est une plante verte, mais le produit qu’on trouve souvent est blanc, et n’a rien à faire avec la vrai stevia.) Pourriez-vous m’expliquer un peu, svp?

    Merci beaucoup et bonne journée,

    Meriel

    • Marc Welter dit :

      Chère Meriel,

      Oui, le xylitol est extrait de l’écorce d’un arbre, le boulot, qui en contient naturellement. Pour l’extraire et pour en faire des cristaux il y a un processus de raffinage. C’est un type d’édulcorant qui diminue la valeur calorique en sucre (comme la stevia) et qui donne un léger goût frais en bouche pour un index glycémique extrêmement faible.
      Si vous cherchez à réduire les apports en sucre c’est une option possible, à condition d’éviter de dépasser 30-40 g par jour selon les dernières recommandations de santé.
      J’espère que cela vous donne déjà quelques éléments de réponse.
      Si vous souhaitez que je parle de ce produit sucrant plus en détail, n’hésitez pas à me le faire savoir en répondant à ce commentaire et je prendrai du temps pour en faire un sujet d’article !
      Amicalement,
      Marc

  3. Lili dit :

    Et sans les dents (en référence à la blague carambar… ;p) ?? Beau rattrapage, bravo ! J’ai une amie qui cuit ses gâteaux ainsi, va falloir que j’essaye. 🙂 Tes rochers donnent envie de tester, ça, c’est certain ! ^^
    J’aime beaucoup aussi ta créativité côté farines (Manioc, mmm !). 🙂
    Bravo Marc ! ^^
    Très bonne journée,
    Lili

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Lili !
      Merci pour ton passage ici et ton message !
      Pour la créativité c’est presque une question de survie : quand on a des contraintes qu’on s’impose par choix ou forcées, il faut réagir. C’est vrai que personnellement, je me fais même de plus en plus souvent plaisir à jouer avec les contraintes…
      Au fait les vegans, ça mange du carambar ?
      Amicalement,
      Marc

Laissez un commentaire