Rocher coco sans gluten sans lait et sans oeuf



Juste avant d'entrer dans le sujet principal de cette page, je voulais vous dire que j'ai peut-être quelque chose qui pourrait vous aider si vous débutez sans gluten.

Plus d'infos à ce sujet à la fin de l'article...

Maintenant, pour ce qui concerne le sujet qui nous préoccupe...

recette-sans-gluten-sans-lait-sans-oeuf-sans-soja-sans-fruit-a-coquelogo-agriculture-biologique

 

 

  • type de recette : DESSERT
  • niveau : facile
  • préparation : 5-10 minutes
  • cuisson : 15 minutes à la vapeur
  • période idéale : pour toutes les saisons – Noël sans gluten

Rocher coco sans gluten, sans lait, sans oeuf… et sans four !!

Voici un défi intéressant à relever : réaliser une recette simple, facile et rapide, pour un dessert à la fois sans gluten (comme toujours sur le blog), sans lait (comme toujours sur le blog aussi), sans oeuf (comme très souvent ici), et même sans four (ça c’est plus original…) !!

J’avais expliqué dans une précédente recette pourquoi je me suis mis à cuisiner un dessert sans four !

Dans cette recette de rocher coco sans gluten sans lait et sans four, j’ai revisité cette mignardise à la noix de coco (qu’on appelle aussi rocher congolais, ou simplement congolais) en testant une cuisson sans four, à l’aide d’un cuit-vapeur.

Le résultat a dépassé mes espérances, les rochers à la noix de coco étaient moelleux et leur texture ultra-fondante ! D’ailleurs j’avais rarement goûté un dessert qui soit dans le même temps si simple à faire (vraiment inratable si vous suivez les instructions), et si original. Comme quoi il suffit parfois de peu pour une cuisine créative sans gluten !

Il est possible d’obtenir un côté fondant noix de coco, sans gluten tout en évitant l’oeuf ! Je trouve le goût de ce dessert sans gluten encore plus délicat que la version avec oeuf.

Je vous laisse découvrir les détails de cette nouvelle idée de recette de rocher coco « vegan ».

pyramide de boules coco - rocher coco sans gluten sans lait sans oeuf et sans four - congolais moelleux

Voici une variante de rocher coco sans gluten ultra moelleux en forme de boule ! Une recette très simple pour une mignardise sans gluten, sans lait, sans oeuf, et sans four !

Petite anecdote amusante

J’ai préparé cette recette de rocher coco en même temps qu’une version au four beaucoup plus classique (j’en reparlerai !).

Et bien, quand j’ai fait goûter les deux, vous devinez quelle recette a eu le plus de succès ?

Et oui ! La recette que vous venez de lire ici dans sa version sans four et sans oeuf !

Encore mieux, lorsque j’ai demandé ce qui change entre les deux types de desserts (à part la cuisson), j’ai eu des éloges pour la version sans four et sa délicatesse.

Vous avez devinez pourquoi j’ai été très surpris par cette réponse ?

Tout simplement parce que les ingrédients et proportions de ces deux recettes étaient absolument identiques.

Et j’ai effectivement confirmé, en goûtant moi-aussi, que la variante de recette au cuit-vapeur apporte un goût vraiment très intéressant et agréable en bouche. La texture moelleuse remporte également un succès plus important que la version croustillante au four…

Ingrédients

pour 4 personnes:

  • 220 g de noix de coco râpée (taille « medium » dans mon cas)
  • 70 g de sucre de fleur de coco
  • 70 g de xylitol
  • 20 g de farine de manioc
  • 20 g de lait de riz
  • 20 g d’huile d’olive
  • 2 cuillères à café (8g) de graines de chia moulues*
  • 8 cL (80 g) d’eau

* Pour découvrir en détail les propriétés très intéressantes de la graine de chia, j’ai écrit un article entièrement dédié aux solutions utilisant la graine de chia pour remplacer l’oeuf dans les gâteaux. J’y explique aussi comment préparer les graines de chia moulues.

Matériel

  • 1 cuit-vapeur ainsi qu’un récipient (sans grille) à placer à l’intérieur des paniers

J’utilise par exemple un petit plat de type « plat à gratin » qui rentre dans mon cuit-vapeur.

Préparation

1. Placez les 2 cuillères à café de graines de chia moulues dans un bol, ajoutez l’eau, mélangez un peu puis laissez le gel mucilagineux se former pendant quelques instants (1 à 5 minutes suffisent)

2. Dans un saladier, mélangez la noix de coco râpée, le sucre de fleur de coco, le xylitol et la farine de manioc

3. Ajoutez le lait de riz, l’huile d’olive et la préparation gélifiée à base de graine de chia moulue, mélangez bien

3bis. [optionnel] Laissez reposer un peu au frais (dans mon cas, j’ai laissé reposer une demi-heure).

4. Prélevez une grosse cuillère à café bien bombée de préparation (voire un peu plus) et formez des petites boules en roulant la préparation délicatement entre vos doigts

4. Disposez les boules à la noix de coco dans un plat à déposer sur la grille du panier du cuit-vapeur, et faites cuire 15 minutes à la vapeur

5. Laissez refroidir avant de détacher vos gâteaux du plat avec un couteau !

Bonne nouvelle ! Contrairement à la recette à base d’oeuf, j’ai remarqué que les boules / rochers coco n’attachent pas au fond du plat !

Ces mignardises rappellent de loin une sucrerie au nom d’un célèbre peintre italien qu’on s’offre habituellement autour de Noël (ou alors pour garantir le succès des soirées de l’Ambassadeur comme dans la pub pour ceux qui connaissent 😉 ).

Grâce à cette recette vous pourrez clore votre repas et en particulier votre menu de Noël sans gluten par une petite douceur fondante à la noix de coco. Succès garanti !

A noter aussi que cette recette est parfaitement compatible avec la cuisine végétalienne / vegan pour ceux que cela intéresse.

Je trouve que le goût a quelque chose de très délicat accompagné d’un arrière-goût agréable, complexe et surprenant qui vient certainement de la graine de chia. Très étonnant, d’ailleurs, quand on connait la liste minimaliste des ingrédients !

boules coco - rocher coco sans gluten sans lait sans oeuf et sans four - congolais

La cuisson au cuit-vapeur donne un résultat très moelleux à ces rochers à la noix de coco. Le goût de ce dessert est subtil et original, peut-être grâce à l’absence d’oeuf qui laisse les autres ingrédients s’exprimer à travers cette cuisson douce !

Astuces

  • Durant la recette, je laisse reposer quelques minutes voire une demi-heure pour laisser le temps à la noix de coco râpée de s’imprégner de liquide. C’est plus une habitude qu’une vraie nécessité ici, mais je trouve que cela aide un peu à lier les ingrédients pour un meilleur résultat.
  • La farine de manioc (c’est-à-dire de la fécule, donc essentiellement de l’amidon) possède des caractéristiques liantes intéressantes. On peut se servir de fécule de pomme de terre en remplacement à l’identique. Par contre, fortement défavorable à l’utilisation du maïs, je n’utilise pas de fécule de maïs pour plus de sécurité (bien que supporté par bon nombre de malades coeliaques, le maïs contient malheureusement une forme de « prolamine », complexe protéique dont le gluten est aussi un représentant).
  • N’hésitez pas à corriger la consistance en ajustant les quantités : si la préparation est trop liquide ajoutez de la noix de coco râpée, et si elle est trop sèche, ajoutez juste un tout petit peu de lait végétal (lait de riz dans mon cas).
  • Dans cette recette j’utilise le sucre de fleur de coco et le xylitol. Libre à vous de choisir d’autres produits sucrants, si possible en poudre/cristaux, car les produits sucrants en « sirop » (de type sirop d’agave, miel, sève de kitul, sirop d’érable) sont liquides à température ambiante et ne me semblent pas très indiqués pour cette recette à la vapeur !
  • J’ai remarqué que la préparation est un peu fragile pour pouvoir réellement rouler des boules dans le creux de la main. Pour réussir à former de belles boules coco régulières, je leur donne leur forme définitive directement dans le plat de cuisson en formant un petit tas que je pince entre les doigts tout en tournant un peu en même temps, jusqu’à donner la forme que je souhaite.
  • Rien n’empêche de modifier cette base en ajoutant un peu de poudre de cacao, ou de la poudre d’amande, de noisette, ou d’autres ingrédients de votre choix !

équilibre alimentaire

La graine de chia

Cette graine vient des Aztèques où elle occupait une grande place dans leur alimentation. Elle contient une grande quantité de fibres, beaucoup de minéraux et plusieurs anti-oxydants. Et puis, le plus intéressant est la présence d’acide linolénique, un acide gras de la famille des « fameux » oméga-3.

La graine de chia en détail, c’est :

  • 30 à 35% de lipides dont plus de la moitié sont des oméga 3
  • Un apport en bonnes graisses
  • Des protéines végétales complètes
  • Une bonne source d’anti-oxydants
  • Une source intéressante de Sodium, Calcium, Manganèse, Potassium et Phosphore
  • Des fibres alimentaires qui aident à la digestion

Pour cette recette sans gluten, sans lait, sans oeuf, et tellement simple à faire, le seul obstacle est de trouver des graines de chia (de plus en plus facile dans les magasins bio, ou alors en quelques clics sur internet).

Ces graines sont en général un peu chères (généralement rapprochant les 10€ les 400-500 g, au moment d’écrire ces lignes), mais considérez qu’avec 4 g de graines moulues on peut remplacer un oeuf, un sachet de 400 g à moins de 10 € (en France) peut substituer l’équivalent de 100 oeufs pour le prix de 2 douzaines d’oeufs (bio)…

Une cuisson douce pour un résultat tendre et moelleux

J’ai choisi une cuisson à la vapeur, idéale pour la santé, puisque la température de ce mode de cuisson ne dépasse pas 100°C et la cuisson est douce.

Pour cette recette de rocher coco sans gluten sans lait, sans oeuf, l’apport du sucre de fleur de coco apporte une touche caramélisée, alors même que la réaction de caramélisation (mauvaise pour la santé) n’a pas lieu en dessous de 100°C !

J’en ai déjà parlé en détail ici !

Conseils

Conservation

  • Ces gâteaux sont sucrés et renferment une quantité d’eau assez importante après cuisson contrairement aux rochers coco au four, donc je recommande de les conserver au frais/réfrigérateur et de les consommer rapidement (disons dans les 2 à 3 jours), pour empêcher l’apparition de moisissure etc..

Laissez vous tenter et dites moi ce que vous en pensez dans les commentaires !

Cette mignardise fera un dessert idéal pour finir votre repas de Noël sans gluten sur une belle note moelleuse !

Alors, si l’idée de cette recette de rocher coco sans gluten et sans oeuf vous a plu, n’hésitez pas à vous lancer, elle est hyper facile à faire pour un moelleux et un goût délicat et original.

Je suis curieux de lire vos réactions et retours d’expérience dans les commentaires !

A très vite pour ma prochaine recette sur le blog-sans-gluten.com !



Pour en revenir rapidement à ce que je vous écrivais en tout début d'article...

Je ne sais pas si vous avez besoin d’une méthode pour débuter sans gluten rapidement.

Je ne sais vraiment pas si tout se passe déjà bien dans votre cuisine et dans votre santé, ou si au contraire vous avez besoin d’un coup de pouce urgent.

Peut-être que vous n’en avez pas besoin…

Mais au contraire, si vous avez parfois l’impression qu’il vous manque quelque chose, alors je vous ai préparé ça :  

 CLIQUEZ pour avoir votre accès :

http://blog-sans-gluten.com/nj83pl  

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Sujets abordés dans cet article

  • remplacer oeufs dans rocher coco
  • rocher coco sans oeuf ni lait
  • rocher coco sans sucre
  • rochet coco san oeuf ni four
Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , ,
7 commentaires sur “Rocher coco sans gluten sans lait et sans oeuf
  1. cathy dit :

    Bonjour Marc et merci pour ta recette bien tentante peux-tu m’en dire plus sur le xylitol ? jamais entendu ni vu

    • Sophie H dit :

      Merci Marc pour cette recette que j’essaierai peut-être sans Xylitol (car procédé d’hydrogénation me semble t’il (cf wikipédia) donc cela m’inquiète)

      Pour Cathy, vous pouvez aller voir le lien suivant :
      http://www.consoglobe.com/xylitol-bon-substitut-sucre-cg/2
      J’en retiens qu’il ne faut surtout pas en donner aux chiens (des restes de rochers cocos ci-dessus 🙂

      • cathy dit :

        merci Sophie pour le lien 🙂

        • Marc Welter dit :

          Chère Cathy,

          Pour ta demande sur le xylitol, j’espère que les infos partagées ici répondre à ton interrogation et satisfont ta curiosité.
          Sinon, n’hésites pas à soulever d’autres questions…
          Amicalement,
          Marc

      • Marc Welter dit :

        Chère Sophie,
        Merci pour cette réponse, le lien et les infos partagées.
        Je suis d’accord sur tout sauf concernant votre remarque sur le procédé d’hydrogénation.
        Attention d’éviter les amalgames, le problème principal du procédé d’hydrogénation vient des graisses hydrogénées nocives pour la santé, pas de l’hydrogénation en générale, et en l’occurrence ici hydrogénation produisant au final un polyol (molécule possédant à la fois les fonctions alcool et sucre, sans aucun lien avec les graisses hydrogénées).

        Les polyols (donc le xylitol) sont ce qu’on appelle des FODMAPs, un type de sucres source de désagrément digestifs quand on en mange en trop grande quantité et/ou qu’on a un intestin siège d’inflammation chronique en particulier.

        Concernant les effets sur le chien, le risque d’intoxication est réel par induction d’une libération massive d’insuline, pouvant conduire à une hypoglycémie sévère, voire des dégâts irréversibles sur le foie dans les cas les plus graves. Ce mécanisme est propre au chien (et chat) mais n’est en aucun cas généralisable à l’homme.

        Le xylitol possède aussi un certain nombre de bienfaits très intéressants pour les personnes cherchant à réduire l’impact glycémique de leur alimentation (je détaillerai probablement dans un article futur à ce sujet car il y en aurait beaucoup à dire, finalement).
        Et puis le xylitol donne un petit goût sucré, et rafraîchissant que je trouve assez intéressant.
        Il n’y a pas d’effet toxique du xylitol connu chez l’homme à ce jour.
        Le fructose, par exemple, présente bien plus de risques pour notre santé sur le long terme que le xylitol, à mon humble avis.
        Ceci dit, je n’utilise pas si souvent du xylitol au quotidien dernièrement (et je n’ai pas de chien)…
        Encore merci pour votre contribution et votre intérêt.
        Amicalement,
        Marc

Laissez un commentaire