{vidéo} Episode #4 : La nutrition santé globale avec Jacques B. Boislève

Au coeur de la vidéo que je vous présente aujourd’hui, mon invité Jacques B. Boislève et moi partageons avec vous une réflexion très profonde et importante sur les approches thérapeutiques.

La question du gluten est évidemment un sujet important sur le blog-sans-gluten. Toutefois, il est parfois important d’élargir le débat et de prendre un peu d’altitude pour une vision d’ensemble plus ouverte sur la nutrition santé.

 

Cet entretien vidéo prolonge la réflexion d’un précédent article très important où je vous parlais de mon vécu et de mes galères vis à vis d’une problématique essentielle sur mon blog, l’intolérance alimentaire : symptômes qui pourrissent la vie.

Mais avant de plonger dans le détail de tout cela, je voudrais revenir un instant sur mon invité…

La nutrition santé globale avec Jacques Boislève

L’épisode #4 de ma chaîne Sans Gluten et Sans Lait est enfin disponible !

Dans cette vidéo, j’ai eu le plaisir et l’honneur de donner la parole à Jacques B. Boislève.

Jacques est Docteur en Pharmacie, il a une formation de biologiste ainsi qu’une formation universitaire en psychologie.

Il est auteur du site Santé-Vivante.fr. Il est aussi et surtout un formateur exceptionnel, spécialisé en nutrition et santé globale que j’ai eu l’immense chance de côtoyer en tant qu’élève.

L’approche de Jacques m’a apporté beaucoup dans la démarche d’ouverture que j’ai voulue à travers mon blog-sans-gluten, mais aussi pour ma propre progression de la compréhension de l’importance de l’alimentation et des problèmes d’intolérance alimentaire.

Nous en parlons, ainsi que de plein d’autres choses passionnantes dans la vidéo qui suit !

Dans cet épisode, Jacques B. Boislève nous parle

  • d’approche thérapeutique
  • de rigueur scientifique
  • d’ouverture.

Il nous donne un aperçu de ce que signifie un accompagnent en nutrition et santé globale.

Jacques a très gentiment accepté de relever le défi de répondre à mes questions !

Dans cet épisode voici ce que vous apprendrez

nutrition santé globale avec Jacques B. Boislève et Marc Welter - blog sans gluten

Jacques B. Boislève est formateur. Il nous explique les notions-clés de la nutrition – santé globale. Comment les approches complémentaires à la médecine académique peuvent-elles vous aider à faire face à des difficultés de santé ?

L’APPROCHE MÉDICALE CLASSIQUE ET SES LIMITES

Vous connaissez déjà l’approche médicale classique lorsque vous êtes suivi(e) par votre médecin.

Il vous interroge sur vos symptômes, vous examine et tente de définir un « tableau clinique ».

Il utilise aussi des analyses biologiques (par exemple : prises de sang pour analyses variées, analyses de selles, etc.; la liste est longue), d’imagerie médicale ou d’autres techniques encore, pour confirmer et poser un diagnostic.

Ensuite vous êtes soigné en fonction de ce diagnostic.

Maintenant, considérons un instant que les symptômes, vous les avez, tout le monde a pu le constater, mais que le diagnostic ne vient pas. Les analyses de sangs reviennent négatives pour les paramètres qui ont été testés.

Cette situation semble peu banale dans notre monde moderne où l’on a parfois l’impression que la Médecine et la Science font chaque jour de nouvelles avancées et prouesses techniques. Nous sommes habitués à voir les limites du savoir repoussées toujours plus loin. Pourtant nous savons si peu de choses…

Il est généralement difficile pour un médecin armé de plus de 9 ans de formation, et souvent beaucoup plus d’années de pratique médicale, de vous annoncer que vous êtes dans une impasse médicale et qu’il ne peut pas vous aider.

Nous ignorons d’où viennent vos symptômes

Les analyses montrent que vous allez bien, c’est incompréhensible

Ou encore ce genre de remarques bien trop fréquentes en cabinet de consultation

Vous traversez une période de stress

C’est dans votre tête

Dans ces moment-là on se sent fragile, blessé et démuni, on se sent parfois trahi aussi. Evidemment, on ignore totalement quelle devrait être la prochaine étape.

Ce qu’on peut faire ensuite, fait partie des sujets centraux de l’entretien que j’ai eu avec Jacques B. Boislève.

UN APERÇU DES SUJETS DONT NOUS PARLONS

Jacques B. Boislève répond à mes questions à propos de la nutrition santé globale.

Voici donc un avant-goût de ce dont nous parlons dans la vidéo.

Une des grandes questions de la santé et des maladies chroniques :

  • Y a-t-il vraiment des causes qui déterminent les problèmes, ou y a-t-il quelque chose de plus complexe, c’est-à-dire un ensemble de circonstances ?

D’autres questions se bousculent :

  • Qu’est-ce qui est important ? Est-ce que c’est le problème que l’on traite ou est-ce que c’est la façon dont on le traite ?
  • Qu’est-ce qui est le mieux pour moi ? Et, qu’est-ce que j’entreprends ?
  • À partir du moment où je sais que si je vais dans l’éviction totale, je vais mieux, mais je perds ma vie sociale, qu’est-ce que je préfère ?
  • Pourquoi va-t-on préconiser telle solution à telle personne ?

Toutes les réponses sont dans l’épisode #4 de ma chaîne et intitulé « EP#4 – La nutrition santé globale avec Jacques Boislève » !

Comme vous le voyez, nous avons discuté en profondeur de ce que représente une approche thérapeutique tournée vers la nutrition et la santé globale.

Je vous invite à bien regarder la vidéo en entier !

Cela en vaut la peine, car l’entretien a été très riche en informations importantes et utiles, comme vous l’avez certainement compris !

En plus, dans la vidéo, notre invité nous dévoile comment avec un parcours de pharmacien, il en est venu à s’intéresser à la santé globale, à  l’étude de la psychologie. Et il nous parle d’un projet de livre en avant première !!

Et j’ai moi aussi une information exclusive pour vous dans la vidéo. Alors n’attendez pas, regardez-la attentivement maintenant !

Liens et ressources mentionnés dans cet épisode

Ressources dont parle la vidéo :
Le site de Jacques B. Boislève

Le lien pour en savoir plus sur les possibilités d’ateliers thématiques

Merci d’avoir regardé cette vidéo !

Si cette vidéo vous a intéressée, et que vous aimeriez m’encourager, c’est très simple.

Il vous suffit de vous abonner directement à la chaîne sans gluten et sans lait en cliquant sur le bouton rouge ici :

 

Si votre enthousiasme ne s’arrête pas là, prenez un instant pour partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés, ou au moins aidez un(e) ami(e) qui s’intéresse à la problématique de la nutrition et de la santé 😉 .

Un immense merci à Jacques

Je voudrais encore une fois prendre un rapide instant pour remercier Jacques qui s’est joint à moi pour vous offrir ce très bel entretien !

Transcription de la vidéo au format texte

Pour celles et ceux d’entre vous qui préfèrent lire plutôt que de regarder la vidéo que je viens de poster, voici une transcription de tout le contenu de ce riche entretien sous la forme d’un article dédié sur le blog-sans-gluten.

Le mot de la fin

J’espère que cet entretien en vidéo, « EP#4 – La nutrition santé globale avec Jacques Boislève » vous a plus.

Je vous laisse l’honneur du mot de la fin !

Pour cela, il vous suffit de poster un commentaire juste sous cet article (ou sous la vidéo dans Youtube, facebook, etc…)…

A très vite pour la prochaine vidéo !

 

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Publié dans gluten et santé, nutrition et santé, Sans Gluten et Sans Lait Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , ,
2 commentaires sur “{vidéo} Episode #4 : La nutrition santé globale avec Jacques B. Boislève
  1. Duclos dit :

    Bonsoir,
    J’ai bien écouté et aimé cette vidéo. mais une chose m’interpelle fortement en quoi le fait de supprimer le gluten et le lactose détruit la vie de famille et la vie sociale. c’est juste une question de bon sens. on peut manger sans gluten ni lactose et avoir une vie sociale et familiale sans problème non ? en tout cas pour moi c’est comme ça.

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Céline,
      Tout dépend. La vie sociale n’est pas forcément détruite, mais cela complique grandement les choses. Je ne sais pas si votre remarque est fondée sur une expérience personnelle positive et simple. Mais laissez moi vous décrire des situations très courantes.

      Quand la moindre trace provoque des réactions dramatiques avec des effets pour 2 ou 3 jours parfois plus, une personne sensible au gluten ne va pas facilement se laisser tenter par un barbecue chez des amis où de nombreux aliments entrent en contact, avec risques de contaminations. « Avant », nous mangions souvent chez des bons amis adeptes de soirées fondues savoyardes (donc pain et fromage). Depuis mes problèmes (je parle là de ma propre expérience) nous n’avons plus jamais été manger chez ces amis (qui n’ont pas souhaité changer leurs habitudes au point de faire d’autres propositions de repas conviviaux entre amis où la cuisinière n’a pas besoin de passer sa soirée seule en cuisine), et nous nous sommes même perdus de vue.
      Pareil à la fête du village ou au festival de musique, ou encore au restaurant qui se dit « sans gluten pour certains plats » mais qui ne conviendra absolument pas aux plus sensibles (généralement trop de risques de contaminations croisées en cuisine pour un malade coeliaque)… Les sorties de plus d’une journée hors de chez soi demandent toute une organisation, où la spontanéité n’a plus grand chose à faire. Et si on partait demain pour un week end surprise dans une destination x ou y, départ dernière minute, je ne suis pas certain qu’un malade coeliaque accepte, l’esprit libre, sans avoir bourré sa valise d’aliments de secours, et sans avoir appelé sur place pour se renseigner à propos de mille et un détail qui échappent à quelqu’un qui n’a pas l’expérience d’avoir été obligé de regarder les autres manger sans pouvoir participer, et autres situations du même genre… Essayez de trouver des « apéros dinatoires », cocktails ou « pots » où l’on pense une seconde à proposer ne serait-ce qu’une seule préparation compatible sans gluten, sans produits laitiers, au milieu des petits fours et autres pains perdus… Et j’en passe.
      Via mon blog j’ai des contacts de personnes qui me racontent leur tristesse à faire « assiette a part », ou pire qui évitent purement et simplement les repas de famille parce que leur propre mère ne sait pas ou ne veut pas changer ses habitudes en cuisine quand ils sont invités à manger chez elle…
      etc etc.
      Je partage donc le point de vue de Jacques Boislève, car ce n’est pas seulement une question de bon sens comme vous dites. Ceci dit, une fois les bases en place et les nouvelles habitudes prises, cette vigilance permanente peut devenir comme une seconde nature, et là effectivement ce n’est plus une contrainte, parfois même plus un effort et on peut alors presque vivre comme tout le monde…

      Ceci dit, si vous avez une expérience sans gluten ni produits laitiers qui ne ressemble pas à ce que je viens de décrire, j’aimerais bien que vous nous la partagiez en réaction à mon commentaire pour aider ceux qui le vivent mal à comprendre pourquoi et comment vous faites pour ne pas être exposée à toutes ces frustrations, contraintes et désagréments.

      Amicalement,
      Marc

Laissez un commentaire