Vous reprendrez bien un peu de petit-épeautre ?

 

NOTE : Cette leçon fait partie d’un cours proposé en accès exclusif pour les membres de la newsletter !! Elle n’est pas en accès public sur le blog-sans-gluten.com

Dans le cas où vous aimeriez partager ce cours, pourriez-vous orienter les personnes intéressées vers le lien ci-dessous dans ce cadre orange, pour qu’elles aient une chance de rejoindre la newsletter elles-aussi ? …et de se laisser guider comme vous, progressivement jusqu’ici.  Je vous remercie infiniment ! 

http://blog-sans-gluten.com/vous-abonner-a-la-newsletter-blog-sans-gluten/

Une erreur commune que font certaines personnes qui débutent sans gluten, c’est de faire confiance à la mauvaise influence des services marketing de produits comme :

  • La farine de petit-épeautre
  • Le pain au petit-épeautre
  • Les pâtes alimentaires au petit-épeautre
  • Les biscuits au petit-épeautre

On tente de nous vendre l’idée que le petit-épeautre est une céréale ancestrale, la version non croisée, non-hybridée de notre blé moderne soit-disant « toxique ».

Et par conséquent, on sous-entend que le petit-épeautre est sain, et conseillé quand on change d’alimentation pour passer à une cuisine sans gluten.

Miser sur l’ancestral, c’est choisir une valeur sûre

On nous dit même parfois qu’il n’y a pas de gluten dedans.

Sauf que…

Le petit-épeautre contient du gluten !!

Effectivement, le petit-épeautre a été moins manipulé que le blé.

Mais cela n’empêche : il contient bien du gluten, même s’il est légèrement différent du gluten de blé dans sa qualité et dans sa quantité.

D’ailleurs c’est souvent là dessus que se joue la mauvaise foi des services marketing qui parlent de faible teneur en gluten, ou tentent de minimiser sa présence en parlant de simples traces, etc…

Mais si vous avez réellement un problème avec le gluten, lorsque vous mangez du blé ou du petit-épeautre, bien souvent cela revient strictement au même : c’est trop de gluten pour votre corps.

Quel impact pour vous si vous ne connaissez pas bien les aliments qui contiennent du gluten ?

Le petit-épeautre rendra un malade coeliaque … très malade !

Mais le pire, c’est lorsque vous essayez de manger sans gluten, que vous pensez manger sans gluten, alors qu’en fait vous continuez à en manger sans le savoir.

Cela peut avoir de graves conséquences.

Pour commencer, cela suffirait à empêcher l’amélioration de votre état de santé.

Imaginons que le gluten ait des effets sur votre santé, et que vous ne le savez pas, ou alors que vous n’en êtes pas sûr(e).

Je parle ici du petit-épeautre mais c’est finalement juste un exemple courant, et pour tout autre « aliments-piège » qui contient du gluten caché, ce serait la même situation (et Dieu sait qu’il y en a des pièges au quotidien !).

Donc, considérons que vous mangiez sans gluten, mais vous continuiez à manger du petit épeautre : Et vous ne vous sentez pas mieux !Non seulement vous vous privez, vous vous imposez des restrictions, mais en plus vous n’en retirez aucun bénéfice !!

Et comble du comble, vous ne le savez même pas !!

Ensuite, puisque ça ne va pas mieux, vous écartez la piste du gluten en pensant l’avoir correctement vérifiée. Et vous passez à côté de quelque chose qui aurait pu changer votre vie en bien meilleur, quelque chose qui aurait pu vous faire retrouver un bien-être que vous pensiez définitivement perdu.

Cette erreur est très commune et pourrait vous faire perdre un temps et une qualité de vie si précieux…

Sachez que ce n’est pas de votre faute

Bien souvent, une personne qui débute sans gluten fait ce type d’erreur, et c’est parfaitement naturel. J’ai moi-même fait à peu près toutes les erreurs qu’il ne faudrait pas faire… Y compris celle-ci au tout début de mon changement d’alimentation.

C’est surtout parce que l’on nous a induit en erreur : services marketing de produits agro-alimentaires, journalistes, sites internet, ou amis, tous mal informés.

Il arrive même que certains auteur(e)s de livres de recettes, ou parlant de santé et nutrition soient parfois mal informés.

Alors comment faire pour naviguer sereinement au milieu de tous ces pièges ?

Et bien, l’une des raisons d’être de ce cours gratuit, c’est justement de faire de mon mieux pour vous aider à corriger certaines erreurs communes lorsqu’on veut vraiment manger sans gluten.

Alors pour conclure la leçon du jour :

Ne faites pas l’erreur de croire que le petit-épeautre ne contient pas de gluten, ou si peu qu’il n’a aucun effet sur votre corps !

C’est faux, et vous devriez supprimer le petit-épeautre, si vous voulez vraiment manger sans gluten dès aujourd’hui.

 

Cette 2ème leçon du cours gratuit touche à sa fin. Si elle vous a plu, si cela vous interpelle, dites-moi dans l’espace commentaire tout ce qui vous a surpris ! Si par contre vous êtes déjà convaincu(e) et que vous pouvez témoigner de votre expérience personnelle, c’est LE moment de vous manifester dans les commentaires !

Pour ma part, je suis surtout très impatient de vous donner rendez-vous d’ici quelques jours dans votre boîte email pour la leçon suivante de ce cours gratuit qui promet d’être extrêmement intéressante et utile pour vous !!

A très vite,

Marc

ps. pour laisser vos commentaires c’est ici et maintenant !! Je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre !

 

19 commentaires sur “Vous reprendrez bien un peu de petit-épeautre ?
  1. Louisette Auger dit :

    Un gros merci pour ce magnifique cours sur le sans gluten. Est-ce que le kamut contient aussi du gluten comme l’épeautre?
    Merci.

  2. marx dit :

    Nous venons d’apprendre que ma petite fille de 3 ans ne peux plus manger d’aliments avec gluten.Pour le moment cela nous est difficile.Je viens d’apprendre que dans le jambon blanc et autre il y a du gluten est ce bien vrai et ou lui trouver du jambon sans gluten

  3. Zuber dit :

    Bonjour Marc,

    ED (13/11/2016) suggère l’emploi de fécule de pomme de terre. Pas anodin du tout car
    l’hydrolyse de la fécule de pomme de terre conduit à la production de sirop de glucose.
    Et le voilà notre pic d’insuline qu’il faudrait éviter à tout prix aussi nocif que le gluten.
    Question simple : comment continuer??
    Comme je joue au boulanger afin de diminuer ma prise de gluten j’ai remplacé ma farine type 55 par de la farine de petit épeautre qui ne
    contient que 7% de gluten.
    Dernière question: qu’en est-il du rapport gliadines / gluténines en ce qui concerne la nocivité?

    Merci pour toutes les infos
    Jean

  4. Sylvie MAZERIES dit :

    bonjour il y a t il des examens pour savoir si on fait une intolerance au gluten ?

  5. Amine dit :

    merci pour toutes ces informations.
    en effet, ca fait 1 mois que je suis un régime sans gluten ( en raispn de ma maladie coelliaque, détectée par une anémie ferriprive) et je ne remarque pas de grands changements, car avant je n ‘avait pas de symptômes aparant et ca me perturbe car je ne sais pas est ce que mon régime est correct ou non.
    j’attends avec impatience de faire les analyses des anticorps dans 6 mois pr faire l évaluation.

    amine

  6. mike dit :

    salut marc le petit-epeautre je ne sais pas ce que c est peu etre qu ici au quebec ca un autre nom merci … mike

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Mike,

      J’ai rapidement vérifié, le petit épeautre existe aussi sous cette appellation chez vous au Québec. Peut-être est juste moins diffusé que par chez nous. En France on en trouve très facilement dans la plupart des magasins bio et sous de nombreuses formes (farines, flocons, grains entiers, etc.). Par contre en grande surface et dans la « grande distribution c’est encore assez marginal et peu représenté.

      Amicalement,
      Marc

  7. Noémie dit :

    Bonjour,

    Bien, c’est une bonne chose d’avoir vos conseils parce que j’allais faire l’erreur d’en acheter. Merci!!!

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Noémie,
      Une fois de plus merci pour vos commentaires, et en particulier pour ce type de retour positif, qui m’aide à savoir que ce cours vous aide, et à travers vous certainement un grand nombre d’autres personnes, même si elles n’ont pas pris le temps de laisser un commentaire ici.
      Amicalement,
      Marc

  8. Lorsque nous souhaitons manger sans gluten, il faut bien entendu faire énormément de recherche, avoir des contacts avec des personnes comme vous, être vigilant et ne pas prendre au comptant tout ce qui se dit sans en avoir vérifié le contenu. Un chose très importante à faire aussi est de lire les étiquettes, ne pas acheter si nous ne sommes pas certain, vérifier si nous avons un doute avant l’achat. Nous sommes loin de nous imaginer toutes les substances nocives que nous ingurgitons quotidiennement et qui ont un impact négatif plus ou moins à long terme sur notre organisme. Bien à toi Marianne

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Marianne,

      Merci beaucoup pour ce message riche en conseils, que je partage totalement.
      J’ai bien peu à ajouter, car l’essentiel est résumé très justement.
      Au plaisir d’échanger encore,

      Amicalement,
      Marc

  9. soufia TEKAYA dit :

    Merci Marc aujourd’hui et grâce à vous j »ai appris une chose importante, dire que lors de mon dernier voyage en france j’allais ramener cette farine,je suis vraiment ravie de suivre vos expériences merci encore.

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Soufia,

      Merci beaucoup pour ce message qui me confirme que ce cours a définitivement une utilité pour vous aider à éviter les nombreux pièges quand on veut manger sans gluten.
      Votre retour est très précieux et m’encourage à continuer dans cette voie.
      Merci à vous.
      Amicalement,
      Marc

      ps. J’espère que la recette de pain vous est finalement parvenue suite à nos quelques échanges emails. 😉

  10. Pascale François dit :

    Si on décide de manger sans gluten c’est pas pour le plaisir car faut ssns cesse faire attention….c’estcpas forcement parce qu’on est allergique au gluten….mais comme le préconise Seignalet on en retire que du bon que des bienfaits. …petits bobos et douleurs disparaissent. ….c’est bien la preuve que le gluten nous tue à petits feux!!!!et que ceux qui pensent que c’est une mode…ils n’y connaissent rien et on s’en fiche de tte façon. ….

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Pascale François,

      Merci pour votre réaction et pour le partage de votre point de vue. Je fais de mon mieux pour « combattre » pacifiquement les personnes qui ne croient qu’à un effet de mode, ou pire qui sont dans l’indifférence (mais pourraient bien voir un impact positif sur leur santé en étant plus ouvert d’esprit).
      Bonne continuation à vous.
      N’hésitez pas à réagir à mes articles, vidéos et newsletter. Je vous lirai avec grande attention. Merci en tous cas pour votre intérêt.
      Amicalement,
      Marc

  11. ED dit :

    Merci pour la précision.Cela confirme »mes doutes » sur le petit épautre. On entend tellement de son de cloche différents.
    D’autre part je voulais faire le pain sans gluten et point de farine de manioc peut-elle exceptionnellement être remplacée par de la farine de millet ?
    ou alors de la fécule de tapioca?
    Encore merci.
    ED

    • Marc Welter dit :

      Bonjour ED,
      Merci pour votre commentaire. Content de voir que cet article vous aide face à toutes ces informations diffusées par certains un peu à tort et à travers sans prendre le temps de les vérifier, et qui pénalise tant de monde…
      Via mon site je propose une recette de pain sans gluten à base de farine de manioc et sous la recette je propose quelques substitutions au cas où un ingrédient venait à manquer. Pour différentes raisons que je ne vais pas détailler ici je préfère personnellement éviter le millet, mais si cet ingrédient vous convient, pourquoi pas essayer. Mais je suggère plutôt fécule de pomme de terre, ou farine de riz (j’ai eu un retour positif d’une lectrice récemment avec cette variante, éventuellement farine de riz + 20 à 40 g d’arrow root par exemple, si pouvez en trouver en magasin bio. Le tapioca est plus granuleux et la fécule de tapioca qu’on trouve en magasin est moulu beaucoup plus grossier qu’une véritable fécule de manioc avec un résultat très lourd, collant, donc je déconseille a priori cette alternative.
      Tenez-moi au courant de vos expériences (commentaires directement sous la recette ou par retour d’email, je vous lirais avec plaisir).
      Amicalement,
      Marc
      Amicalement,

  12. Joëlle dit :

    Je suis intéressée de manger sans gluten mais je ne sais pas trop comment m’y prendre.
    J’attends avec impatience vos commentaires.
    Merci
    Joëlle Wauquier

    • Marc Welter dit :

      Bonjour Joëlle,

      Un des aspects les plus souvent négligés quand on débute avec la cuisine sans gluten, c’est le fait qu’on achète des produits « sans gluten » alors qu’on n’a pas de diagnostic médical pour confirmer ce qu’il convient d’éviter précisément. Il a une grande majorité de personnes qui ne sont pas malades coeliaques et qui s’engagent dans un régime sans gluten pour malade coeliaque alors que ce n’est pas la meilleure chose à faire, malheureusement. Ceci dit, avec une bonne compréhension de la définition du gluten, il devient déjà un peu plus facile de comprendre ce qu’on peut mettre au menu sans trop tâtonner ni perdre de temps à faire des erreurs (parfois payées chères).
      Ensuite, une fois ces points éclaircis, il y a une période d’apprentissage pour trouver des repères et acquérir de nouveaux automatismes pour faire des préparations de base et de qualité, sans les rater et sans se stresser.
      Ceci résume dans les grandes lignes ce qui me semble le plus important pour débuter. L’espace commentaire n’est pas l’endroit le plus approprié pour développer tout ceci en détail, car il faut y consacrer du temps. D’ailleurs j’ai mis en place un programme spécifique pour accompagner les personnes qui débutent sans gluten, justement pour mettre toutes les bonnes informations dans le bon ordre pour avancer efficacement et pas à pas. Au moment d’écrire ces lignes je me prépare à refermer les portes du programme pour me consacrer au suivi des personnes qui s’y sont inscrites.
      Mais surveillez vos emails de ma newsletter qui annoncera la prochaine session d’ici quelques mois. Et en attendant, il y a de nombreuses informations sur mon blog et via la newsletter pour vous aider à débuter (même s’il faudra un peu plus chercher par vous-même)
      Amicalement,
      Marc

Laissez un commentaire