Pourquoi manger sans gluten ?

Il m’est arrivé de ressentir de la tristesse devant toutes ces personnes qui n’arrivent pas à comprendre pourquoi quelqu’un voudrait manger sans gluten !

En plus de 8000 ans d’agriculture, l’Humanité est désormais tellement habituée à la richesse et l’abondance des céréales et du gluten dans l’assiette qu’on ne la questionne plus !

L’offre est si grande aujourd’hui que le fait de devoir manger sans gluten est devenu un vrai casse-tête, une source d’incompréhension, et finalement une source de confusions pour la plupart…

Au fait, pourquoi manger sans gluten ?

Bienvenue sur le blog-sans-gluten.com, le blog qui commence justement là où le gluten s’arrête…

Si vous arrivez sur cette page, ce n’est pas le fruit du hasard.

Il y a forcément une raison pour que vous vous intéressiez à la cuisine sans gluten.

Il s’agit forcément d’une excellente raison !

Mais est-ce la seule bonne raison d’arrêter le gluten ?

J’ai voulu passer en revue ce que je pense être 7 bonnes raisons de manger sans gluten.

Aurai-je été capable de deviner la vôtre ? (vos commentaires seront les bienvenus…)

Pour le savoir, je vous invite à lire la suite…

Découvrez comment changer votre alimentation en cliquant ici !

Pourquoi manger sans gluten - 7 bonnes raisons

La première question qui vient à l’esprit quand on s’engage vers une alimentation sans gluten est évidemment :

Pourquoi manger sans gluten ?

Un changement aussi important que d’arrêter le gluten n’est pas chose simple. Cela a immanquablement un impact fort sur vos habitudes alimentaires et culinaires.

Je le sais moi aussi d’expérience

Evidemment, les produits contenant du gluten sont très prisés et largement plébiscités. Le gluten se retrouve cuisiné à toutes les sauces, même (et surtout) là où on ne l’attend pas…

Comme tout le monde vous mangez et appréciez des produits tels que pain, pâtes, pizza, viennoiseries, bières, pour ne donner que quelques exemples de sources de gluten, et sans chercher à être exhaustif…

Le fait de vouloir cuisiner sans gluten, manger sans gluten, et finalement de vivre sans gluten n’est pas chose facile, surtout en Occident.

Heureusement il existe des solutions de pain sans gluten, de pâtes sans gluten, de pizza sans gluten, de viennoiseries sans gluten, et aussi de bière sans gluten !

Mon blog sans gluten sert justement à vous apporter des solutions !

7 bonnes raisons de manger sans gluten ?

En cherchant bien, je pourrais probablement trouver mille et une raisons d’arrêter le gluten.

Mais je me suis arrêté à 7 !

Et les sceptiques trouveront sûrement mille et un contre-arguments pour défendre l’héritage culinaire traditionnel plus que millénaire de l’utilisation du gluten.

Voici tout de suite la première bonne raison d’arrêter le gluten, certainement la plus justifiée et reconnue de toutes.

1. Vous avez la maladie coeliaque

Sur un plan strictement médical, la seule raison incontournable de vous engager dans un régime alimentaire sans gluten, c’est justement après un diagnostic de maladie coeliaque.

Cela veut dire que vous avez obligatoirement fait des examens prescrits par un médecin :
  • des tests sanguins de dosages d’anticorps spécifiques de la maladie (malheureusement pas toujours sensibles, ni infaillibles)
  • une biopsie de l’intestin grêle (lourde à effectuer mais fiable et indispensable pour valider définitivement le diagnostic)
Environ 1% de la population est touchée en France, et jusqu’à 5-6% dans des pays comme l’Algérie.

Cette maladie auto-immune attaque l’intestin pour le détruire, et entraîne d’autres risques de complications graves pour la santé sur le long terme.

Le diagnostic de la maladie coeliaque marque donc le début d’une nouvelle vie. On sait que cette maladie est déclenchée par le gluten, et reste sans traitement à ce jour.

La seule solution est donc l’éviction stricte du gluten à vie, car quelques traces suffisent à réactiver la maladie !

Une autre maladie auto-immune liée au gluten a été identifiée, et je la mentionne rapidement sans développer. Il s’agit de la dermatite herpétiforme.

Voyons maintenant un autre cas de maladie lié au gluten, et bien reconnu médicalement.

2. Vous avez une allergie aux protéines de blé ou de céréales

Etre allergique au blé, c’est une autre raison vraiment indiscutable de manger sans gluten  !

Comme pour la maladie coeliaque, c’est une analyse médicale par un test sanguin de dosage d’anticorps spécifiques de l’allergie au blé qui confirmera le diagnostic.

Je dois vous mettre en garde sur l’emploi des mots. C’est très important.

Il est parfaitement incorrect et faux de dire que vous êtes allergique au gluten parce que vous êtes diagnostiqué(e) malade coeliaque ! (et inversement)

Autrement dit, la maladie coeliaque et l’allergie au gluten sont deux maladies différentes et indépendantes l’une de l’autre.

L’allergie au blé est encore plus rare que la maladie coeliaque.

Le mécanisme biologique de l’allergie au blé est typique d’une allergie alimentaire « classique » (comme par exemple l’oeuf ou l’arachide etc.).

Ce sont les protéines de blé (ou d’autres céréales) au sens large qui peuvent être impliquées. Cela peut être le gluten (qui est un complexe de protéines) ou bien d’autres protéines présentes dans les céréales.

Contrairement à la maladie coeliaque, en cas d’allergie au blé, il n’y a pas de réaction auto-immune.

Cependant, en cas d’allergie au blé, comme de maladie coeliaque, quelques traces de protéines suffisent à déclencher des réactions dramatiques pour la santé.

Avec la réaction auto-immune et la réaction d’allergie, nous avons fait le tour des deux grandes catégories de maladies reconnues par la médecine.

Mais a-t-on vraiment fait le tour des réponses à la question « pourquoi manger sans gluten ? »

Il reste des choses à dire…

3. Vous voulez résoudre des problèmes de santé

Pour cette 3ème bonne raison de manger sans gluten, prenons le problème sous un angle différent.

Vous souffrez de problèmes de santé sans lien direct avec le gluten à priori

Parmi les conditions cliniques concernées, on retrouve:

  • Troubles digestifs
    • Intolérances alimentaires
    • Syndrome du colon irritable
    • Maladie de Crohn
    • Rectocolite hémorragique
  • Troubles articulaires
    • Spondylarthrite ankylosante
    • Polyarthrite rhumatoïde
    • Arthrose
  • Troubles fibromyalgiques
    • Fibromyalgie
  • Troubles neurologiques et psychiatriques
    • Schizophrénie
    • Ataxie
    • Neuropathie
    • Epilepsie
    • Migraine
    • Dépression
    • Autisme
    • hyperactivité
  • Troubles dermatologiques
    • Acné
    • Dermatite atopique
    • Psoriasis
    • Eczéma

etc., etc., etc.

La médecine refuse parfois de reconnaître les bienfaits d’un régime alimentaire sans gluten chez certains patients dans ces cas de figure. Les résultats sont variables et il manque parfois le lien direct avec des mécanismes clairs du gluten vis à vis des symptômes.

Evidemment, on n’arrête pas un traitement médical en cours pour manger sans gluten et penser résoudre tous ses problèmes…

Sans consensus thérapeutiques bien souvent la médecine conventionnelle ne s’explique pas les bienfaits d’un changement alimentaire sans gluten, et ne peut donc pas faire de généralisation, et moi non plus d’ailleurs…

Maladies chroniques

On parle de plus en plus d’un impact du gluten dans des cas de maladies chroniques.

Tous comptes faits, on constate que manger sans gluten aide parfois, même quand ce dernier n’est pas le facteur déclenchant de la maladie, qu’elle soit digestive, articulaire, neurologique, psychiatrique, dermatologique ou autre. Même si l’on se heurte généralement à la non-reconnaissance médicale du rôle du gluten en cas d’améliorations.

Des cas ont été rapportés qui incitent à vouloir améliorer la santé par un changement alimentaire vers le « sans gluten » même quand le problème de départ est sans lien direct avec le gluten.

4. Vous suivez le régime hypotoxique du Dr Seignalet

Cet argument fait le lien avec le 3ème point de cet article et constitue un moyen très concret et pragmatique d’améliorer votre santé !

Les travaux du Dr Seignalet ont montré de manière empirique qu’une alimentation bien choisie (sans gluten, sans lait, cuissons douces, etc.) permet des améliorations de santé dans de très nombreux cas de maladies, même dans des cas sans lien connus avec le gluten.

C’est ainsi qu’est né le « régime Seignalet » .

Cette approche de l’alimentation ouvre clairement la voie à une idée forte :

On peut massivement améliorer sa santé par l’alimentation.

Entre autres recommandations, ce régime alimentaire préconise l’arrêt du gluten. Peut-être faites-vous déjà partie de celles et ceux qui en tirent des bénéfices sur le plan de la santé !

Suivre ce régime alimentaire est évidemment une bonne raison de manger sans gluten !

Pourquoi manger sans gluten ?

Parce que vous pratiquez le régime Seignalet !

5. Vous voulez agir en prévention pour une santé durable

Après tout ce que j’ai déjà indiqué, vous vous dites peut-être que l’effet du gluten sur la santé n’est pas si anodin.

Alors plutôt que d’attendre de savoir par où le problème va arriver en premier chez vous, vous souhaitez faire l’effort de prévention pour une santé durable.

Comme on dit :

Mieux vaut prévenir que guérir !

Mais est-ce justifié de penser à manger sans gluten AVANT même que le moindre soucis de santé ne pointe le bout de son nez ?

Soyons clair : aujourd’hui il n’existe pas de consensus scientifique et médical quant aux bienfaits d’une alimentation sans gluten sur la prévention de la santé en l’absence de maladies liées au gluten.

Les principaux détracteurs d’une alimentation sans gluten et autres groupes de pression (Lobby agro-alimentaire etc.) vont même jusqu’à dire qu’un régime sans gluten appliqué « sans raison », ou sans suivi peut entraîner des carences nutritives.

Pardonnez mon impertinence, mais le docteur en biologie que je suis n’y crois pas vraiment…

Le pain avec gluten apporte des nutriments, vitamines, minéraux, fibres.

Certes.

Mais un pain sans gluten n’en fait-il pas de même et de manière parfaitement comparable ?

Quand on mange sans gluten, il existe des féculents qui apportent ce dont le corps a besoin.

En particulier, ces aliments sources de féculents ne sont pas des céréales à gluten :

  • la pomme de terre
  • le riz
  • le quinoa
  • le sarrasin
  • la patate douce

Pas de consensus mais des pistes de mécanismes biologiques

Il existe des arguments scientifiques qui suggèrent des effets du gluten étonnants :

  • le gluten est capable d’augmenter la perméabilité de l’intestin grêle, ce qui augmente le risque de développer des intolérances alimentaires
  • Le gluten mal digéré génère des peptides présentant une activité pharmacologique de type opiacé (comme de la morphine), ce qui pourrait avoir un impact sur le comportement

La communauté médicale peine à le reconnaître, malgré l’existence de publications scientifiques sérieuses (j’en parlerai dans un prochain article sur le blog-sans-gluten.com).

Comment est-ce possible ?

Et bien, il faut souvent des années, et parfois même plus, après une découverte scientifique pour qu’elle soit adoptée. Et si la découverte ne fait pas l’unanimité, qu’elle dérange certains intérêts économiques, ou n’est pas facile à reproduire et valider, elle risque même de ne pas être prise en compte dans la pratique médicale.

Dans ce cas discutable, si vous décidez d’arrêter le gluten « en prévention », il faut sérieusement considérer l’impact social de ce choix, quels efforts pour quel résultat.

Peut-être qu’un objectif judicieux et réaliste sans être radical serait tout simplement de réduire l’apport en gluten et voir ce que cela apporte, plutôt que de vouloir manger sans gluten à tout prix, et sans raison médicale justifiée.

Et si le gluten n’était pas la clé de la prévention de votre santé ?

J’ajoute ici qu’avec la médiatisation de l’alimentation sans gluten, il devient facile de se convaincre que le problème qu’on a vient uniquement et exclusivement de là.

Etre en bonne santé est un équilibre précaire qui dépend de très nombreux facteurs. Dès lors, cette pensée linéaire qui consiste à ne voir que le gluten comme seule source de problèmes pour la santé serait une grosse erreur.

Paradoxalement, j’ai beau être l’auteur du blog-sans-gluten, je n’arrête pas de conseiller aux gens de viser en priorité les principes d’une alimentation-santé plutôt que de penser que le gluten serait l’unique racine de tous les maux, l’ennemi à combattre.

Étonnant ?

6. Vous suivez le régime paléo

Vous voulez recommencer à manger comme les hommes préhistoriques de l’ère paléolithique ?

Ce régime alimentaire (c’est même un vrai style de vie) revendique que l’agriculture, et les transformations majeures des produits alimentaires sont arrivés trop brutalement pour que notre corps et nos fonctions biologiques soient en mesure de s’adapter.

Ce régime préconise donc de revenir à une alimentation comparable à l’ère paléolithique pour que notre digestion soit plus en phase avec nos capacités biologiques.

Je précise qu’il n’y a pas de régime santé miracle et parfait. Ainsi, les choix faits par les adeptes de ce style de vie peuvent être discutés sur le plan de la santé durable.

Mais de manière très intéressante, je constate qu’à cette époque paléolithique, antérieure à la transition de l’Humanité vers l’agriculture, il n’y a pas de céréales, c’est-à-dire pas de gluten dans l’alimentation.

Donc si vous suivez le régime paléo, vous mangez forcément sans gluten.

Il reste quelques problèmes existentiels avec ce régime, comme par exemple de savoir où donc trouver du steak de Mammouth ?

J’ai même essayé d’en chasser sur internet sans succès, et Dieu sait qu’on y trouve pourtant tout, et surtout n’importe quoi… (Bien sûr, je plaisante !) Toutes mes amitiés aux adeptes du régime paléo 😉 qui me lisent ! (et aux mammouths aussi 😉 ).

A noter que des chercheurs ont trouvé un mammouth en chair et en os, congelé en Sibérie.

Sans commentaire.

Enfin, plus sérieusement voici ma 7ème réponse à la question « pourquoi manger sans gluten ? ».

7. Vous avez une hypersensibilité au gluten sans être coéliaque

Écartons un instant les deux raisons médicale majeures reconnues que sont la maladie coéliaque et l’allergie aux protéines de blé.

Ces situations cliniques sont bien définies médicalement et justifient parfaitement de manger sans gluten !

Le cas de figure le plus largement représenté dans la population concerne des personnes sensibles ou hypersensibles au gluten mais paradoxalement non-coéliaques et non-allergiques.

Il y a des chances que vous entriez dans cette catégorie largement sous-évaluée.

Pourquoi sous-évaluée ?

Très simple, prenons un exemple :

Vous présentez des troubles de santé, même légers, comme par exemple quelques difficultés digestives sans gravité (ou même d’autres symptômes plus marqués de type maux de tête, difficultés de sommeil, fatigue chronique, j’en passe, etc…).

Pourtant, il se trouve que les tests biologiques de diagnostic de la maladie coéliaque et de l’allergie au blé sont négatifs chez vous ! Un bilan de santé vous confirme que vous êtes censé(e) être en pleine forme, sauf que ça n’est pas le cas…

En bref, il n’y a pas d’analyses médicales qui permettent de diagnostiquer le moindre problème chez vous.  Mais vous sentez que vous avez un problème, sans parvenir à mettre le doigt dessus. Dès lors, que faire ?

La recherche scientifique biomédicale ne comprend pas encore au juste quels mécanismes sont en jeu ni le lien avec certains symptômes et maladies.

Donc les médecins se demandent même si vous n’êtes pas un malade imaginaire ou éventuellement un hypocondriaque.

Une chose cependant, c’est que vous vous sentez peut-être mieux lorsque vous arrêtez de consommer des aliments contenant du gluten !

La présence de gluten dans l’alimentation pourrait bien provoquer des réactions qui impactent votre santé.

Aussi paradoxal que cela paraisse… Surtout aux yeux de votre médecin…

C’est pourquoi les rares médecins-chercheurs à l’avant-garde ont eu l’idée de créer une catégorie fourre-tout plutôt que d’ignorer ces patients : il s’agit de « l’hypersensibilité au gluten non coéliaque » .

Même sans aucun moyen de diagnostic ni aucun mécanisme d’action identifié.

L’idée est tellement géniale qu’en attendant de comprendre ce qui se passe sur le plan biologique et clinique, personne n’y comprend plus rien. Confusion absolue ! (En même temps, c’est toujours mieux que rien…)

Et finalement vous voila sur mon blog !

Pour conclure

Une chose est sûre, vous devez avant tout faire les tests reconnus médicalement, pour écarter (ou confirmer) les diagnostics de maladie coéliaque ou d’allergie au blé, impérativement AVANT d’arrêter de manger du gluten. Et ceci quel que soit votre bonne raison…

Sinon vous prenez le risque de passer à côté d’un diagnostic médical indispensable pour vous orienter vers les meilleures options de soin et de suivi pour ces maladies.

Par contre, que faire dans tous les autres cas évoqués dans cet article mais qui manquent de preuves catégoriques ?

A votre avis, pour décider de manger sans gluten, est-ce si important de comprendre :

  • quel est le mécanisme de l’hypersensibilité au gluten non-coéliaque ?
  • comment fonctionne le régime hypotoxique du Dr. Seignalet ?
  • pourquoi un régime sans gluten (et sans lait) aide certains types d’autistes, de dépressifs ou de schizophrènes ?

N’est-ce pas plus essentiel d’aller mieux avant tout ?

Alors soyons pragmatique !

En attendant que la médecine conventionnelle et la science dissipent le brouillard, pourquoi ne pas manger sans gluten, si cela vous aide à vous sentir mieux ?

Au final, nous avons passé en revue 7 bonnes raisons de manger sans gluten:

  1. Vous avez la maladie coeliaque
  2. Vous avez une allergie aux protéines de blé ou de céréales
  3. Vous voulez résoudre des problèmes de santé
  4. Vous suivez le régime hypotoxique du Dr Seignalet
  5. Vous voulez agir en prévention pour une santé durable
  6. Vous suivez le régime paléo
  7. Vous avez une hypersensibilité au gluten sans être coeliaque

BESOIN DE CONSEILS, D’UN ACCOMPAGNEMENT PAS A PAS ?

Découvrez comment changer votre alimentation en cliquant ici !

  • Avez-vous des symptômes digestifs ou autres ?
  • Aimeriez-vous tester s’il y a chez vous un lien entre vos problèmes et des intolérances alimentaires (gluten ou autre) ?
  • Voudriez-vous arrêter de vous laisser embrouiller par un trop-plein d’information pour vous recentrer sur ce qui peut réellement VOUS aider ?
  • Avez-vous pris la décision d’agir maintenant pour trouver une solution à vos problèmes ? sans attendre une minute de plus ?

Laissez-vous guider (Cliquez ici)

J’espère que mon article « Pourquoi manger sans gluten : 7 bonnes raisons » vous a plu.

Si vous pensez qu’il pourrait concerner une personne qui vous est chère ou une connaissance, je vous invite à partager le lien de cet article !

Et vous ?

Dites-moi dans les commentaires quelle est votre réponse à la question « pourquoi manger sans gluten ? « , et ce que cela vous a apporté sur le plan de la santé !!!



Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Pour aller encore plus loin, je partage avec vous 4 erreurs communes que l'immense majorité des gens font quand il s'agit de mettre en place une alimentation sans gluten.
Voici un cours en ligne que je vous offre pour vous aider à passer au niveau supérieur.

Cliquez ici et laissez-vous guider >>



Sujets abordés dans cet article

  • Pourquoi Manger sans Gluten
  • pourquoi ne pas manger blé
  • pourquoi aliment sans gluten
  • sans gluten pourquoi
  • les atouts d\un regime sans gluten
  • regime sans gluten pourquoi
  • poirquoi existe il encore des vis a tete fendu
  • pourquoi arreter le gluten

Pin It on Pinterest

Shares